News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

André Mba Obame : « Les Gabonais méritent mieux »

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Samedi 13 Mars 2010 à 01:25 | Lu 1415 fois

Le mois dernier était créée, à Libreville, l’Union Nationale (UN), qui fédère trois partis d’opposition (UGDD, MAD et RNR) et cinq candidats à l’élection présidentielle de 2009. Parmi eux, celui qui officiellement est arrivé en seconde position à l’issue du scrutin : André Mba Obame, ancien ministre de l’Intérieur d’Omar Bongo Ondimba. Il dresse un bilan sévère des premiers mois de la mandature d’Ali Bongo Ondimba et présente les objectifs la nouvelle formation politique.



André Mba Obame : « Les Gabonais méritent mieux »

Interview de l’opposant gabonais, secrétaire exécutif de l’Union Nationale

A l’exception de Pierre Mamboundou (président de l’Union du Peuple Gabonais ), l’opposant historique de feu Omar Bongo Ondimba, les ténors de l’opposition au président actuel se sont rassemblés au sein de l’Union Nationale. De passage à Paris où il rencontre, ce samedi, la diaspora gabonaise, André Mba Obame, le secrétaire exécutif du nouveau parti, a accordé un entretien à Afrik.com.

Afrik.com : Six mois après l’élection d’Ali Bongo Ondimba, où en est André Mba Obame, l’homme d’une part, et le politicien d’autre part ? Vous sentez-vous encore menacé ?

André Mba Obame : Les menaces, on s’y habitue. On est même plus menacé qu’avant. Quand j’ai annoncé ma candidature à la présidentielle, mes amis ont été surpris. Ils ont cru à un coup de tête. Et puis, il y a eu le coup d’Etat (l’élection d’Ali Bongo Ondimba, ndlr). Ils ont cru que je viendrais à la soupe. Il y a eu des propositions : Premier ministre, etc. J’ai refusé. Maintenant, la population ne veut pas d’Ali. Alors on a continué à travailler. Et l’Union Nationale a vu le jour. Certaines personnes peuvent penser que ce qu’on a fait est éphémère. Mais nous sommes engagés dans un processus politique véritable qui conduira inévitablement à l’alternance.

Afrik.com : C’est à dire ?

André Mba Obame : L’alternance pour installer le changement. Nous avons constaté que la division a toujours freiné le changement. Nous nous sommes dits que les Gabonais méritent mieux. Le geste qui sauve, c’est l’union. C’est important pour la cohésion du pays.

Afrik.com : Selon les dires de plusieurs hommes politiques gabonais, Omar Bongo savait se rallier les opposants même les plus affirmés en leur faisant miroiter richesses et honneurs. Pensez-vous qu’aujourd’hui, face à de telles méthodes, l’opposition parviendrait à rester unie ?

André Mba Obame : Omar Bongo, ce n’était pas d’abord la mallette. C’était quelqu’un qui prenait le temps de discuter et de convaincre. Pour Ali, les gens on pris l’argent et voté contre. Ils ont dit que c’était l’argent du pays. Omar Bongo, c’était un Monsieur. Tout le contraire de son fils.

Afrik.com : L’Union Nationale déjà engagés dans la course des législatives, qui ont lieu dans un an. A quoi vous servirait un majorité au Parlement ?

André Mba Obame : Nous sommes engagés dans une lutte pour le pouvoir. En obtenant la majorité à l’Assemblée, nous prendrons le poste de Premier ministre, et s’instaurera une cohabitation. On va se battre pour que les élections soient claires. C’est l’un des points que nous avons débattus avec Nicolas Sarkozy (lors de sa visite au Gabon, le 24 février dernier, ndlr). Nous avons demandé au président Sarkozy que la France nous aide pour que les listes électorales soient fiables, pour que soit utilisée la biométrie, que soient redéfinies les attributions de la Cour constitutionnelle – elle est impliquée en amont dans tout ce qui est préparatif, donc elle ne devrait pas juger les contentieux en aval. Et il a dit qu’il allait nous soutenir pour que soit respectée la transparence électorale.

Afrik.com : Quel bilan faites-vous des premiers mois de la mandature Ali Bongo ?

