News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Areva et Gabon créent un "observatoire de la santé" sur un ex-site d'uranium

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 le Mardi 19 Octobre 2010 à 17:15 | Lu 862 fois



LIBREVILLE - Le groupe nucléaire français Areva, l'Etat gabonais et d'anciens travailleurs miniers ont créé mardi un "Observatoire de la santé de Mounana" (sud-est du Gabon), notamment pour définir "l'impact de l'activité minière" sur cet ancien site d'exploitation de l'uranium.

"C'est une première mondiale. C'est la première fois qu'un industriel s'engage sur une surveillance sanitaire des anciens travailleurs" de sites miniers, a déclaré à la presse à Libreville le directeur médical d'Areva, le Dr Alain Acker, à l'issue de l'assemblée générale constitutive de l'observatoire.

L'idée de l'Observatoire de la santé de Mounana (OSM) a été émise en 2007 par le groupe français, après que plusieurs ONG eurent épinglé Areva et sa filiale au Gabon, la Compagnie des mines d'uranium de Franceville (Comuf), pour une mauvaise gestion du risque radioactif dans le pays.

Depuis, a assuré le Dr Acker, "un énorme travail a été fait (...) pour le suivi médical des anciens travailleurs et des populations qui vivent autour de l'ancien site" où la Comuf a exploité pendant près de 40 ans des gisements d'uranium. La mine a fermé en juin 1999 "faute de réserves économiquement exploitables", selon Areva.

"D'après les statuts, l'Observatoire va essayer de répertorier tous les anciens travailleurs" pour vérifier si leurs maladies recensées "peuvent être liées au travail qu'ils faisaient et si les populations alentour peuvent être touchées aussi", a expliqué l'ex-ministre Egide Boundono Simangoye, représentant l'Etat gabonais dans la structure.

Il pourra également "prendre les dispositions voulues, en termes éventuellement d'indemnisation et de soins de santé" après validation de ses comités médical et scientifique, a ajouté M. Boundono Simangoye.

La création de cet observatoire, réclamée de longue date, est "une victoire" pour le Collectif des anciens travailleurs et miniers de Comuf-Mounana (Catram), a estimé Antonin Poukessi, président de cette association également membre fondateur de l'OSM qui, selon lui, regroupe 1.862 membres.

(©AFP / 19 octobre 2010 17h00)



Mardi 19 Octobre 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 862 fois




1.Posté par la pensee gabonaise le 19/10/2010 20:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cet observatoire est encore un vaste champs de plaisanteries chez les negres! Areva, la responsable des faits de pollution radio-active, delegue elle-meme un docteur pour superviser cet observatoire?! Est-ce que, notre Etat-la, est lui-meme serieux face a sa population?! Qu'en est-il des raisons de transparence dans le rapport qui sera rendu?!
Autant que je sache, ce docteur travaille pour Areva, donc il rendra des decision en faveur d'Areva, c'est pour tant aussi logique que cela, et pour le comprendre on a pas besoin d'avoir ateint le la 6eme! La logique aurait voulu que, l'expertise de la situation des lieux se fasse par un groupe d'experts independants pour plus de clairete et de transparence.

Ce fait, nous rappelle encore une fois, que nos institutions, si on en a meme quelque'unes, ne travaillent pas pour les interets du peuple, mais plutot pour les interets de ceux qui les dirigent, et ceux des molti-nationales francs-maconniques et france-africaine.

Que le peuple fier et vigilant, ne particpe pas a cette farce constitutionnellement organisee! QUe dis-je meme, un peuple qui ne voit meme pas la supercherie ochestree car, tout bonnement, ils iront vers cet observatoire et veront nos "Colons" comme des sauveurs parce que, on dit chez-nous: "on va encore faire comment?" Moi, je reponds: On peut faire autrement, en opposant une resistance a ceux qui viennent nous duper chez-nous, a ceux qui sont chez-nous et qui nous dupent!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...