News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

BDP - Gabon nouveau ne reconnait pas Ali Bongo comme Président du Gabon

Le site de la Liberté - La Révolution LVDPG le Samedi 5 Septembre 2009 à 00:07 | Lu 2881 fois



BDP - Gabon nouveau ne reconnait pas Ali Bongo comme Président du Gabon
Chers compatriotes,

Du Gabon où je me trouve, je voudrais, au nom du BDP-Gabon Nouveau et du peuple gabonais, dire que notre mouvement ne reconnaît pas et ne reconnaîtra jamais Ali Bongo Ondimba comme président du Gabon.

Ali Bongo Ondimba, comme jadis son père, a démontré qu’il est non seulement disposé à frauder pour gagner, mais aussi à créer au Gabon un état policier et répressif. Mais plus que son père, Ali Bongo sera forcément la personne qui finira de jeter le Gabon dans le gouffre de la guerre civile, de la pauvreté et de la violence. Les 300 milliards tirés du trésor public avec lesquels il a financé son arrogante campagne de gaspillage sont la preuve que cet homme et sa famille sont prêts à tout pour tuer le Gabon. L’imposture politique d’Ali Bongo prouve à suffisance combien il est illusoire d’espérer au Gabon un changement autre que par la violence. La répression policière de ce jour en est la démonstration la plus flagrante vu que, même quand le peuple s’assemble pour des manifestations pacifiques, le régime en place n’hésite aucunement à user de violence et de répression contre un peuple qui n’en peut plus d’attendre.

Cet énième viol du vote du peuple par la famille Bongo, décidée plus que jamais à maintenir son hégémonie monarchique et despotique sur le Gabon, devrait montrer aux Gabonais, comme je l’ai toujours dit, que ce n’est plus par les urnes que le changement arrivera au Gabon.

Tout en apportant son soutien aux candidats Pierre Mamboundou et André Mba Obame, et tout en condamnant les violences physiques exercées contre eux par le régime Bongo, le BDP-Gabon Nouveau appelle plus que jamais les Gabonais à la résistance par tous les moyens possibles. L’insurrection comme outil de changement est désormais obligatoire au Gabon. Cette élection n’aurait jamais dû se tenir.

Parce que Pierre Mamboundou et André Mba Obame sont aujourd’hui dépositaires de la volonté majoritaire du peuple, c’est cette volonté du peuple qu’il faut défendre et affirmer avec tous les moyens que le peuple peut se donner pour se rétablir dans ses droits, et ce même quand on était opposé à la tenue de cette élection comme le fut le BDP. Il ne s’agit plus aujourd’hui de soutenir tel ou tel autre candidat, mais de défendre le vote du peuple tel qu’il s’est majoritairement exprimé contre Ali Bongo le 30 août. Du moment qu’il n’y a aucun moyen idéologique, sociologique ou arythmétique par lequel Ali Bongo peut gagner une élection transparente au Gabon, toute déclaration de victoire de sa part constitue une imposture. A ce titre, il faut la combattre avec la dernière énergie.

Vu que les Bongo ne connaissent que l’animalité et les comportements animaliers, que ceux qui, malgré les nombreux avertissements du BDP depuis 11 ans, et malgré la recommandation du BDP de bloquer cette élection en amont pour en obtenir le report, croyaient encore en la possibilité du changement par les urnes se rendent comptent aujourd’hui que tant qu’un Bongo sera au pouvoir au Gabon, le pays n’avancera pas et le changement ne viendra pas par des moyens de paix, mais par des moyens insurrectionnels. Il faut donc que le peuple gabonais se convainque désormais que le Gabon n’échapera pas à la violence pour se débarasser des Bongo.

Le combat pour un Gabon Nouveau ne peut donc, désormais, que prendre un contour insurrectionnel par tous les moyens possibles et la résistance, la subversion, la désobéissance civile, l’ingouvernabilité et le coup d’état les seules voies vers le salut national.

Plus que jamais, chers compatriotes, Bongo Doit Partir. Au nom du BDP-Gabon Nouveau, j’appelle le peuple à se mettre dans un état de résistance permanente. Ali Bongo ne doit pas finir ses 7 années de mandat usurpé. Faisons de ce mandat l’enfer politique par lequel il regrettera de s’être présenté à cette élection.

Vive le Gabon.
Vive la résistance.

Fait à Libreville, le 3 septembre 2009

Dr. Daniel Mengara
Président
BDP-Gabon Nouveau

Samedi 5 Septembre 2009
La Révolution LVDPG
Vu (s) 2881 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

11.Posté par le guerrier le 02/01/2010 18:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les voleurs d ali bongo le biafrai nous demandons la révoltes des gabonais............tous ensembles contre
le mal du pays !!!

10.Posté par le patriote le 02/01/2010 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A nous la revolution du pays ali le nigreian tu payeras !!!! aux armes peuple Gabonais !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! nous sommes des hommes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

9.Posté par le patriote le 02/01/2010 11:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu as raison frére les armes la seule solution une fin a la roumaine !!!! nous sommes avec toi !!!!!!!!!patriote.