André Mba Obame : Tout ce mal pour ça ! Il n’a reculé devant rien pendant les élections, et maintenant tout ce gère dans l’amateurisme. Quel gaspillage ! Si l’on prend le dossier du bois, par exemple. On dit qu’on ne veut plus exporter (de grumes brutes, ndlr). C’est bon pour les écolos. Mais le problème, c’est qu’il y a une loi [1] qui avait fixé le délai à 2012. Or, en octobre 2009, on dit qu’à partir de janvier 2010 on n’exporte plus rien. Il y a des entreprises qui avaient des employés. Elles sont en train de licencier. Pourtant, les forestiers l’ont soutenu pendant la campagne, les opérateurs aussi. Mais en quelques mois, il s’est brouillé avec ses principaux soutiens. Un deuxième exemple : la journée continue. Sans négociation, elle a été annoncée le jour du nouvel an. Or, rien n’avait été préparé. Aujourd’hui, c’est une catastrophe. Sans parler du SMIG à 300 000 francs par mois annoncé avant la campagne, de l’expulsion des étrangers – y compris des ressortissants de la CEMAC – dans des conditions déplorables… Que d’amateurisme !

Afrik.com : Ali Bongo, au moins dans ses déclarations, semble vouloir respecter ses promesses électorales. Récemment, il a annoncé, dans l’objectif de rationaliser les dépenses publiques, qu’il mettait en place des mesures pour éradiquer 6000 fonctionnaires fantômes des structures de l’Etat. Il a annoncé des plans d’investissement, dont un de grande envergure à destination de Port-Gentil...
André Mba Obame : Les 43 millions à Port-Gentil, on les finance comment ? Il y a des annonces, des annonces, et au final rien du tout. En juin, revenez demander combien de fonctionnaires fantômes il y a au Gabon, vous n’aurez pas de réponse.

Afrik.com : Pourquoi ?

André Mba Obame : Aux postes de responsabilité, il a mis en place des gens qui ne connaissent pas le système. Même les militaires sont mécontents. Il y a eu des problèmes récemment avec 300 militaires qui étaient à Bangui et qui n’ont pas été payés. Quand ils sont rentrés, ils ont réclamé leur dû. Pendant une semaine, ils n’ont rien reçu. Alors ils ont menacé : « Si demain on n’a pas notre argent, vous verrez ce que vous verrez. » Le lendemain, ils avaient leur argent. D’autre part, l’armée n’a pas été contente de voir toutes ces personnes venir faire le coup de poing au Gabon pendant les élections. Ce n’étaient pas des militaires gabonais. C’étaient des mercenaires de RDC, des Ougandais…

Afrik.com : Pourquoi Nicolas Sarkozy soutient-il Ali Bongo ?

André Mba Obame : Honnêtement, je ne sais pas s’il le soutient. Je pense sincèrement que Nicolas Sarkozy croit en la rupture. Mais, cette rupture, il faut avoir les hommes pour la faire. « Les piliers de la Françafrique sont mes principaux adversaires en France, et vous pensez que je veux que ça continue ? », voilà ce que nous a dit Nicolas Sarkozy.

Afrik.com : Le pouvoir peut-il changer au Gabon sans l’aval de Paris ?
André Mba Obame : Ca dépend… Ca arrivera.


Samedi 13 Mars 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 1415 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

12.Posté par Doom Le vengeur le 14/03/2010 20:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher St.Michael,
Merci pour ta réponse. En effet, c'est une question a été posé aux membres de l'opposition. Elle a été posé à André MBA OBAME à Paris et j'ai eu ma réponse. Il faut que les gabonais comprennent que l'enjeu est bien la transparence du processus électoral. Une démocratie sans transparence et de surcroit électoral n'est pas une démocratie mais une farce. A ce propos, j'ai apporté ma contribution qui j'espère sera abondamment commentée par les intervenants.
Pour ce qui est de la bonne prière, je suis agnostique et je ne prie pas surtout un Dieu adoré par une religion source bien de maux de mon pays. La bonne prière pour moi, c'est l'action.

11.Posté par St.Michael le 14/03/2010 20:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Doom, salut!

