News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Bientôt, ce sera «docteur de l'émergence ! » Séraphin Moundounga

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 18 Décembre 2012 à 08:03 | Lu 1925 fois

Les grands changements ou événements cataclysmiques annoncés pour le 21 décembre 2012 se manifesteront-ils avec la soutenance de thèse de doctorat de l’actuel patron du ministère de l’Enseignement supérieur et technique et de la Formation professionnelle, chargé de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Séraphin Moundounga ?



Bientôt, ce sera «docteur de l'émergence ! » Séraphin Moundounga
En effet, notoirement connu pour être un instituteur à l’origine, le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et technique et de la Formation professionnelle, chargé de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Séraphin Moundounga, avait donc continué de se former par correspondance, grâce au système des universités numériques.

Selon le site Internet de l’École doctorale sciences juridiques UPMF de Grenoble II, le natif de Tchibanga, dans la province de la Nyanga, soutiendra le 21 décembre prochain une thèse de doctorat en droit public, option droit international, dont le travail de recherche a pour thème «L’Union européenne et la paix en Afrique subsaharienne».

Le jury pour la circonstance sera composé des personnalités suivantes :

- Catherine Flaesch-Mougin, Professeur émérite à l’université de Rennes (rapporteur).

- Louis Balmond, Professeur à l’université de Nice Sophia-Antipolis (rapporteur).

- Catherine Schneider, Professeur à l’université Grenoble II.

- Josiane Tercinet, Professeur à l’université Grenoble II (directrice de thèse).

N’en déplaise à ses détracteurs, le futur docteur de l’émergence a décidé de ne plus essuyer les moqueries de ses confrères et de ses administrés qui n’appréciaient pas sa manière de manier les plus bardés que lui de son département ministériel, ainsi que ceux du secteur de l’enseignement supérieur et technique et de la formation professionnelle.

Âgé de 48 ans, marié et père de 9 enfants, Séraphin Moundounga, commandeur de l’Ordre de la Francophonie (APF 2003), officier de l’Ordre de l’Étoile équatoriale et officier de l’Ordre du mérite gabonais, Séraphin Moundounga était déjà détenteur d’un master 2 en droit, sécurité internationale et défense, obtenu dans la même université française.


Gabonreview

Mardi 18 Décembre 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1925 fois




1.Posté par Feu-PDGiste-A-Mort le 18/12/2012 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce qu'on apprend surtout avec stupeur et moquerie, c'est que la grande gueule, c'est-à-dire Séraphin Moundounga, qui prétendait jusque-là être détenteur d'un doctorat en droit tout en faisant partie de l'équipe de recherche d'un laboratoire d'études stratégiques, est ici épinglé de mensonge ! Il suffit d'aller sur le site du gouvernement ou de l'AGP, pour voir combien est truffé de faux diplômes, le CV de Séraphin Moundounga dont on connaît par ailleurs les vraies compétences en matière de "Dikundu" (sorcellerie) profitable aux accélérateurs de sa carrière politique étrangement rapide en promotions, pour un homme d'un tel analphabétisme notoire.

Nous apprenons encore (et nous sourions beaucoup plus) que Séraphin Moundounga poursuivait des études "par correspondance" par le biais de l'avancée des technologies numériques. C'est donc que ce menteur démasqué (qui a en réalité obtenu tous ses "diplômes" supérieurs de la même manière) consacrait plusieurs de ses heures de bureau à prendre des cours "à distance", n'est-ce pas ? Sans avoir aucune partie devant témoigner de cette scolarité "internet", je constate que Séraphin Moundounga en a eu marre de mentir sur son compte, et qu'il a fini par imiter son chef Ali Bongo, lui aussi dit-on, est-il détenteur d'un doctorat en droit, non ?

Si cette soutenance est publique (et sachant où et comment est-il possible d'aller interroger M. Louis Balmond de l'UNSA), nous ne manquerons pas d'y être, et nous saurons nous muer en rapporteur pour les visiteurs de ce site. Grenoble c'est la porte à côté.

