News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Analyse du Journal du Cameroun : Gabon émergent en 2025: Ali le bulldozer !

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Dimanche 18 Août 2013 à 07:37 | Lu 1182 fois



Analyse du Journal du Cameroun : Gabon émergent en 2025: Ali le bulldozer !
Alors que le pays célèbre sa fête nationale le 17 août 2013, le Président gabonais ose des mesures pour l’amélioration du climat des affaires et l’attractivité du Gabon auprès des investisseurs. La République Gabonaise célèbre sa 53ème fête nationale le 17 août 2013. En octobre prochain, son Président Ali Bongo Ondimba soufflera sur la quatrième bougie de son accession à la magistrature suprême. Deux prétextes pour marquer un arrêt sur l’un des grands chantiers de l’Afrique centrale.

L’économie et les infrastructures sont au cœur de nos préoccupations. Et pour cause, ce sont-là des axes majeurs de la politique « l’avenir en confiance » de S.E Ali Bongo Ondimba. Choix subjectif et limité, certes. Il n’en demeure pas moins que les sujets traités permettent de capter significativement la quintessence du travail amorcé vers l’émergence en 2025, notamment dans les trois piliers suivants : le Gabon industriel, le Gabon des services et le Gabon vert.

Santé économique: l’ordonnance Ali

Les investisseurs étrangers intéressés par le Gabon ne se font plus du mauvais sang. Monter un business au Gabon est devenu un jeu d’enfant, grâce au Centre de développement des entreprises (Cde). Il s’agit d’un guichet unique concentrant toutes les procédures administratives et fiscales. « Nous créons les entreprises individuelles en deux jours et les sociétaires en 10 jours. Avant, pour les entreprises individuelles, il fallait attendre 68 jours et plus ou moins 70 jours pour les entreprises sociétaires. Avec l’intégration de toutes les administrations partenaires au guichet unique, je crois que les entreprises sociétaires seront créées en 48h ».

Alfred Nguia Banda, directeur général du Centre de développement des entreprises (Cde), s’exprime ainsi le 3 mai 2013, à l’occasion du deuxième conseil d’administration du Cde. Né des cendres de l’Agence de promotion des investissements privés, le Cde compte parmi les mesures prises personnellement par le Président Ali Bongo Ondimba dans la perspective du renforcement de l’attractivité du Gabon par l’amélioration de l’environnement des affaires et de la bonne gouvernance. Dans la foulée de l’amélioration du climat des affaires, il y a en outre la restructuration de la Chambre de commerce et d’industrie.

Celle-ci devient une institution efficace au service du secteur privé. Et pour aller jusqu’au bout de la logique du Président gabonais, une équipe dirigeante issue du secteur privé est aux commandes de la Chambre de commerce, d’agriculture, d’industrie et des mines depuis 2011. Jean – Baptiste Bikalou, Directeur Général de Petro Gabon, en est son président. La mission de l’auguste Chambre est de faire office de bureau d’information, apte à donner aux investisseurs étrangers des renseignements consistants sur l’économie gabonaise et à les mettre en relation avec les opérateurs économiques gabonais.

La troisième mesure forte prise dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires au Gabon porte sur la réforme en cours des services publics, notamment les douanes, le fisc et le trésor public. Objectif : assurer aux opérateurs économiques une plus grande efficacité et une meilleure gouvernance. « Pour la seule année 2011, l’Etat gabonais a renoncé, sous forme d’exonérations, à 46,4% des recettes douanières et à plus de 200 milliards de Fcfa de recettes fiscales », reconnaît Luc Oyoubi, ministre de l’économie. Pour lui : «Il n’est plus possible de continuer ainsi, car l’atrophie des ressources risque d’être importante et constituer un handicap pour le financement de la politique d’émergence économique ».

D’où la validation, sous l’égide de la Banque mondiale, le 7 mai 2013, d’une « revue du système fiscal gabonais ». A en croire les autorités compétentes, l’idée est « d’accroître la compétitivité des entreprises, moderniser les procédures de paiements des impôts et taxes, asseoir une fiscalité neutre et transparente ». La réforme budgétaire est aussi d’actualité, avec la préparation du budget – programme, qui entre en vigueur dès 2015. Explication d’un haut cadre au ministère de la communication : « Il y a une grande réflexion structurelle au niveau de l’Etat, où les choses sont en train de se mettre progressivement en place. Il y a comme une reprise en mains du personnel de l’Etat, avec une obligation de résultats et de rendre compte ».

