News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Ben Moubamba : nouveau jeûne «théologico-politique» pour la révolution

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 26 Octobre 2013 à 09:58 | Lu 921 fois

Depuis le 24 octobre, le secrétaire politique en charge de la communication à l’UPG, Bruno Ben Moubamba, comme pour chacune de ses revendications politiques, a une nouvelle fois engagé un «jeûne politique» au siège de son parti, sis à Awendjé dans le 4ème arrondissement de Libreville. Motif cette fois : «la survie de l’UPG et la fin de l’Etat-PDG au Gabon.»



Ben Moubamba : nouveau jeûne «théologico-politique» pour la révolution
Décidément, plus aucune revendication de Bruno Ben Moubamba ne se fait plus sans grève de la faim, publications et propos incendiaires sur un média national ou l’étranger, notamment sur son blog, désormais «célèbre». Le secrétaire politique chargé de la communication à l’Union du peuple gabonais (UPG) pressent lui-même que sa récente sortie «sera peut-être raillée comme en 2009, [lorsqu’il a] alerté l’opinion sur le coup de force électoral à venir ou comme en avril 2013 quand [il a] demandé à Ndendé une tombe digne de Pierre Mamboundou».

Il y a en effet qu’au Gabon, les valeurs spirituelles et la vie elle-même ne semblent plus valoir grand-chose. Si bien que des «démarches» de ce genre, qui portent des fruits sous d’autres cieux, n’ont aucun sens en Afrique, et particulièrement au Gabon. Une grève de la faim, quelle qu’en soit la motivation, prête presque toujours à rire, quand elle n’est tout simplement pas prise en considération par les personnes qu’elle vise.

Pourtant, pour la troisième fois (la deuxième de l’année en cours), Ben Moubamba, fidèle à son mode de revendication, a entamé une nouvelle grève de la faim, mieux un «jeûne politique». En effet, depuis le 24 octobre, l’homme, «en [son] âme et conscience, a décidé d’entamer une nouvelle action non-violente, un jeûne […] ou une grève de la faim (c’est selon le niveau de compréhension des uns et des autres) pour l’honneur.

Mais elle a surtout pour objectif deux choses nécessaires dans les plus brefs délais : 1) La survie politique et l’unité de l’Union du Peuple Gabonais (UPG) alors que ce parti va se présenter relativement affaibli aux prochaines élections ; 2) La fin de l’Etat-PDG par une «révolution populaire» non-violente, malgré le découragement des populations qui doivent cependant commencer à refuser de supporter les situations les plus inacceptables qui nous accablent depuis trop longtemps.»

Ainsi, c’est face à la situation politique et sociale qui prévaut, selon le gréviste de la faim, depuis l’implantation du Parti démocratique gabonais (PDG) dans la gestion du pays, que Ben Moubamba en appelle à l’intervention de tous ses compatriotes, tous bords et sensibilités politiques confondus.

«Nous ne pouvons plus attendre, nous devons changer nos vies, dès à présent. Et il nous faut surtout admettre notre dignité d’êtres-humains pour faire comprendre à ceux qui gouvernent le Gabon que «trop c’est trop, on veut le changement» MAINTENANT», a-t-il lancé sur son blog avant d’indiquer : «Je jeûnerai le temps nécessaire (jusqu’au sacrifice de soi, si c’est utile) pour que les militants de l’UPG en particulier et le Gabonais en général ouvrent enfin leurs consciences et dépassent la fatalité.

Nous ne pouvons plus accepter ces vies qui ne valent pas la peine d’être vécues et nous devons donc résister, sans brûler le pays. Je suis un «acteur non violent» mais je propose au «Peuple de l’UPG» et au «Peuple Gabonais» que nous prenions nos responsabilités : Quelque chose doit changer au Gabon. De gré ou de force ! […] Qu’est-ce à dire ? Le «Peuple» doit prendre son courage à deux mains et commencer à imposer sa volonté à ceux qui dirigent. Nous ne sommes pas des esclaves mais des citoyens et en vertu de cela, nous avons à être respectés par ceux qui dirigent. Je propose au «Peuple de l’UPG» et au «Peuple Gabonais» la seule arme qui sauve : la «révolution» non-violente», a psalmodié le gréviste de la faim récidiviste.

Gabonreview

Samedi 26 Octobre 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 921 fois




1.Posté par jean aristide Ogombé le 26/10/2013 12:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
nous devons mettre le regime bongo hors du gabon, dans une prison non dorée a la cour penale internationale pour crime contre un peuple et detournement de biens

2.Posté par Pale Lôge le 26/10/2013 16:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jean Aristide, la révolution souhaitée par le Bruno Ben est une méthode qui a fait ses preuves avec des leaders comme Gandhi, Mandela.

Le mal vivre de l'ensemble des gabonais, par des actions isolées comme celle-là, amènerait ceux-ci à une prise de conscience dont le modus operandi est la désobéissance civile. Donc la non-violence.

En effet, l'argumentaire de Ben plaide bien en faveur d'un éveil à une prise de conscience consciente face au mépris de l'État actuel de la gestion des faits politiques, économiques, financiers et sociaux. Il (l'État) exploite notre faiblesse mentale, l'avidité au gain facile.

Il semble absurde que l'élévation sociale ne passe plus sans une adhésion au PDG et à d'autres cercles fermés. Ce qui se vit comme une esclavagisme. Car, des règles non-écrites promeuvent une soumission absolue.
Si une collusion existe entre les membres des différentes institutions, le salut ne peut venir d'eux, sinon du peuple par une «révolution tranquille»: la désobéissance civile.Noam Chomesky, citant Rocker, écrit «Le problème qui se pose à notre époque est celui de la libéralisation de l'homme des fléaux de l'exploitation, économique et politique, et de l'esclavage social»

Acquérir la liberté au sens où l'attend Beaulieu, c'est «détester tout ce qu'englobe le mot autorité, ce pouvoir par essence injuste, puisque l'individu en s'y conforment ne fait rein d'autre qu'aliéner dans sa liberté» Alors ce n'est que par la désobéissance civile que le gabonais pourront faire prendre conscience aux gouvernants pour leur morgue et prendre conscience aussi eux-mêmes, car il faut parfois «Tenir tête», Nadeau-Dubois.

3.Posté par Jeanine MIKALA le 26/10/2013 21:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DÉSOBÉISSANCE CIVILE , LA OU ON EST INCAPABLE DE TENIR UNE GRÉVE PENDANT 1MOIS, GREVE GNRALE ENCORE MOINS , LES AFFAIRES DE NOUS MM . NS MM AVAIT PROPOSER DE BOYCOTTER LE 17 AOUT, MAIS PERSONNE N'A FAIT CAS. ALORS LA RÉVOLUTION DES GABONAIS JE NY CROIS PAS , PEU ÊTRE LORSQUE NOURDINE PRENDRA LE POUVOIR APRÈS SES ÉTUDES EN ANGLETERRE., NOS PETITS ENFANTS DIRONS PEUT ETRE TROP CEST TROP.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...