Juste quelques questions de bon sens : son bachot, Séraphin Moundounga, en possede-t-il u moins une preuve de l'avoir passé et obtenu ? Et dans quel lycée, pour vérification ? Et à quel moment de sa vie s'est-il absenté du pays pour aller passé le DEUG, une licence, un Master 1 et un Masteur 2, puisqu'il n'a jamais encore été constaté d'abandon de poste, concernant l'ancien premier questeur de l'Assemblée Nationale ou a-t-il toujours étudié "par correspondance" ? Séraphin Moundounga oublie-t-il qu'en fonction de certains accords bilatéraux signés entre l'Etat français et l'Etat gabonais, assumer de hautes responsabilités dans l'administration de son pays donnerait droit à soutenir une thèse de doctorat, à l'exemple du "Dr" Ali Bongo diplômé en Sorbonne, alors qu'il n'a jamais franchi les portes d'aucune université au monde ?

2.Posté par bibendum le 18/12/2012 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Rien à ajouter Feu pédégiste à mort. Je me posais les mêmes questions.

3.Posté par Et si le Gabon m'etait conte le 18/12/2012 13:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il apparait plus que normal de s'interroger sur de tels cas. Comment peut on dans un pays qui se dit "emergent" se permettre pareille escroquerie? Escroquerie intellectuelle car c'est faire insulte aux Gabonais et Gabonaises qui un temps soit peu se sont consacres au savoir sous toutes ses formes. Escroquerie historique car c'est reconnaitre devant le Peuple Souverain que Sieur Moundounga ne s'est pas du tout investit dans les missions de ses ministeres (notons que dans le systeme LMD, une these de Doctorat doit durer au moins TROIS ANS). Aussi, de memoire de gabonais on sait que l'obtention d'un diplome universaitaire est conditionnee par l'obtention du baccalaureat ou son equivalent. Alors le chantre de la reforme du systeme educatif gabonais (qui jusque la etait tenu que par des "mavidis, entendez par la maboules") pourrait il eclairer ceux la qui chercheraient a savoir comment il a proceder? Avec pres de 180 milliards de budget en 3ans , on aurait vu quand bien plus que ces bidouillages.

Monsieur le president, il vous reviendra a vous de justifier de ce bilan. Nos ecoles, nos universites ainsi que nos centres de formations manquent de tout. Regardez la Cote d'Ivoire, meurtrie par la guerre, elle a renove ses structures universitaires en un temps record que le le Gabon n'arrive pas a egaler malgre des enormes moyens. Mais comment faudrait il que nous vos disons que nous souffrons de cette gestion epiciere de la chose publique?

4.Posté par sidiki le 18/12/2012 15:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La bonne date, c'est le 20 décembre 2O12 et non le 21.

Voici l'adresse du site :

http://edsj.upmf-grenoble.fr/activites/theses-soutenues/soutenance-de-these-de-seraphin-moundounga-168605.htm?RH=1273064289448

5.Posté par lola le 18/12/2012 20:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
que la fin du monde tombe le 21 décembre, pour débarasser la terre de ces montres.

6.Posté par Abi le 19/12/2012 09:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour ceux qui avaient encore des doutes sur les diplômes que la France délivre à l'Afrique, je crois qu'ils sont désormais édifier. Le mérite de MOUNDOUNGA, à mon sens, est d'ouvrir les yeux aux parents qui prêt à tout pour envoyer leurs enfants dans un tel pays où la formation est sectaire, dune part, et surtout montrer à ceux qui crois que les longues études peuvent aussi être faites par les cancres, il suffit d'avoir des moyens, d'autre part. comme quoi, l'école n'est rien. le diplôme n'est qu'un papier où on peut mettre le nom de tout le monde.

vive la France-Afrique!

En cas bravo MOUNDOUGA. La porte est désormais ouverte pour qu'il soit Candidat au prochain concours d'agragation CAMES ou française puisqu'il a déjà les articles publiés en virtuels.

7.Posté par Ikokou le 20/12/2012 18:57 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le ministre Moundounga a obtenu la mention très honorable lors de sa soutenance de thèse.
Bonne présentation orale de sa thèse !
C'est une qualité rare.

8.Posté par NEM le 23/12/2012 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vraiment du temps à perdre à parler de longues études de sieur Moundounga, alors qu'il y a des sujets brûlants pour votre pays comme le changement du régime bongo, la pollution qui avance à Port-Gentil, OLAM qui a pris vos terres, les crimes rituels, la santé, l'eau et l'électricité (délestage) etc.
Moundunga a déjà ce qu'il faut pour pouvoir vivre sans diplômes ni travail. Pour l'heure, il est ministre au Gabon. A notre niveau, rien ne changera à sa recherche d'intellecte. Il peut tout avoir avec ses milliards. Il y a aussi certainement plus médiocre que lui dans le gouvernement où les institutions gabonaises.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...