News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Bitam : L’erreur de stratégie et de cible de Pastor Ngoua N’Neme et ses amis

Le site de la Liberté - source : gabonreview le Lundi 10 Août 2015 à 02:44 | Lu 2895 fois

La situation politique était déjà difficile pour les PDGistes à Bitam après, il faut bien le reconnaître, le départ de René Ndemezo’Obiang vers le Front de l’opposition pour l’alternance, et avec la non-réalisation des promesses faites depuis six ans à la deuxième ville du Septentrion. La campagne du candidat de ce parti s’est basée sur une stratégie incompréhensible : l’attaque à outrance du bilan de l’ancien ministre et secrétaire général adjoint du Parti démocratique gabonais !



Quand on a vu, jeudi dernier sur Gabon Télévision, lors de l’émission Le Débat (instituée par le Conseil national de la communication à l’occasion des élections législatives et sénatoriales partielles), François Essono Obiang, porte-parole du candidat PDG Pastor Ngoua N’Neme, déclarer qu’il détenait des dossiers sur la gestion de Bitam par «un ancien ministre» (René Ndemezo’Obiang – ndlr), on a compris qu’il y avait chez cet homme et tous ceux qui soutenaient le ministre de l’Économie numérique et de la Poste pour cette législative partielle bitamoise, un problème de discernement et de stratégie.

D’abord, René Ndemezo’Obiang n’était pas candidat à cette élection. Il ne servait donc à rien de tenter de venir présenter son bilan comme député PDG et membre du gouvernement. Au demeurant, faire ce bilan, forcément présenté comme «négatif», était au contraire se faire hara-kiri. Car, c’était montrer que les députés PDG et autres n’ont pas beaucoup fait bouger les lignes lorsqu’ils le pouvaient. François Essono Obiang – il est vrai que le journaliste a cédé depuis quelque temps la place au politicien – est allé jusqu’à dire que du temps où il était Conseiller spécial du président Omar Bongo («pendant 13 ans»), un programme de réhabilitation des voiries de Bitam et ses environs d’un montant de 20 milliards de francs CFA n’a pu se réaliser parce que «un baron voulait un bakchich». Ce n’était pas le lieu de venir jeter en pâture une personnalité absente du plateau de télévision. La cible, ce n’était donc pas le candidat d’en face, Patrick Eyogho Edzang, et son parti, l’Union nationale.

Ensuite, Pastor Ngoua N’Neme et ses amis n’ont pas pris le temps d’asseoir une bonne stratégie de reconquête pendant la campagne. Les thèmes abordés n’ayant pas une prise directe sur les populations bitamoises ou n’apparaissant encore dans l’opinion que comme des sujets trop abstraits. En effet, alors qu’elles attendaient qu’on leur parle d’adduction d’eau, d’électrification des quartiers, d’extension du lycée et des collèges, de construction de salles de classes – des dossiers qu’elles espèrent voir les élus porter à l’Assemblée nationale et auprès du gouvernement-, elles ont plutôt entendu parler du PSGE – projet dont de nombreux responsables PDGistes assurent eux-mêmes ne pas encore avoir vu un début de concrétisation -, du projet Graine, des activités génératrices de revenus… Trop abstrait, pas assez concret, comme projet !

Enfin, hormis ses parents, amis et camarades venus de Libreville, le candidat du PDG s’est retrouvé seul face aux Bitamois. Le secrétaire général du PDG, Faustin Boukoubi, a préféré se rendre aux Etats-Unis, puis en France, quand les Myboto, Eyeghe Ndong, Oye Mba, Jean-Pierre Rougou, Radegonde Djenno et Estelle Ondo, hiérarques parmi les hiérarques de l’Union nationale, eux, avaient investi le terrain parce que, pour eux, «l’alternance attendue en 2016 devait commencer par Bitam».