Au risque de te decevoir, je n’ai aucune confirmation à te faire sur ce site. En fait je n’ai aucun mandat et par consequent aucune strategie à annoncer à qui que ce soit.

Ta question est légitime et prouve à quel point tu aimes ton pays en pleine destruction et à quel point tu es conscient de ce biafrais a commis le sacrilege dans le pays de tes ancetres.

Ce que je peux te dire c’est ce qui suit (It’s up to you to take it or leave it):
1-Il ne suffit pas de poser des questions pour comprendre, il faut aussi apporter des suggestions et prendre l'initiative: This is the new earth ST.Michael is promoting.
.
2-Il faudrait faire, non seulement la bonne priere, mais surtout la vraie priere pour compdre ce qui se passe autour de nous et à l’exterieur.

What St.Michael knows is that I know nothing. I am still learning and I pray my Heavenly Father to keep learning until I know the Mind of God.

Be wise, my brother.

Amen.

10.Posté par Doom le 14/03/2010 14:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher St Michel, votre feedback est fort utile mais l'essentiel n'est pas là. Je n’attends pas une réponse claire à ma question mais juste une confirmation sur l’existence d’une stratégie réelle de l'opposition de rendre les élections transparentes au Gabon.
André MBA OBAME, parle d'une cohabitation possible, si l'opposition venait à remporter les législatives. Pour cela, il faut que le scrutin soit transparent. Donc, l'opposition a t-elle planché sur cette question cruciale et a t-elle une solution efficace pour gagner les législatives. Vous qui semblez être au fait des agissements de l'opposition vous pouvez peut-être nous éclairer sur cette question.

9.Posté par St.Michael le 13/03/2010 21:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chers tous/toutes,

Quelle triste deception et amertume on peut lire dans les coeurs et les petites faces de ceux/celles qui sont venus faire des speculations ici il y a quelques mois en disant AMO sera PM et PMM sera VP d’alibenbongo/pdg-francafrique.

Même si on n’a pas ete loin dans l’école, on aurait quand même appris avec nos sages du village que dans toute chose il faut toujours un ARR (After Action Review) trimestriel ou semestriel.


Voicile draft de mon AAR trimestriel après le coup d’etat electoral d’Ojukwu:


1-PMM et AMO qui ont eu la vie sauve par un miracle divin ont tenu leurs Integrites morales et Intellectuelles. PMM est toujours avec l’UPG comme depuis plus de 20 ans. AMO a encore une fois surpris (comme depuis son appel de Barça) en transcendant ses Egos et en acceptant de rentrer dans le FR, puis dans le parti de Mybotto pour ensuite offrir aux Gabonais l’UN qui regroupe les members du FR.

2-AMO, BMM, Mybotto, COM, JEN……prennent de l’altitude et rassemblent la majorite des Gabonais encore conscients autour de l’Unite des peuples opprimes qui devrait comprendre ACR, UN, toutes les Vraies Elites du Gabon.

3-L’axe du mal Alibenbongo/pdg-francafrique n’a plus d’autres options que d’inviter les coquilles vides comme Mba Abessolo, Manganga Moussavou, et des amateurs assoifes du desert comme JF Moulingui pour des fins cosmetiques.

4-Le biafrais a continué sur les traces de son père diabolique satan bongo, avec des assassinats, nominations sans convictions basées sur les performances de canapé, perte de la BEAC, perte d’influence du Gabon sur le plan regional et international avec ces visites improvisées et denuees de tous sens au Vatican et aux USA sans pouvoir rencontrer le patron de la White House, incapacite de gouverner avec la tortue en lançant l’ameçon empoisonne à PMM et AMO qui n’ont pas mordu, Annaonces incensees des promesses alors vagues alors que la campagne est finie, les enseignants etudiants molestes par les berets rouges, manque cronique de l’eau et d’electricite dans les grandes villes du Gabon qui avaient encore de l’eau il y a queques mois.

Does it need high level academic credential to carry out a simple AAR to see where we stand now and calibrate our small intelligence (driven by cleverness) to see the big picture???

Yes, Gabon still has a long way to go when those who are lost will be enlightened and get back some sense of decency to face the reality in Gabon.

I am more than resolute to fight the right fight and bring Gabon where God decided Gabon should be.

