Connectez-vous S'inscrire


Actualité en temps réel & infos Utiles 24h/24...
Notez

Ambassadeur Michael Moussa Adamo, M. Léon Obame - Ambassade du Gabon aux USA/ L'heure du Procès


En effet, le procès a commencé le lundi 1er Octobre avec la sélection du jury et le Mardi 2 octobre le début du procès qui se poursuivra jusqu'à mercredi ou vendredi de la semaine prochaine. Les avocats des deux côtés se sont bien préparés pour la circonstance, et l’opposition gabonaise aux USA est fière des avocats qu’elle a choisis pour la défense de notre compatriote Léon Obame et aussi pour le fait que ces avocats sont aussi, de facto, les voix des gabonais opprimés abusés, volés et torturés socialement, économiquement et politiquement par 45 ans d’un pouvoir inique ayant un système diabolique et sanguinaire de la gestion du pays. Un pouvoir spécialisé dans la pratique des loges, des crimes financiers et crimes rituels.



Ambassadeur Michael Moussa  Adamo, M. Léon Obame - Ambassade du Gabon aux USA/ L'heure du Procès
Rappel et Procès:

Le 9 décembre 2011, alors que l’opposition Gabonaise et la société civile aux USA faisaient une protestation pacifique contre la mascarade électorale en préparation par le pouvoir Ali Bongo Ondimba, Nzouba Ndama, Faustin Boukoubi-PDG devant l’Ambassade du Gabon aux USA, il y a eu un incident qui a mis le Gabon, Ali Bongo Ondimba et son Ambassadeur Michael Moussa Adamo sur le « spot light », je veux dire sur la place publique américaine. En effet, l’incident, Michael Moussa Adamo- Léon Obame, a été une occasion propice qui a aidé les autorités américaines à prendre le dossier du Gabon au sérieux en fin de mieux comprendre ce qui se passe réellement dans la communauté gabonaise aux USA et aussi dans le dossier du système PDG dirigé par Ali Bongo Ondimba.

Pour les américains: Pourquoi la même ambassade a été l’objet de 3 feux en moins d'un an? Pourquoi un ambassadeur peut-il se retrouver sur un brancard avec du sang au visage et le costume délabré comme un gabonais venant d’une réunion de parents d’élèves ( boire le mussungu, alcohol local à Rio ou PK 5) ? Lors de cet incident du 9 décembre 2011, Monsieur Léon Obame s’est vu arrêté par les forces de l’ordre tandis que son Excellence Michael Moussa Adamo s’est vu transporté urgemment à un service médical le plus proche.

Après plus de 3 ans d’investigations sur les feux survenus à l’Ambassade du Gabon aux USA et après plus de 9 mois d’investigations sur l’incident Michael Moussa Adamo- Léon Obame, les chargés d’investigations ont conclu à tort ou à raison que Monsieur Léon Obame était le suspect numéro un des maux que l’Ambassade a connus. Il est bien entendu que l’Ambassade est en grande partie responsable de cette conclusion étant donné que son avis sur Léon Obame comme element a abattre a été certainement un des éléments décisifs poussant les enquêteurs à tirer cette conclusion. Dans tous les cas, les enquêteurs ont fait leur travail et la suite devrait emmener Léon Obame devant la barre.

Le juge, les enquêteurs, les avocats du gouvernement et ceux de Léon Obame ont retenu la date du 1er octobre 2012 comme date du procès. En effet, le procès a commencé le lundi 1er Octobre avec la sélection du jury et le Mardi 2 octobre le début du procès qui se poursuivra jusqu'à mercredi ou vendredi de la semaine prochaine. Les avocats des deux côtés se sont bien préparés pour la circonstance, et l’opposition gabonaise aux USA est fière des avocats qu’elle a choisis pour la défense de notre compatriote Léon Obame et aussi pour le fait que ces avocats sont aussi, de facto, les voix des gabonais opprimés abusés, volés et torturés socialement, économiquement et politiquement par 45 ans d’un pouvoir inique ayant un système diabolique et sanguinaire de la gestion du pays. Un pouvoir spécialisé dans la pratique des loges, des crimes financiers et crimes rituels.

Pourquoi l’Ambassadeur Michael Moussa Adamo et Ali Bongo Ondimba-PDG seraient-ils prêts à perdre ce procès et pourquoi notre plus haut représentant aux USA vivrait le sort le plus dur de sa vie et cela au delà du procès Leon Obame?


