News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Au Gabon, la société civile s’organise pour le changement !

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 25 Octobre 2011 à 10:01 | Lu 1298 fois



Au Gabon, la société civile s’organise pour le changement !
Il faut entendre par « société civile » un ensemble constitué par des organisations non gouvernementales ou des structures plus ou moins formalisées et hiérarchisées, qui ne sont pas identifiables comme des partis politiques.
Les ONG ont un avantage dans le contexte du Gabon : moins engoncées dans des logiques de pouvoir, elles privilégient le rapport direct avec la vie des Gabonais au quotidien. Tel est le cas du collectif « Ca suffit comme ça! » crée et dirigé, entre autres, par Marc Ona Essangui.

Ses combats sont connus notamment en matière d’environnement dans la défense des parc nationaux. Il a toujours eu un niveau élevé d’exigences à l’endroit du régime quarantenaire. Son combat contre la corruption a eu des résonances internationales amenant le putschiste gabonais à devoir « s’agacer » des prises de position de Marc Ona Essangui dans le champ politique. Or, en situation de dictature, tout devient politique.

Marc Ona Essangui lors de son passage à Paris (15 septembre 2011) à Noisy le Sec en présence de Mengue M'Eyaà, présidente du conseil exécutif du Mouvement civique du Gabon et Helmut Bonnet, premier secrétaire du Parti socialiste à Noisy le Sec et membre de la commission Afrique du PS.

Ils internationalisent des thèmes qui sont aujourd’hui sensibles dans le monde, tels que l’effet de serres, celui de l’exploitation de nos minerais sur notre environnement,ou la mauvaise gestion des richesses naturelles et la destruction programmée de l’éco-système.

Le conseil exécutif du Mouvement civique du Gabon souligne ses très nombreuses convergences avec l’ONG Brainforest ainsi qu’avec le collectif « Ca suffit comme cela ». Il examinera avec bienveillance toute forme d’action commune, à dénoncer toutes les injustices, et à faire connaître la situation du Gabon aux prises avec les pires turpitudes de la non-gestion du parti-Etat depuis plus de 43 ans.

A ce jour, les contestations les plus précises portent sur les élections législatives que le régime veut organiser avant la chute de Sarkozy en France et ainsi frauder en toute impunité.
Nous souhaitons un changement démocratique rapide au Gabon, et la première étape décisive serait la tenue d’élections législatives si et seulement si elles ne sont pas organisées par le pouvoir en place.

La question de la biométrie est problématique dans un pays ravagé par les atteintes aux libertés individuelles et le détournement des technologies innovantes au service de la répression et de la surveillance policière.

La biométrie peut abaisser la fraude de plus de 30 %. Sera-t-elle suffisante si les Nations Unies n’organisent pas elles-mêmes l’élection ? Nous en doutons, même si les atermoiements du régime démontrent qu’il craint déjà la mise en place de la biométrie. C’est pourquoi, il est impératif que cette condition non exclusive soit respectée.
Nous considérons d’autre part qu’il n’y a aucune participation au Gouvernement tant que le régime n’aura pas rendu le pouvoir au peuple gabonais. Il s’agit d’une condition non négociable.

Seul le départ de Bongo et de son clan, la mise en place d’une assemblée constituante et la désignation d’une coalition de transition – sans majorité du parti-Etat – pourraient être envisagés afin que les Gabonais puissent enfin entrevoir ce changement tant attendu depuis plus de 43 ans.

Pour notre part, aux côtés de la société civile et des partis d’opposition, et avec la population gabonaise, nous restons ouverts à toutes les formes d’actions permettant de faciliter ces deux conditions pour l’avenir.



A ce jour, le parti-Etat s’apprête à aller seul aux élections, car, en réalité, il n’accepte pas les acquis de la conférence nationale de 1990, le multipartisme, les ONG, les syndicats… bref ce qui fait l’essence de la démocratie puisqu’il compte sur ceux qui l’ont imposé aux Gabonais lui et son clan depuis plus de 43 ans.

