News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Ben Moubamba : Chers internautes de LVDPG

Le site de la Liberté - Source : Ben Moubamba le Lundi 5 Juillet 2010 à 20:47 | Lu 2751 fois



Ben Moubamba : Chers internautes de LVDPG
- Je ne dois rien au Gabon. Ni bourse d'étude, ni argent, ni moyens...etc. Je me suis engagé pour l'honneur et pour l'histoire du Gabon. Autant de valeurs que j'espère partager avec ceux qui aiment vraiment le Gabon et non leur petit nombril. Certains françafricains et bongoïstes pensent que je suis un rêveur mais seul l'avenir nous le dira !

- Si j'étais un lâche selon la culture qui a été inculquée au Peuple Gabonais par le Bongoïsme depuis des lustres, je n'aurais jamais publié une lettre ouverte fracassante à Omar Bongo en décembre 2008 qui m'a valu d'être recherché dans tout le pays par Ali Bongo et Mba Obame avec pour mission de me tirer dessus sans sommation ;

- Si j'étais un couard, je n'aurais jamais pris l'avion voici un an pour participer à l'heure décisive des Présidentielles Gabonaises qui opposaient les Bongoïstes entre eux ; je n'aurai jamais posé les actes que l'histoire jugera !

- Si j'étais un pleutre, j'aurais abandonné le combat après m'être aperçu des dégâts du Bongoïsme dans la conscience du Peuple Gabonais qui acclamât ses bourreaux d'hier pour des raisons ethniques ou pour des motivations bassement matérielles ;

- Si j'étais un sans foi ni loi, je serais rentré dans un gouvernement de l'émergence après avoir pris des milliards comme certains ;

- Si je ne me battais pas pour des convictions je prendrai les débats délirants autour de ma personne pour une attitude infantile et narcissique. Mais je respecte cette terre et nos ancêtres !

Je veux dire à certains que je connais précisément les méfaits des ennemis du Peuple Gabonais. Que ceux qui s'amusent à raconter des niaiseries en se faisant passer pour des supporters d'AMO sachent que je ne tomberai pas dans leur piège. N'attendez pas de moi, une démission de l'UNION NATIONALE ou une attaque destructive contre le Secrétaire Exécutif de l'UN.

Je garde la maitrise de mon calendrier ! Le système Bongo ne mérite pas qu'on tremble ou que l'on s'excite devant une race maudite dont la plupart sont des malades mentaux et qui ignore que LEUR PUISSANCE NE SUFFIT PAS ! Ils ont échoué à m'attirer dans tous les pièges tendus depuis janvier 2010. Ils échoueront encore et le Bongoïsme sera vaincu

La vérité nous rendra libres !

Bruno Ben MOUBAMBA
bruno@moubamba.com

Lundi 5 Juillet 2010
Source : Ben Moubamba
Vu (s) 2751 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

23.Posté par 241 le 08/07/2010 00:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salut,
j'ai lu avec attention cet article qui en mon sens me parait comme une réponse à une catégorie de personne qui traite BBM de tous les noms.
Toutefois,il est important de constater que BBM est un homme courageux car au delà de ce que l'on peut penser ou imaginer il est rester le seul vrai combattant à cette election presidentielle.
Bien que je puis penser que Pierre Mamboundou est rester patriote jusqu'au bout car il aurai pu aussi lancer un appel au peuple Gabonais qui l'aurai surement suivi dans l'entrainement du K.O du Gabon de par l'influence et la stature qu'il possède à l'egard de ce peuple là.
De ce fait,je tiens particulièrement à remercier tous les vrais opposants du Gabon.
BBM ne fait pas dans la langue de bois.Et je pense que s'est une de ces forces.Mais très franchement,ne pense tu pas ,BBM que le raliement à l'UN a été une erreur Gravissime?
Tu es jeune et fort et tu es la nouvelle esperence du Gabon,vue que les acteurs du Bongoisme ont pillé le peuple sans pitié.
Oui,les acteurs tels que AMO,ZM,JEN,et j'en passe....
N'en parlons meme pas des leaders du PDG qui passe leur temps à se pavanner à la TV et occupe meme tous le journal de 20h entre reunion et entretien accorder à un tel ou un tel.
Ah GABON CHERIE!!!!
Qu'as tu donc fais pour meriter cela?
EN tout cas moi je suis jeune,et le meilleur moyen de me battre pour mon pays c'est deja de le representer dignement dans mon ecole en etant le meilleur,et j'appel tout les gabonais tel qu'il soit,à ne pas se verser dans la haine ou à rever du son d'une mitraillaite,mais plutot à etre le meilleur dans son activité,si tu es commerçant,soit le meilleur commerçant en etant poli avec ta clientelle et en semant la paix et l'amour autour de toi.
Si tu balaie les rues,fait le avec amour et passion,afin que demain lorsqu'un compatriote passera par là,qu'il est honte de salire à nouveau la ruelle vue la propreté que ton coup de balaie aura eu comme impact.
Pour terminer,je dirai juste une chose,QUE DIEU BENISSE LE GABON!!!