TGIS (Thanks God It's Saturday).

8.Posté par Doom le 13/03/2010 20:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la pensée gabonaise,
Le problème c'est que vous prenez tout au pied de la lettre. Qui aujourd'hui au Gabon remet en cause la stature et l'héritage médiocre d'Omar Bongo. Personne. Pourquoi voulez-vous qu'AMO qui a un passé avec Omar Bongo commence à le faire. Ce n'est pas le moment, c'est pas opportun, ce n'est pas judicieux. Le moment viendra ou l'héritage d'Omar Bongo sera démanteler et reléguer aux oubliettes de l'Histoire du Gabon. Il est évident même pour AMO malgré sa proximité avec Omar Bongo que cet homme a été une plaie pour le pays, du moins je l'espère. La politique est un art et les opportunités sont des moments clés de l'histoire. Je pense et je l'espère qu'AMO saisira un jour l'occasion de mettre en cause l'héritage catastrophique d'Omar Bongo.

7.Posté par Doom le 13/03/2010 19:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne suis pas particulièrement fan d'AMO, mais je pense que tout le monde mérite une seconde chance. AMO est entrain d'entamer une métamorphose politique qui a commencé pendant la campagne présidentielle. Je trouve cela intéressant et je demande aux septiques que je suis d'ailleurs de patienter et de juger l'homme sur ses actes. Pour le moment, je constate qu'il tient le cap. Maintenant, il faut l'observer sur le moyen et long terme. Ceci dit, je pense sincèrement que l'union ne suffit pas pour renverser le PDG. S'allier l'Élysée et par conséquent Nicolas Sarkosy est une stratégie judicieuse mais pas suffisante. Moi ce qui m'intéresse particulièrement, c'est de savoir quelle est la stratégie de l'opposition pour rendre les élections plus transparentes, clé de voûte de toute transition démocratique au Gabon et dans la plupart des pays africains francophones.

6.Posté par la pensee gabonaise le 13/03/2010 16:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment un opposant puisse dire que feu OBO qu'il est avant tout un "Monsieur"?! Tout le monde sait que c'etait un dictateur-usurpateur, genocidaire economique, un tribaliste,... A paremment seul AMO et ses acolytes et, les PeDeGistes ne le savent pas. J'aurais bien voulu voir la reaction de Moubamba quand il a dit des telles choses. Si il advenait qu'un jour, que ce UN soit au pouvoir avec le concours de la population aveugle, vous veriez comme " un" se transformerait en multiples Egos. Cette union ne tient que sur le fait que chacun n'est pas encore arrive a ses fins

5.Posté par la pensee gabonaise le 13/03/2010 16:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M. Sydney, je suis d'accord avec vos propos. Ce n'est pas qu'un Cameleon, mais aussi un charognard...

4.Posté par sydney le 13/03/2010 13:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"LES GABONAIS MERITENT MIEUX" pourquoi ne pas avoir tenu ce discourt quand avec bongo pere vous avez enfoncé ce pays dans la merde ! Quelle Honte? ET DIRE QUE CERTAINS CROIENT EN CE" CAMELEON" Apres avoir piller le pays pendant 30 ans tu viens nous parler de partage! n'importe quoi !, la fourberie de cet homme est sans égale!

3.Posté par pascaline le 13/03/2010 07:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous croyez à cet assassin biafrais qui voulait déjà preter serment de manière anticonstitutionnelle alors que PAPA était dans le comma avant la mort d'Edith?

Vous croyez qu'il a gagne le 30/08/09?

Si vous croyez qu'il est president, moi Pascaline, la fille de PAPA, je confirme (je ne crois pas je confirme) que c'est un gabonais de souche qui a gagne mais a ete refuse son election par le concour des mercenaires RDC qui ont ete recrutes par ce biafrais qu'on m'a dit est mon 1/2 frere alors que je sais que c'est faux...c'est ça la verité, et il le sait..d'ailleurs quand on se disputait il rentrait toujours en colere quand on l'appellait ventru venu du Biafra.

Si vous continuez, je sors les grands dossiers et ce sera la bombe pour lui et moi et le Gabon sera sauve...nous devons bien cela aux gabonais.

1 2

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...