Et de poursuivre : « Aujourd’hui, pour être payé par l’administration publique, les fournisseurs doivent faire constater le travail réalisé. A l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse, le personnel du budget est venu constater la livraison des 300 tees- shirts destinés à la célébration…» Ces mesures viennent en addition à d’autres prises pour la clarification du processus d’attribution des marchés publics. Il en est ainsi de la décision du gouvernement gabonais d’instaurer un guichet unique pour la signature des marchés publics prioritaires. L’accélération du rythme de publication des appels d’offre n’est pas en reste.


Diversification et gain

La vision du Gabon Emergent engage le pays dans la diversification de son économie et partant de ses partenaires. Il est question de sortir le Gabon de sa très forte dépendance en recettes pétrolières. « Le commerce extérieur représente 85% du Pib du pays et se caractérise par une balance commerciale structurellement excédentaire avec des exportations essentiellement composées de pétrole (80%) et une nette progression en 2010 de celle de manganèse (+113,1%), de bois débité (+55%) et des produits agroalimentaires et de la pêche (+60%) ». Pour le Président Ali Bongo Ondimba, « le résultat attendu sera de doter notre pays d’infrastructures structurées et plus compétitives, assurant une croissance durable de notre économie ».

Le 12 septembre 2012, devant les chambres du parlement réunies en congrès, le Président gabonais dresse un premier bilan de toutes les mesures mises en place sous sa férule. « Les premiers fruits sont à présent visibles. Nous enregistrons en effet depuis 2010, une croissance économique qui oscille entre 5,6% et 6,7% dans un environnement international secoué par la pire crise économique survenue depuis ces décennies. Il faut noter que pour la première fois depuis des décennies, la part hors pétrole de notre Pib contribue pour plus de 12% à notre taux de croissance actuelle ».

Selon les prévisions de la Banque mondiale, le Pib hors pétrole du Gabon devrait croître en moyenne de 4,5% en 2012- 2015, reflétant une augmentation de la production de manganèse, une reprise des activités de transformation du bois, un bond des travaux publics et une forte expansion des services et du commerce intérieur. En l’absence de découvertes majeures, la production de pétrole devrait légèrement baisser (de 1,4% en moyenne). De façon globale, il est prévu que le Pib augmente d’au moins 3,3%. Pour un bilan à mi - parcours, les « Emergents » ont de quoi se réjouir dans une plaquette de prestige valorisant la vision Gabon Emergent: « depuis 2010, le Gabon bénéficie de la confiance des investisseurs dont la perception du Risque Gabon s’est significativement améliorée.

Plusieurs contrats, portant sur des projets structurants, d’un montant de plus de 4 milliards de dollars, ont été signés depuis 2010 dans les secteurs du bois, de l’agriculture et des infrastructures. Des agences de notations reconnaissent la volonté de réforme du pays et la stratégie économique mise en place. En avril 2012, l’agence Fitch a ainsi revu la perspective du Gabon à « positive » passant ainsi à la notation BB ».

Néanmoins, le grand défi reste de satisfaire le tiers de la population gabonaise en proie à la pauvreté. Pour que le rêve formulé par le Président Ali Bongo Ondimba devant le parlement le 12 septembre 2012 se réalise : «Mon rêve et mon ambition sont de construire un nouveau Gabon, un Gabon fort, un Gabon uni et rassemblé, un Gabon d’une prospérité toujours plus accrue, un Gabon où il fait bon vivre, un Gabon immortel et digne d’envie, un Gabon Emergent »

http://journalducameroun.com/article.php?aid=15154

Dimanche 18 Août 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1182 fois




1.Posté par Pale Lôge le 18/08/2013 16:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette analyse sous fond publireportage voudrait affirmer le leadership du Gabon en innovation stratégique de développement. Mais ce qui semblerait le plus plausible est l'absence de la répercussion de la croissance sur le commun des gabonais voire sur certains de ceux qui contribuent à cette richesse. Alors, ds limites tout de même!

2.Posté par Ping Pong le 18/08/2013 23:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Trop de blahblah !!! Bilan: zéro pointé.

3.Posté par milangmissi le 19/08/2013 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Pale Lôge

tu n'as rien compris cette analyse visait encaisser un chèque de sa majesté Ali Bongo, et je suis sûr qu'ils l'ont reçu. Mon frère rien de nouveau sous le soleil " Tout flatteur vis au dépend de celui qui l'écoute"

4.Posté par milangmissi le 19/08/2013 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Pale Lôge

tu n'as rien compris cette analyse visait à encaisser un chèque de sa majesté Ali Bongo, et je suis sûr qu'ils l'ont reçu. Mon frère rien de nouveau sous le soleil " Tout flatteur vis au dépend de celui qui l'écoute"

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...