22.Posté par Le regard le 07/07/2010 01:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
06/07/2010 | Mise à jour : 21:26 Réactions (45)

«On n'est jamais trahi que par les siens», a relevé le ministre qui avait porté lui-même l'écrivain, comme lui ex-médecin engagé dans l'action humanitaire, au pinacle de la diplomatie en lui confiant la plus grande ambassade de France en Afrique.
L'ex représentant de la France au Sénégal, Jean-Christophe Rufin, accuse Claude Guéant et les lobbys de tenir les rênes de la politique africaine de la France. Niant être marginalisé, Kouchner déplore des propos nourris par la «haine».

Evénement rarissime, la diplomatie française expose ses rancœurs sur la place publique. Bernard Kouchner et l'écrivain Jean-Christophe Rufin, ex-ambassadeur au Sénégal, se livrent depuis le début du mois à un règlement de comptes via interviews interposées. Le lauréat du prix Goncourt a ouvert les hostilités, aussitôt sa liberté de parole retrouvée. Sur les ondes d'une radio sénégalaise, il a accusé dimanche le secrétaire général de l'Elysée d'avoir dépossédé le Quai d'Orsay de ses prérogatives en matière de politique africaine et d'avoir ressuscité la Francafrique. Claude Guéant «est très influent sur les questions africaines et le ministère des Affaires étrangères est complètement marginalisé», a regretté Jean-Christophe Rufin, qui a quitté son poste fin juin après des mois de tensions avec le président sénégalais Abdoulaye Wade.

Nicolas Sarkozy «n'est pas très impliqué sur les questions africaines», a poursuivi l'auteur de Rouge Brésil. Le président «a laissé une certaine marge de manœuvre à ses collaborateurs…» alors même que Claude Guéant est «un préfet et n'est pas forcément un connaisseur de l'Afrique», assène Jean-Christophe Rufin. «Mais bon, le Zambèze et la Corrèze, ce n'est pas tout à fait la même chose». Des critiques que l'ancien diplomate a réitérées, mot pour mot, dans Le Monde de mardi. En enfonçant le clou : Claude Guéant «agit d'autant plus librement qu'il n'est responsable ni devant l'Assemblée, ni devant le gouvernement».


Kouchner : «J'espère qu'il ne s'étouffera pas de haine»

Autre responsable de l'évincement du Quai d'Orsay, les réseaux d'influence africains. Des «lobbyistes rétribués ou sous contrat ou en amitié avec des chefs d'Etat africains essaient d'influencer la politique française. Je pense qu'ils ont trop de place», s'inquiète le romancier, pour qui la France «risque de manquer une chance historique de transformer sa relation avec l'Afrique». «D'un côté il y a un ministère, qui sert de vitrine people et morale et de l'autre une realpolitik faite par derrière par d'autres. Le Quai d'Orsay est sinistré. Les diplomates sont dans le désarroi le plus total car ils ne se sentent pas défendus», conclut Jean-Christophe Rufin.

Ces tirades à répétition ont fait bondir le principal intéressé. «De qui parlez-vous ? Ah, l'homme que j'avais nommé, qui n'était pas ambassadeur, et qui n'est pas content que je ne lui téléphone pas alors qu'il a demandé lui-même à partir...», a ironisé lundi Bernard Kouchner. «Maintenant qu' il se mette à bouder, je trouve cela un tout petit peu particulier mais j'ai un peu l'habitude avec lui», a-t-il continué avant de tourner en dérision le dernier roman de l'Académicien, Katiba qui a pour héroïne une employée du Quai d'Orsay. «Il n'a pas l'air mécontent de s'alimenter à la bonne source». Interpellé à l'Assemblée nationale, Bernard Kouchner s'est montré mardi encore plus dur. «J'espère qu'il ne s'étouffera pas de haine (...) On n'est jamais trahi que par les siens», a-t-il lancé.

L'ancien French doctor traverse une zone de turbulences. Les remontrances et les déclarations alarmistes fusent de toute part. «L'instrument est sur le point d'être cassé, cela se voit dans le monde entier», se sont émus ses prédécesseurs, Alain Juppé et le socialiste Hubert Védrine dans une tribune au Monde, où ils ont appelé à arrêter «l'affaiblissement sans précédent (des) réseaux diplomatiques et culturels de la France».


