News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Armées gabonaises : une guerre dans la guerre ?

Le site de la Liberté - mathurin ngankoussou le Lundi 31 Janvier 2011 à 20:14 | Lu 1169 fois



Armées gabonaises : Une guerre dans la guerre ?

Depuis près d’une semaine, les soldats fidèles au président illégitime Ali Ben Bongo ont décidé de livrer une sale guerre au peuple gabonais. Une guerre injuste et injustifiée qui a vu les militaires, obéissants à des ordres injustes, charger violemment, devant le siège de l’ONU à Libreville, les partisans du Président élu, André Mba Obame.

C’est dans la matinée du 27/01, vers 4h30 que, pendant près de deux heures, les forces d’élite de la gendarmerie et du bataillon des parachutistes gabonais (Bérets rouges) ont copieusement arrosé la foule de gaz lacrymogènes et de grenades assourdissantes. Non contents d’avoir blessé près d’une vingtaine de jeunes Gabonais, les militaires en furie ont vandalisé tous les véhicules qui se trouvaient à proximité du lieu de l’opération, déchirant les pneus à l’aide de baïonnettes.

Dans le quartier, c’était la panique. Les enfants, apeurés et traumatisés, ne savaient plus où trouver refuge, d’autant que certains soldats ont investi tous les domiciles voisins de la représentation onusienne. A voir l’extrême agressivité des militaires, les employés présents ont craint, un moment, de voir les locaux de l’ONU subir un assaut armé.

Et comme pour faire un pied de nez à Ban Ki-Moon, patron de l’organisation internationale, le dictateur gabonais a fait encercler le périmètre des agences de l’ONU au Gabon par des militaires arrogants et surarmés. Une attitude qui a conduit les responsables onusiens à faire évacuer leur personnel expatrié et à dépêcher urgemment deux officiers de sécurité en provenance de Tunis et New York.


Le spectacle offert par l’armée d’Ali Ben et dont les images ont été envoyées au siège de l’ONU à New York porte un coup sévère à l’image de notre pays qui, pourtant, siège en ce moment au Conseil de sécurité des Nations Unies. Nul doute que les responsables et les auteurs de tels actes devront, un jour, en répondre devant la nation.

En attendant, il se murmure que l’armée serait traversée par un profond malaise. Les policiers et les Bérets rouges susciteraient depuis quelques jours la méfiance du pouvoir. Ainsi, les nouvelles armes et les balles réelles ne seront, désormais, distribuées qu’aux seuls soldats de la gendarmerie et de la Garde présidentielle. A cette allure, il ne serait pas étonnant que l’armée républicaine et loyaliste ne retourne les armes contre les miliciens d’Ali 9 fois rien.

Lundi 31 Janvier 2011
mathurin ngankoussou
Vu (s) 1169 fois




1.Posté par LaRaison le 01/02/2011 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
montrer des fotos

2.Posté par Stephan Owen le 01/02/2011 11:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Demain, quand les choses changeront, le toutou Ella Ekogha essaiera d'expliquer qu'il n'avait pas le choix, mais qu'il devait obéir aux ordres de son chef. En Tunisie et en Egypte, nous voyons les agissements d'une armée au service de la nation, et non aux ordres d'une olygarchie de brutaux écervelés, venus du Nigeria et du Bénin. Demain, il sera trop tard. Ella Ekogha et ses asservis rendront compte, menottes aux poignées; bavant l'huile de foie de morrue. A quoi leur servira alors la fortune amassée depuis 2009?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...