8.Posté par le patriote le 02/01/2010 11:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je t inquiéte gabon l heure du nigerian est sa famille a sonné !!! nous avons une solution pour eux......par les armes maintenant trop c est trop !!!soyez prés de votre telephone Gabon ! Peuple libre !!!

7.Posté par gabondabord le 05/09/2009 19:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MENGARA l'avait déjà dit et prévenu, nous avons en face de nous des betes sauvages(les Bongo) capables de défendre par tous les moyens leur proie qu'est le Gabon.
Nous subissons la violence depuis plus de 42 ans, la violence et le mépris se sont installés durablement au pays depuis 1990 malgré les différentes élections auxquelles nous avons cru. Nous avons encore été abusé le 03 septembre et les Bongo s'en foutent, car ils savent que rien ne peut leur arriver à part la mort naturelle; il s'enfoutent parce qu'à la moindre marche, ils vont réprimer et les gens rentreront chez eux; ils s'en foutent parce qu'un peuple désarmé ne peut pas répondre à leur violence par les armes. Ils s'en foutent parce que le mouvement va s'effoufler rapidement;ils s'en foutent parce que le peuple n'est pas intelligent.
Moi, je leur répond que dans la vie, tout n'est pas écrit, il y a une part de surprise, des imprévus.
Le peuple gabonais va vous surprendre, ce ne sera pas par une insurrection, mais par des actions individuelles isolées, je vous garantis que les Bongoistes ne pourront plus vivre tranquillement dans ce pays, ils seront objet permanent des attaques individuelles, car chaque Gabonais va se venger pour toutes ces années d'humiliation et de mépris
REFLEXION ET ACTION, FAUT MIEUX MOURRIR POUR UNE CAUSE JUSTE QUE DE MOURRIR D'UNE MALADIE

6.Posté par kelly le 05/09/2009 17:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
jo johnson finit d'abord avec ton pays avant d'inciter nos frère à aller se faire tuer et de détruire leur pays vous serez les premiers à vous moquer. mets ton pays à feu et à sang,tu peux le faire tout ce n'est pas difficile.commence déjà aussi à dire à tous tes frères togolais qui sont ici de cotiser de l'argent pour leurs frères gabonais qui vont bientot commencer à mourir de faim.et surtout n'oublie pas aussi de dire à ton gouvernement de commencer à prévoir des habitations pour accueillir les 10000 milles gabonais qui vont immigré labas sans oublier bien sur de leur trouver un bon travail et de bien les traiter.ils pouront rester autant de temps qu'ils voudront car ils devront se sentir comme chez. et qu'aucun togolais ne les traite d'étrangers ou de parasite d'accord?continuez à leur dire de saccager leurs biens et comme des débiles ils vous écoutent.quand un mouton se retrouve au piéd d'une falaise parce qu'il est perdu,il saute.à votre avis que feront les autres moutons qui le suivaient?bien sur ils sautent tous car, ils suivent l'autre au lieu de rebrousser chemin.ça s'appelle ètre bète comme un mouton

5.Posté par jo johnson le 05/09/2009 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je partage les avis de Mr. Biang. Je suis Togolais et je peux vous dire que les meme chose se passent au Togo. Il faut que le pouvoir sache que vous poussez aussi etre violent avant qu'il ne vous ecoute. L'erreur de l'opposion togolaise est de croire qu'ils peuvent arracher le pouvoir sans etre violente. Et la preuve est la, l'opposition togolaise ne prendra jamais le pouvoir.
Merci et je vous supporte

4.Posté par BIANG le 05/09/2009 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La situation critique que connaît notre pays aujourd'hui mérite une bonne organisation des meilleures stratégies pour abattre, tuer, éliminer physiquement tout ce qui ressemble ou s'apparente au PDG et à Bongo. Les petites réactions épidermiques ne suffisent plus. Il faut préparer, minutieusement des attentats à la bombe efficaces pour tuer les dignitaires du régime Bongo. Mettons en place un plan d'attaque efficace et dynamique pour atteindre physiquement tous ceux qui ont soutenu Ali Bongo. Ce n'est pas quand l'armée est dans la rue qu'il faut attaquer, attendons que les pédégistes baissent la garde pour frapper et bien frapper. A bientôt, je me prépare les gards.

3.Posté par Mado07 le 05/09/2009 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LA LIBERTE S'ARRACHE MR. MENGARA

2.Posté par guy le 05/09/2009 11:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Madame rose merite plus de gifles. Si la CENAP et le ministre defendent leur interait personnele pour cometre la frode.Entant que presidente de la republique doit boìcoter les elections. Non seulement il est vilin il faut qu il sache une fois encore que le gabon ne merite pas telle attitude,le pouvoir du pere au fils sonne mal.

1 2

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...