News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Au Burkina Faso, les putschistes nomment un proche de l’ex-président Compaoré

Le site de la Liberté - source : lemonde.fr le Jeudi 17 Septembre 2015 à 13:20 | Lu 1427 fois



Il s’agit donc bien d’un coup d’Etat. Après une nuit d’incertitudes, un représentant des militaires putschistes a annoncé, jeudi 17 septembre à la télévision burkinabée, la destitution du président intérimaire, Michel Kafando, la dissolution du gouvernement et la création d’un Conseil national de démocratie (CND).

Dans la foulée, ils ont désigné Gilbert Diendéré, ancien chef d’état-major et bras droit de Blaise Compaoré, à la tête de cet organisme censé organiser les éléctions qui mettrait un terme à la transition commencée avec la chute de l’ancien régime, en octobre 2014.

Tirs et situation incertaine à Ouagadougou

Les militaires ont ensuite annoncé la mise en place d’un couvre-feu de 19 heures à 6 heures du matin, et la fermeture des frontières du pays. Le Quai d’Orsay a appelé les Français sur place à rester chez eux. Dans la capitale, Ouagadougou, une journaliste française a fait état des tirs nourris dans le centre-ville, et tout rassemblement de personnes est interdit.

Mercredi, plusieurs soldats du régiment de sécurité présidentielle (RSP), l’ancienne garde prétorienne du président déchu, Blaise Compaoré, avaient fait irruption pendant le conseil des ministres et pris en otage le chef de l’Etat, son premier ministre, Isaac Zida, et plusieurs autres ministres. Ces derniers sont toujours retenus à Ouagadougou.

Le siège de Radio Omega, l’un des médias les plus écoutés sur place, a été saccagé. Celui du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), le parti de l’ancien président Blaise Compaoré, également. Au nom de la France, François Hollande a condamné « fermement le coup d’Etat » et « appelle à la libération immédiate de toutes les personnes arrêtées » car « il ne peut pas y avoir de légalité avec des putschistes ».

« Pour tous les démocrates, c’est un terrible coup dur »

Ce n’est pas la première fois que le RSP, unité d’élite considérée comme une armée dans l’armée, tente de faire dérailler le processus de transition. Lundi, la commission pour les réformes proposait dans un rapport de dissoudre purement et simplement le régiment.

Le président du Conseil national de la transition (assemblée de transition), Chérif Sy, a appelé sur RFI « le peuple à se mobiliser immédiatement contre cette forfaiture ». « C’est une question de rapport de force ! », a-t-il lancé, dénonçant un « coup d’Etat ».

Comme tous les leaders de l’opposition ou de la société civile joints par Le Monde, Simon Compaoré, du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), s’estime désormais menacé.

« Pour tous les démocrates, c’est un terrible coup dur. Nous sommes tous révoltés. Nous aurions cru à une fin heureuse de la transition avec la campagne électorale qui devait débuter dimanche mais voilà qu’une décision brutale est venue mettre un terme au processus. Il serait sage que le RSP fasse machine arrière pour ne pas plonger le pays dans le chaos. La raison doit prévaloir étant donné nos difficultés économiques. »

« Nous condamnons clairement l’inacceptable prise de pouvoir par la force et nous continuons notre combat pour la démocratie et pour la tenue d’élections, déplore Zephirin Diabré, candidat à la présidentielle du parti Union pour le progrès et le changement. Je ne sais pas qui est derrière ce coup d’Etat mais il y aura un dialogue à un moment ou un autre. C’est une question de quelques jours... »


Les divisions sont fortes au sein de la classe politique. « Je pense que l’action du RSP, que je ne condamne pas, va permettre un nouveau démarrage car la transition était déviante, estime Amadou Diemdioda Dicko, premier vice-président de l’Union pour un Burkina nouveau. Ce sont des lois liberticides et excluant les anciens partisans ou ministres de Blaise Compaoré qui ont motivé le RSP à agir. Il y a trop de mécontents, et l’action du RSP peut sembler violente mais vu d’ici, elle semble légitime. »

L’élection présidentielle et les législatives devaient se tenir le 11 octobre pour mettre fin au processus de transition enclenché après le renversement de Blaise Compaoré. Une loi récemment adoptée interdisait aux partisans de l’ancien chef de l’Etat de se présenter, rendant « inéligibles » tous ceux qui avaient soutenu sa tentative de modifier la Constitution pour supprimer la limitation des mandats présidentiels.


Jeudi 17 Septembre 2015
source : lemonde.fr
Vu (s) 1427 fois




1.Posté par JAKAFANE le 17/09/2015 14:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Frère Burkinabés, venez nous montrer comment vous faites pour déposer un président que vous voulez pas? S'il vous plaît, le temps presse et rien ne bouge au Gabon qui laisse espérer un changement. Tchouo!! les Gabonais vont encore se réveiller un matin de 2016 avec un BONGO au pouvoir!!!

2.Posté par democrate le 17/09/2015 16:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
s est dangereux ce qui se passe chez nos freres burkinabe?quoi ya t il pas une armee solide pour affronter ce regiment?ou ya compliciter au niveau des etats majores des differant corps militaire?c est le cas de la G.R.au gabon.sont des milices

3.Posté par BIGBILY le 17/09/2015 19:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La solution burkinabe serait catastrophique pour le Gabon personne ne sera gagnant.

4.Posté par LA FRANCE EST DERRIERE CE COUP DE FORCE le 18/09/2015 05:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LA FRANCE EST DERRIERE CE COUP DE FORCE.

LES OCCIDENTAUX NE VEULENT PAS QUE LA VERITE SUR LA MORT DE SANKARA ECLATE PUBLIQUEMENT CAR ILS SONT BIEN TREMPES.

MONSIEUR HOLLANDE, VOUS POUVEZ FAIRE SEMBLANT DE CONDAMNER MAIS LES AFRICAINS ONT MURI, ON VOUS CONNAIT. VOUS VOULEZ REPLACER COMPAORE, ON VOUS VOIT VENIR !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...