News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Biens mal acquis : Bongo, Obiang et Sassou restent zen

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 le Jeudi 18 Novembre 2010 à 13:00 | Lu 746 fois

Les chefs d'État mis en cause ont choisi de ne pas réagir personnellement après l'annonce par la justice française de la poursuite des investigations.



Biens mal acquis : Bongo, Obiang et Sassou restent zen
Ali Bongo du Gabon, de la Guinée équatoriale et du Congo-Brazzaville se sont-ils donné le mot ? Après la décision de la justice française, le 9 novembre, de poursuivre des investigations sur leurs patrimoines en France, ils ont tous réagi a minima. À Malabo, c’est silence radio. À Brazzaville, Denis Sassou Nguesso, de retour de son fief d’Oyo, dans le Nord, a fait publier deux jours plus tard un communiqué laconique, sans aucune menace de représailles. à Libre­ville, seul le Parti démocratique gabonais (au pouvoir) a évoqué de possibles « tensions diplomatiques » avec la France.

À Singapour, où il était en visite d’État, Ali Bongo Ondimba a décidé, du moins pour l’instant, de ne pas réagir personnellement. Explication de l’un de ses proches : « En 2008, après les premières fuites dans la presse, son père était parti au quart de tour, persuadé qu’il était qu’une partie de l’entourage de Sarkozy était derrière les magistrats français. Lui, il a un très bon contact personnel avec Sarko. Et il ne croit pas qu’il s’agisse d’un coup politique de l’Élysée ou du Quai d’Orsay. »


Jeudi 18 Novembre 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 746 fois




1.Posté par La Citoyenne le 18/11/2010 15:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais il s'agit de justice!

Et il y a une véritable séparation de pouvoir en france, ce qui n'est pas le cas du gabon!

2.Posté par MBOUMBA le 18/11/2010 19:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lorsque les intérêts français sont menacés la justice française est identique à celle du Gabon.
Quelques question:
Pourquoi Chirac qu'on disait malfrat n'est-il pas en prison aujourd'hui? il parait qu'il y a eu un arrangement pour qu'il rembourse ce qu'il a pris. Avec qui a-t-il négocié? l'affaire n'était-elle pas déjà en justice? imaginons que tous les voleurs disent ok j'ai volé je vais rembourser... ou un tueur dire ok j'ai tué je vais.... ah non, on ne peut pas rendre la vie malheureusement. La Justice française c'est du n'importe quoi. La justice frenchies est sur un certain plan meilleure que la justice gabonaise mais la séparation du judiciaire et de l'exécutif reste discutable.
Cette affaire de BMA aboutira lorsqu'il voudront se séparer de ces lascars de présidents dictateurs brillant par les lourds détournements de fonds et la paupérisation de leur peuple

3.Posté par Michael, l'archange! le 18/11/2010 20:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le groupe mafieux qui gère le monde veut changer de Pantin, ceux qui font les frais de la justice française présentement n'ont plus le rendement escompté. La justice et la loi ne sont utilisées que lorsque les pantins commencent à se mouvoir tout seul ou lorsqu'ils feignent d'oublier leur serment.
(Don't get me wrong!) Je ne dis pas que cela n'est pas bien que l'affaire des BMA soit entendue devant un tribunal, ce que je voudrai porter à la compréhension de tous c'est que la justice est instrumentalisée. Il n'y a de justice que lorsque les intérêts d'une certaine coterie sont menacés. Diront-ils, justice pour tous ou encore
La vraie question à se poser serait quel est l'intérêt ou quels sont les intérêts qui créent cette tension. Comme vous l'observerez, George W Bush admet publiquement puisque inscrit dans son livre "Decision Points" - un livre qui se vend comme du pain chaud- qu'il a autorisé la torture qui est l'objet d'un traité de l'ONU signé et ratifié par les USA. Quelle est l'action de l'ONU en son encontre (le Canada l'a aussi violé en Afghanistan)? Quand c'est un mandjango africain qui ne donne pas les fesses, le TPI montre le bâton. Ce que les gabonais vivent face à leur justice, les dirigeants africains et du tiers monde aussi le subissent. Avec les slogans comme "Make peace Happen", on croirait qu'ils promeuvent la paix mais en filigrane, ce sont aussi les marchands sinon les industriels de l'armement.
M. Ali Bongo Ondimba ne permet pas une gestion silencieuse par la coterie, il traine avec lui trop de marmites et de cloches : BMA, non adhésion du peuple et même de sa propre obédience. En effet, comment expliquerions-nous le film de son intronisation qui pour ma part devrait être secret? Il y a quelqu'un qui joue au pervertisseur dans l'ombre. Ce genre de technique est expliqué dans "Propaganda; Comment manipuler l'opinion en démocratie".
Comme ils l'ont bien remis au goût du jour, il n'y a que les intérêts qui compte disait Mme Ondo Chanta et citant DeGaulle. Gardez-le en mémoire. Celui qui sera parachuter à la gestion du Gabon sera aussi un patin sinon le Gabon connaîtra la Guerre. Le médiateur a aussi un camps qu'il défend, même quand ils sont neutres il y a un intérêt...
Comme les élèves sont cois, l'issue de cette mascarade ne sera pas au goût des citoyens des différents pays victimes. Et d'ailleurs un rapatriement de ces biens sera perçu comme "placez-le en dehors d'ici car u[notre peuple est rentré dans l'histoire]u". Juste pour dire qu'ils recommenceront mais ailleurs.
Pour ce qui est de l'article lisez "Totale impunité" et vous comprendrez que Total n'est pas un intérêt financier de l'État français car il ne paie pas l'impôt (BMC). Votre boycott sera inutile sinon nul dans la mesure où après la semaine ou même deux semaines vous courrez chez votre ennemie de circonstance donner le peu qu'il vous donne (corruption) pour que votre voiture (V12) avance dans les pistes que vous aviez construites.
Il y a trop à dire et je ne sais rien sauf qu'il y a une fin à toute chose.....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...