LIRE AUSSI :

» Jean-Christophe Rufin reçu à l'Académie française


21.Posté par hummm!!! le 06/07/2010 20:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la gabonaise,

C'est bien moi vendoum st michael gué!!
J'étais à reims voir son excellence BBM.

Je tédi ohh!!. il avait bu un pè de vin. épis, il a fè pipipi dans lè kilote. épis encore hein, ça piait. celà ke il a di ohh! AMO veut me faire lè boison. Vous voyè non!! lè gens là, ils sont mauvais. AMO là avec son frère lé gros qui comme lè gorille là, ils ont tué Rezambè. je lui ai dit ah BBM cè vrai hein. même Myboton avait donné un pè kakaka à une fille là. épis elle était morte. il faut qu'on fè lè démission de l'union de nul (UN).


ma cherie la gabonaise, cè bien moi vendoum st michael ohh. tu me manque bcp hein

20.Posté par Le regard le 06/07/2010 19:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je voudrai dire à tous mes compatriotes d'observer les évênements politiques au Gabon et d'en tirer les conséquences.

La situation politique gabonaise depuis notre indépendance semble être un éternel recommencement. Elle est faite d'un schéma très simple: la destabilisation de l'opposion par une infiltration des tenants du bongoïsme dans l'opposition.
Ainsi, le Morena a été infiltré depuis la France qui par l'association des anciens étudiants qui se reconvertissaient en cadres du PDG une fois de retour au pays, qui par un recrutement direct dans la structure organisationnelle du Morena.
Pendant l'avènement de la démocratie, MBa Abessolo a été le premier pionnier de la fragilisation de l'opposition, Divungui en second, Mayila ensuite, Myboto plutard. Tous sont des agents de renseignements au service du système. La consigne est de neutraliser toute opposition au regime PDG. Chacun ayant reçu la promesse de succéder au trône. OBO jouait ainsi avec la fibre ethnique.
AMO et ABO étaient aussi à la manoeuvre pour former un duo ravageur. Ils attendaient impatiemment l'heure fatidique car les deux s'étaient arrangés à occuper des postes stratégiques pour une transition de pouvoir (Intérieur et Défense).
Le stratège Mba Obame se propose, alors Ministre de l'intérieur, de revoir le mode du scrutin: un seul tour pour dit-on faire des économies du processus électoral. L'idée est de miser sur le vote ethnique conscient du poids de son appartenance ethnique dans le pays. C'est ce dernier qui refuse l'idée d'un fichier biométrique car le plan A est la base ethnique et le plan B est la fraude qui reste la compétence acquise par le long règne du régime. L'UOB se proposait sans doute d'ouvrir une faculté en sciences politiques et l'option fraude électorale serait une référence en Afrique noire.

La multiplication des candidatures Fang serait d'abord le point de départ pour malicieusement comme une bonne chose pour se recomposer malicieusement autour de sa personne, prenant conscience d'un atout majeur pour se hisser: TV+.

Il mit en oeuvre ses théories apprises en sciences politiques en matière de propagande électorale. Mba Abessolo, Eyeghé, et surtout Oyé Mba ont reçu une forte pression pour faire de la place à notre AMO national. L'unité de l'éthnie étant retrouvée au prix de longues négociations, pressions et ménaces de la communauté.
Ali jouait sur trois tableaux: corruption, tribalisme comme son ami et passage en force avec l'appui de l'armée. On comprends sa peur de quitter le fauteuil de la défense pendant l'élection. Une longue négociation avec la peureuse ROGOMBE le rassura. La suite vous la connaissez. On sait qu'au sud habituellement les gens sont divisés et donc l'ACR serait une petite ménace.

De plus, Mayila a été infiltré dans ce camp et le montre PDG contrôle l'opposition et la majorité. Et comme le peuple gabonais a la mémoire courte alors, ces derniers se préparent pour un retour aux affaires. Un homme dans l'UN est décidé à aller jusqu'au bout: EYEGHE NDONG.

BBM se prépare à prendre la relève de Mamboundou qu'il a vilipendé, dénigré et souillé avec ses propos d'antant. Il se fait une bonne conscience en utilisant la feinte d'aller vers l'UN et chercher à se démarquer pour recupérer l'électorat du sud.

