News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Billie-By-Nzé, Paris, l’actualité du Gabon et les nouvelles obligations de la presse

Le site de la Liberté - gabonreview le Samedi 21 Novembre 2015 à 06:38 | Lu 1336 fois

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Alain-Claude Billie-By-Nzé entretenant la presse sur l’actualité a indiqué, le 20 novembre 2015, que pour mériter la subvention allouée à la presse, les médias devront déjà être en règle avec les impôts et la CNSS.



S’exprimant à l’occasion de conférence de presse qu’il organise pour mieux renseigner l’opinion sur les événements ayant court dans où à l’extérieur du pays et auxquels le président de la République ou les membres du gouvernement prennent part, Alain-Claude Billie-By-Nzé est revenu sur les questions relatives aux réformes en cours dans le secteur de la communication.

Attentats de Paris, prise d’otage à Bamako et Conseil climat

S’il a commencé par rappeler que cela faisait une semaine jour pour jour que les attentats de Paris avaient eu lieu, il a indiqué que le président de la République avait marqué sa compassion et celle du peuple gabonais à la France meurtri. Ali Bongo Ondimba avait donc, a-t-il rappelé, condamné ces actes de barbarie, notamment sur ses comptes Facebook et Twitter. Le porte-parole du gouvernement a également précisé que le Premier ministre, Daniel Ona Ondo, avait fait un message à son homologue français, Manuel Valls, pour davantage rappeler le soutien du peuple gabonais au peuple français. Alain-Claude Billie-By-Nzé a par ailleurs déploré le fait qu’au moment de sa conférence de presse, se déroulait à Bamako, la capitale malienne, une prise d’otage avec morts d’hommes. Un autre attentat qu’il a énergiquement condamné.

Face à ce qui précède, un sommet extraordinaire de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) est prévu à Libreville le mercredi 25 novembre 2015. Au menu des échanges figureront évidemment les questions de sécurité dans la sous région et en République centrafricaine. Dans ce sens, Alain-Claude Billie-By-Nzé a rappelé que la sécurité est singulièrement au centre des échanges entre le chef de l’Etat et ses pairs.

Le porte-parole du gouvernement n’a pas manqué de rappeler la tenue, la veille, du 4e Conseil national sur les changements climatiques. Le clou de l’évènement était la remise au chef de l’Etat du rapport sur l’affectation des terres au Gabon ; une base de données où sont consignées les informations les plus utiles sur la répartition territoriale du tissu économique du pays : les forêts, les mines, le pétrole, l’agriculture, la conservation et l’habitat, entre autres.

Ordonnance n°18/PR/2015 et réformes dans le secteur des médias

Enfin, abordant les réformes dans les secteurs des médias et du cinéma, Alain-Claude Billie-By-Nzé a expliqué qu’à l’issue des Etats généraux de la communication de décembre 2014, un certain nombre d’engagements avaient été pris et deux ordonnances adoptées en Conseil des ministres, durant le mois d’août 2015 : l’Ordonnance n°18/PR/2015 traite des éléments liés à la communication tandis que l’Ordonnance n°19/PR/2015 traite de la cinématographie.

L’ordonnance portant sur la communication traite, pour l’essentiel, des questions liées à la dépénalisation des délits de presse, à la prise en compte des médias en ligne qui ont connu une évolution dans notre pays, depuis l’explosion d’internet. Ils n’étaient pas encore pris en compte au niveau de la réglementation nationale, souligne le ministre de la Communication. Le texte traite également de l’identification des différents acteurs de la communication, du partage de vision concernant l’orientation de l’aide à apporter aux acteurs de la communication et du partage de la vision s’agissant des responsabilités de publication des médias en ligne.

Globalement, on retiendra que l’ambition du ministère de la Communication est de mettre de l’ordre dans la maison. En cela, Alain-Claude Billie-By-Nzé a édicté un certain nombre d’éléments que devront remplir les médias pour pouvoir effectivement exister et bénéficier de toutes les commodités relatives à l’exercice de ce métier au Gabon. Dès lors, il a rappelé que les pseudonymes devront être connus au ministère, les sociétés de presse devront régulariser leurs situations devant les impôts ainsi que celles de leurs employés à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Il a indiqué qu’il commettra des inspections de la CNSS à ce sujet dans les desks.

Alain-Claude Billie-By-Nzé a également fustigé le fait que les rédacteurs en chef de bien de journaux ne soient souvent pas des journalistes, or, la loi voudrait que ce soit des hommes et des femmes de ce domaine qui occupent ces fonctions. Pour le ministre de la Communication, ce seront les premières conditions à remplir pour prétendre à la subvention à la presse, qui s’étendra aux radios et télévisions. Le porte-parole du gouvernement a de même relevé le fait qu’elle sera un peu plus importante malgré la baisse du budget alloué à son département ministériel. L’objectif, a-t-il souligné est «d’encourager l’émergence d’une presse de qualité». «Nous veillerons à l’application de la loi», a-t-il conclu.



Samedi 21 Novembre 2015
gabonreview
Vu (s) 1336 fois




1.Posté par elabane le 22/11/2015 09:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Joli discours espérons que tout cela soit mis en oeuvre sans vouloir discriminer la presse qui n''a pas la même vision que le pouvoir émergent

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...