News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Bois exotique : le Gabon passe à l’ère industrielle

le Samedi 21 Novembre 2009 à 00:00 | Lu 1738 fois



 Bois exotique : le Gabon passe à l’ère industrielle
Stupeur sur le marché du bois tropical : le Gabon interdit l’exportation de grumes, c’est-à-dire du bois non transformé, à partir du premier janvier prochain.

Au premier abord, tout le monde approuve cette décision . Parce qu’elle est dans l’air du temps. « C’est un peu la juste réappropriation des richesses du pays », avance prudemment un industriel européen. Transformer sur place donnera du travail et des revenus supplémentaires aux Gabonais.

Ensuite, commentent les exploitants européens concernés, cette décision est dans la logique du code forestier. Il prévoyait que 75 % du bois coupé soit transformé sur place à partir de 2012. Plusieurs sociétés européennes s'enorgueillissent d'ailleurs d'avoir déjà atteint ce quota. Mais elles demandent néanmoins du temps, voire des aides, pour parvenir au nouvel objectif fixé.

D’abord parce que les moyens existants ne permettent pas de l’appliquer du jour au lendemain.

60 % du bois est actuellement exporté après transformation. Pour passer à 100%, il faut doubler les capacités industrielles, prévoir un meilleur approvisionnement en énergie, revoir le transport et former du personnel. Un changement de modèle qui ne se fera pas en un mois mais qui prendra un à deux ans.

Deuxième remarque faite en sourdine : l’exportation des grumes permet de financer les investissements industriels. Si cette source disparaît du jour au lendemain, qui va payer les usines ? En clair, l’application immédiate de cette décision pourrait être préjudiciable à la filière. Elle risque d'entraîner dans un premier temps une baisse des revenus générés par l’exportation des grumes et la disparition momentanée des emplois liés à cette activité.

Le contexte économique, enfin, se prête mal à ce changement de modèle. Le commerce du bois souffre depuis le début de la crise et il n’est pas sorti du tunnel. Les Européens, les premiers clients du bois du Gabon transformé, sous forme de contreplaqué par exemple, n'achètent plus grand chose.

La seule demande qui résiste, c'est la demande des pays asiatiques pour le bois brut. 80 % des grumes exportés par le Gabon sont destinés à la Chine. Mais inversement, le Gabon ne fournit que 4 % des grumes importés par la Chine. Pékin pourrait donc lui préférer un autre fournisseur plutôt que d'investir dans un outil industriel.


Par Dominique Baillard

thématiques: Commerce et Echanges - Gabon - Industrie

Samedi 21 Novembre 2009
Vu (s) 1738 fois




1.Posté par sebdepog le 22/11/2009 07:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est ça le Gabon du PDG! On agit d'abord, on réflechit ensuite. Et ils entraînent le pays tout entier dans leurs décisions irréfléchies.
Au lieu de créer des richesses, le Biafrais risque plutôt d'en supprimer par ses décisions précipitées.

2.Posté par jean Paule le 27/11/2009 20:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est une descision a encourager les Gabonais devraient soutenir leur president les mesures qu'il prend actuellement sont encouragentes. Je pense que l'actuel president du gabon peux faire ce que son pere en son temps ne pouvait pas oser
Les reformes qu'il entreprend ds la fontion publique et la la reforme de la foret est une revolution
si ABO est fragilise de l'interieur il sera une proie facile pour la france.

Pour un debut seul les Gagonais devront avoir avoir les permis d'exportation de leur bois en attendant qu'ils aient les moyens de pouvoir s'acheter les machines. Ici en occident tous les arbres ont des actes de naissance .
Les continents ont ete cres au meme moment
s'il ya des foret au canada en Asie et en Amerique latine,en Afrique.
mais l'Europe qui a coupe tous ces arbres veut nous donner des lecons de protection de la foret.
Gabonais soyez vigilant
sebdepog l'heure n'est pas a la politique politienne alors de grace faites parler votre nationalisme.c'est pour le bien du gabon

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...