19.Posté par la gabonaise (pas La Gabonaise) le 06/07/2010 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Apparemment, quelqu'un se fait passer pour st-michael! En plus c'est un grossier personnage à la différence de notre courtois, cultivé et bien élevé st-michael.
Eh toi l'imposteur, veuilles disparaître, nous savons reconnaître le style de chacun des intervenants réguliers ici ou endosses un autr patronyme.

18.Posté par LaRaison le 06/07/2010 14:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne vous dirai pas M. BBM faites ceci, ou faites cela ce serait insencé de ma part et surtout ridicule alors c'est vous le politicien faites comme bon vous semble mais... (ah cette fameuse conjonction qui souève tant de problème).

Juste vous rappellez que vous (c'est a dire les politiciens qui veulent gagner dans la transparence) êtes élus grace à nos voix donc minimum d'explication sur vos propos svp.

Moi je suis content de savoir que vous avez vu les réalités du pays et du terrain par opposition à vos belles théories sorties des grandes écoles comment prendre le pouvoir quand il s'agissait de critiquer PM depuis chez les blancs quand celui-ci se battait seul ici.

Je suis pas là pour défendre quelqu'un ou de vous déscendre loin de là, vous etes un homme integre sa se voit peu expérimenté c'est vrai mais loyale (ce qui m'a valu d'assisté au lancement de votre campagne à Oloumi), j'apprecie votre charisme et sa se voit que vous croyez encore à vos propos Mais...

Penser vous un seul instant que l'UN de (AMO) soit UN autour d'une personne? Je veux dire quand il faut se battre contre BabyZeus, vous etes UN (enin je suppose) mais si vous arrivez qui sera gagnant? AMO ou encore un autre PDGiste pour un autre Gabon immergeant? Et qu'en serait-il du peuple? Y'aura t-il encore un autre combat contre vos frères d'aujourd'hui qui ont besoins de votre appuis?

Je pense que ces internautes veulent en savoir plus parceque c'est difficile pour nous de comprendre que vous faites "confiance" à quelqu'un qui vous a traqué partout, vous, l'emblème du Gabon nouveau pour plaire a son papa afin d'hériter du pouvoir.

Je crois , non je sais qu'EYEGHUE et sa clic ont quitté le PDG pour des raisons personnelles (que l'on me démontre le contraire) mais je les enveux pas oh non, peut etre j'aurais fais pareils quic'est sait( soyons réalistes) mais surtout pas venir dire demain au peuple je pensais vous jour et nuit voter pour moi pour une alternance et j'en passe...

17.Posté par st michael le 06/07/2010 13:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis de retour. Je sais que mon absence sur ce site a inquieté mes fans.
Et je remercie tous ceux qui demandaient après moi.

Pour revenir à l'article de notre excellence BBM, je voudrais lui dire combien, grand est le combat qu'il mène pour la libération du Gabon de l'enfer du bongoisme. De ce fait, je l'encourage de continuer sur la même lancée.

Epis hein!!! hier hein!! on a, on a bu un pè de vin à Reims. Après, il était un pè saoul. Vous voyè non, il a même fait de pipi dans lè culotte. Après il encore dit hoooooo!!! c'est Mba Obame qui veut me faire lè poison. Et je lui ai dit hein, mba obame là, il est trop. Même avant que Bongo ne meurt, lui épis son frère le gros qui est comme le gorille là, ils ont fait, ils ont fait de mauvaises choses. Et Ben B M a dit oui ohhhhh!!! ils ont même tué Rezambè. Après je lui ai dit: Ah Ben Bruno,il faut qu'on fait lè démission de l'UN. Les gens là sont dangérès. Même Myboton avait donné lès kakas à une fille là et elle était morte. Donc, il faut qu'on fait lè démission. Merci lè peuple gabonais

16.Posté par st michael le 06/07/2010 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis de retour. Je sais que mon absence sur ce site a inquieté mes fans.
Et je remercie tous ceux qui demandaient après moi.

Pour revenir à l'article de notre excellence BBM, je voudrais lui dire combien, grand est le combat qu'il mène pour la libération du Gabon de l'enfer du bongoisme. De ce fait, je l'encourage de continuer sur la même lancée.