Le candidat du PDG est tout aussi lui-même responsable de cette débâcle. En pleine précampagne électorale, il a laissé s’installer un débat (inutile ?) sur la crédibilité de l’actuel maire de Bitam, Clotaire Edou Nkoulou, soupçonné de jouer double jeu, parce que autrefois proche de l’ancien ministre des Sports aujourd’hui passé à l’opposition. Ces guéguerres qu’il a suscitées ou encouragées – ce qui revient au même -, ces dissensions internes qui arrivaient juste à ce moment-là, n’ont pas été lancées avec une grande intelligence et avec justesse.

Résultat des courses : le PDG qui détenait ce poste de député depuis 1996 grâce à la détermination et à la hargne de René Ndemezo’Obiang, à la suite de Simon Oyono Aba’a et du Morena, est battu. Après le Conseil départemental du Ntem, le siège de député lui tourne le dos.



Lundi 10 Août 2015
source : gabonreview
Vu (s) 2895 fois




1.Posté par L OEIL le 10/08/2015 09:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MON FRERE PASTOR UNE FOIS ENCORE LA PAROLE DE DIEU DIT CECI NE DEPLACE PAS LES BORNES QUE TES PARENTS ONT LAISSEE POUR MOI IL FAUT REPARTIR A LA DOUANE LA POLITIQUE EST UN TERRAIN DANGEREUX TON DISQUE COMMENCE A SE RAYER ET C EST UN DANGER POUR CONCLURE UN PAPI ME DISAIT TOUJOURS QUE LA FIGURE DU VIEUX NE SE MOUILLE PAS SOUS LA PLUIE COMME QUOI QUAND IL PLEUT LE VIEUX BAISSE SA TETE PENDANT QUE LE JEUNE LUI IL COURT TETE LEVEE IL N EST JAMAIS TROT TARD

2.Posté par L OEIL le 10/08/2015 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
TROP TARD MERCI .....

3.Posté par le gabon normal le 10/08/2015 10:43 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pastor na jamais milite dans le pdg toutes ces personalites sont coptes doffice au parti devenant de facto des membres du bureau politique ou du conseil national sans avoir mouille le maillot ce sera dur au prochaines elections legislatives

4.Posté par marché Mondial le 10/08/2015 10:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et cette même RTPDG qui organisé ce fameux débat tambour battant, n'a pas assuré le service après vente, càd donner les résultats de cette élection: Depuis samedi , c'est le blackout total sur ce qui s'est passé à Bitam, Medouneu et Lebmamba où pourtant le PDG a gagné ! Ce sont les prémices de 2016 ! pendant que le peuple sera dans la rue et en fête , la pauvre Tatiana minko et autres pat simamgoye seront entrain d'annoncer que tout va bien et qu'Ali a eu audience avec X ou Y alors qu'il sera déjà en Turkie ou au Maroc, voir en Côte d'ivoire ! Pauvre journaleux

5.Posté par crist le 11/08/2015 12:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce journaliste n'a pas assisté à la campagne!!!! à l'émission certes, on a parlé de bilan, mais Pastor n'a jamais parlé de bilan encore moins de René pendant ses meeting!

6.Posté par Mvé le 11/08/2015 13:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le PDG qui atteint presque 44% dans un des principaux fiefs de l'opposition 4 semaines après l'enterrement de son Héro avec un renfort de poids comme René et le boycott de Ondo Methogo qui n'a jamais explicitement appelé à voter Pastor... NGOUA N"NEME Pastor est un solide!!!!

car, ces résultat montre contre tout attente que l'électorat de Bitam reste finalement assez partagé entre pouvoir et opposition!!!!!

7.Posté par MILANG MISSI le 11/08/2015 17:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Demande d’exclusion de Barro Chambrier du PDG : L’heure de la contre-attaque.OEIL Dieu est Dieu ne melangeons pas politique et la bible

8.Posté par L OEIL le 13/08/2015 11:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
TU T APPELLE BIEN MILANG MISSI LA BIBLE NOUS GUIDE ET NOUS CONSEILLE C EST LE SEUL LIVRE AU MONDE QUI NE MENT PAS COMME QUOI MILANG MISSI HISTOIRES DE LA TERRE EN FANG VONT NOUS FAIRE RIRE

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...