Mengue M'Eyaà

Présidente du conseil exécutif

Mouvement civique du Gabon

http://mouvementciviquedugabon2009.unblog.fr

Au Gabon, la société civile s’organise pour le changement !

Mardi 25 Octobre 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1298 fois




1.Posté par Donguila le 25/10/2011 14:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
kia kia kia kia kia .... Avec l'argent de Mba Obame ? C'est du vampirisme . .

2.Posté par Le SMIG de 150 000 FCFA le 25/10/2011 15:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Puisqu’au Gabon le travailleur le moins payé gagne 150 000 FCFA, promesse dite par l’émergent en chef, Ali Ben Bongo, alors pourquoi s’étonner de voir les gabonais avoir assez de moyens pour mener à bien toute action visant à mettre le Gabon sur les railles de la démocratie.

Je retiens deux conditions de texte ci-haut :
(1) Biométrie et organisations des élections par des tiers autre que le pouvoir en place;
(2) Départ dans l’immédiat d’Ali Ben et ses acolytes.

3.Posté par blabla le 25/10/2011 16:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la société dite civile c'est mpacka qui était porte parole du candidat ben moubamba,paulette oyane ondo qui est du pdg et marc ona essangui un partisan de l'ex union du nord.tous des politiques qui parlent en mon nom puisque je représente la société civile gabonaise par leur définition.ona essangui l'argent des handicapés qui tu a volé à travers leur fonds commercial à nzeng ayong pèse sur ta conscience.sale con

4.Posté par Da Yeffa le 25/10/2011 18:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ne versons pas dans l'injure et le combat mais plutôt dan sle débat car c'est cela qui fait et "laisse avancer" l'Etat-nation. ABO et AMO sont éphémère mai le Gabon est éternel...

5.Posté par Ménélick III le 25/10/2011 19:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@blabla,
Si j' apprends que vous êtes issu d' une union d' une chèvre et d' un bouc, je ne serai pas étonné. Vos réactions sont le principal témoin de votre éducation tragiquement animale.

6.Posté par Blabla le Pdgiste a peur le 26/10/2011 01:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les insultes, les slogans de bas quartiers et les fausses promesses, la marque de commerce des Pégégistes.

La peur a changé de camp.

UNIS NOUS VAINCRONS.

7.Posté par MLuterking le 26/10/2011 13:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les pédégistes seront vaincus qu'il pleuve ou qu'il neige ceci n'est qu'une question de temps.

8.Posté par King le 26/10/2011 23:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
URGENT

Gabon/Politique:" les Pédégaguies (pédégistes) pris la main dans le sac de la fraude!!! "
par Nouvelle Afrique Economie, mercredi 26 octobre 2011, 19:21

Plus d'une dizaine de registres d'actes de naissances ont été retrouvés au domicile du secrétaire général de la préfecture de Bitam, nord du Gabon, Mr Edzang Beyeme, petit frère du ministre de la Jeunesse et des Sports du pays Monsieur René Ndémézo' Obiang, député de la commune et candidat naturel du PDG, avec plus de quatre cents noms (400) déjà enregistrés à l'intérieur, après une perquisition du domicile de ce dernier par les éléments de la gendarmerie de Bitam.

Le PDG, parti au pouvoir, n'étant plus en odeur de sainteté dans la Province du Woleu Ntem en général et dans la commune de Bitam en particulier, ou l'Union Nationale,parti d'opposition de Zacharie Myboto, est solidement implanté, il est évident que ces actes de naissances devraient servir aux actes de fraude que les "pédégaguies", ont mis en place dans toute l'étendue du territoire national pour affronter les élections législatives avenir. Ceci n'est que la partie visible de l'iceberg de la machine frauduleuse du PDG qui trouve des subterfuges pour aller aux élections sans la biométrie. C'est dans ces conditions que "l'émergence moutouki d'Ali Bongo" demande aux hommes sensés et pourvus de toutes leurs facultés mentales, d'aller aux élections. Il faut vraiment être issu des myriapodes pour suivre ce chemin et non un homo sapiens. Pour l'opposition gabonaise et la société civile, leur position n'a pas changé, à savoir: "pas de biométrie, pas d'élections"

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...