Epis hein!!! hier hein!! on a, on a bu un pè de vin à Reims. Après, il était un pè saoul. Vous voyè non, il a même fait de pipi dans lè culotte. Après il encore dit hoooooo!!! c'est Mba Obame qui veut me faire lè poison. Et je lui ai dit hein, mba obame là, il est trop. Même avant que Bongo ne meurt, lui épis son frère le gros qui est comme le gorille là, ils ont fait, ils ont fait de mauvaises. Et Ben oui ohhhhh!!! ils ont même tué Rezambè. Après je lui ai dit: Ah Ben il faut qu'on fait lè démission de l'UN. Les gens là sont dangérès. Même Myboton avait donné lès kakas à une fille là et elle était morte. Donc, il faut qu'on lè démission. Merci lè peuple gabonais

15.Posté par hummm!!! le 06/07/2010 09:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DiTout,
A la lecture de cet article, j'ai eu l'impression que mr BBM est conscient de son inconscient. Ainsi, en lui soumettant cette interrogation, j'ai voulu m'attaquer à sa conscience. Puisqu'il en a une. Dommage qu'il n'ait pas repondu.

En m'appuyant sur la définition que vous donnez au bongoisme , il viendrait à dire que Ben Moubamba fait également partie de ce système. Puisqu'il est devenu ami des menteurs,des maçons, des rosicruciens, des assassins, des pédophiles, des enfants du diable...
N'est-ce-pas on dit: qui s'assemblent se ressemblent?
Comment alors vouloir libérer le Gabon de l'emprise du bongoisme et en même temps collaborer avec ceux qui se déclarent ouvertement être les héritiers d'OBO, le maître de ce système?

En fait de compte, un intellectuel inconscient n'est qu'un pauvre type.







14.Posté par X-MAN le 06/07/2010 09:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce sont des hommes courageux et ambitieux qui font l'histoire. J'ai des larmes aux yeux lorsque je vois la situation politique et économique de mon cher pays le Gabon se dégradée. Je suis encore plus triste de voir des soi-disant opposants convoitises la présidence du Gabon sans détermination aucune. J'ai l'impression que de l'opposition est devenue l'opium du peuple gabonais. Vous avez pour preuve la dernière présidentielle...qui a vu l'opposition se laissée arracher la victoire par le parti Etat qu'est le PDG. Ce qui est extraordinaire dans tout cela, c'est que les Pdgistes au moins savent ce qu'ils veulent et l'obtiennent par tous les moyens nécessaires. Qu'ils soient légitimes ou pas du tout. De toutes les façons, les fables ont toujours eu tort.

Ce que moi je suggère a l'opposition gabonaise, si véritable soit-il? C’est d'être objectif et déterminer, d'utiliser tous les moyens légaux et non pour arriver au pouvoir. Et surtout de mettre de cote les beaux discours et les promesses bidons sans objectivité, comme le font actuellement certains opposants gabonais qui veulent se faire un nom. Je rappelle a ces derniers que beaucoup l'on fait avant et que ca n'a rien apporte de durable au peuple gabonais.
L’histoire nous apprend aujourd'hui que l'opposition du père Paul MBA Abessolo au régime de fer du Feu Président Omar BONGO n'avait pas pour objectif principal la prise du pouvoir. Mais juste une opposition que je qualifie de figurante. J'ai vraiment peur que se ne soit le cas avec les nouveaux venu de la grande opposition gabonaise. Une chose est certain, c'est que l'histoire nous juges tous sans exception aucune.
A Monsieur Bruno Ben MOUBAMBA, je dis: je ne suis peut- être pas bien place pour vous donner des leçons politiques vu le combat que vous menez et les risques qui y vont avec. J'ose croire que vous le faite pour un quelconque poste dans l'émergence. Ce qui serai, a mon humble avis l'légitime pour vous car vous êtes gabonais et votre devoir est aussi de participer au développement de la nation gabonaise par des actes et idées quelque soit votre appartenance politique. Cela est valable pour tous les gabonais que j'estime être responsable. On ne peut pas prétendre instaure un Etat de droit dans un pays comme le notre en ayant comme stratégie politique, la diversion sans pour autant être capable de donner sa vie pour une cause juste. Les simples critiques ne suffisent pas pour renverser la vapeur au Gabon et vous en êtes conscient. Et surtout dans le cas du Gabon, domine par un régime de prés d'un demi-siècle de règne et surtout sous la domination des forces coloniales avides de matières premières. Pour le cas du Gabon, c'est un rude combat qu'il faut mener et non caresser le pouvoir par le sens du poil comme vous le faite si bien.

Le peuple gabonais vous regarde, vous et tous les membres de l'UN, et vous jugera le moment venu. Si vous êtes incapables de prendre le pouvoir au Gabon par des urnes, faite le a la manière des émergents car eux au moins ils savent ce qu’ils veulent et assument leur responsabilité. Fait en autant si vous avez des idées à défendre, dans le cas contraire, laisse l'émergence avancer jusqu'a la naissance du veritable messie.
''Seul les esprits de feu sont capable de diriger le monde''

1 2 3

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...