La réponse est celle-ci : La formation, de certains administrateurs du gouvernement gabonais tels que Michael Moussa Adamo, Ambassadeur du Gabon aux États-Unis, Ngoyo Moussavou, Ambassadeur du Gabon en France et bien d’autres, est à revoir. Plusieurs hauts cadres de la fonction publique ont besoin d’un recyclage et pour d’autres même, un lavage de cerveau et surtout pour ceux dont le système Omar Bongo et Ali Bongo Ondimba-PDG ont abruti le cerveau en leur enlevant le bon sens, la déontologie et l’éthique du travail et encore le souvenir de ce qu’ils ont appris là où ils ont été formés. D’où l’urgence d’une reformation administrative et surtout une éradication du système Omarbongoiste et Alibongoiste. Encore une fois, pourquoi Michael Moussa Adamo vivrait-il dans bientôt le plus grand cauchemar de sa vie?

1-L’Ambassadeur Michael Moussa Adamo a une mauvaise notion de ce que c’est une ambassade et un ambassadeur:

Le rôle de l'ambassade est essentiellement d'ordre diplomatique et non une succursale d’un parti politique même si ce parti s’appelle PDG, sa mission a trait aux négociations entre les gouvernements. Elle a donc une fonction de représentation de son gouvernement auprès des autorités du pays où elle se trouve. Ainsi, elle sert d'intermédiaire entre deux gouvernements; c'est par elle que passent les messages, et son rôle est essentiel dans le cadre des relations bilatérales entre États. Enfin, l'ambassade joue un rôle promotionnel très important.

Elle s’efforce de représenter sous son meilleur jour et de défendre la culture, l'économie et les sciences de son pays. Ce rôle est dévolu notamment au service de coopération et d'action culturelle et aux missions économiques. Une ambassade détient un rôle d'influence non négligeable et fait aussi diplomatiquement « pression » auprès des autorités du pays où elle se trouve en faveur du pays qu'elle représente. En définitive, une ambassade représente un pays et son gouvernement à l'étranger, et aussi, une ambassade est une agence de relations publiques.

Nos ambassades sont tristement reconnues comme des bras du système Ali Bongo-PDG. Quand vous n'êtes pas du PDG et vous vous rendez à l’Ambassade du Gabon aux USA, en France, en Afrique du Sud, au Maroc ou ailleurs, vous avez l’impression de visiter les locaux du PDG dont l’ambassadeur est le représentant personnel de Boukoubi. Je comprends pourquoi les PDGistes des USA ont dit un jour, lors de leur manifestation au soutien à M. Moussa, qu’il fallait que les gabonais de l’opposition laissent leur Ambassadeur tranquille. Ces PDGistes, aujourd’hui, voudraient voir leur Ambassadeur rappelé à Libreville par le chef émergent.

Un ambassadeur est un représentant d'un état auprès d'un autre, ou auprès d'une organisation internationale, non un représentant exclusif d’un chef d’état quoiqu’il s’appellerait Ali Bongo Ondimba. C'est le rang le plus haut au sein de la hiérarchie diplomatique. On l'emploie aussi au sens figuré pour qualifier toute personne chargée d'un message ou d'une mission quelconque.
L'ambassadeur, en tant que chef de poste d'une mission diplomatique, est le subordonné d'un gouvernement, il n’est pas un domestique du président de la République ou un chargé de coups bas de celui-ci.

Il tient son pouvoir de ce gouvernement et ne l'exerce qu'en son nom et sur sa demande expresse (sauf pour des affaires courantes qui ne nécessitent pas un message ministériel). Il se doit de protéger les ressortissants de son pays quelle que soit leur ethnie, origine ou leur bord politique; il a aussi pour obligation de négocier avec le gouvernement local et de défendre les intérêts de son pays y compris ceux de ses compatriotes vivants dans le pays ou il est en fonction. Il se tient au courant de l'évolution et de la situation du pays dans lequel il a été nommé pour en informer son propre gouvernement. Il est, en outré, responsable de l'unité et de la cohérence de la représentation de son pays, généralement sous l'autorité du ministre des Affaires étrangères dont il dépend. En revanche, il représente le gouvernement complet et chacun des ministres, jouant ainsi un rôle d'intermédiaire entre les services de sa mission et les départements dont ils relèvent.

L'ambassadeur est aussi chargé de promouvoir les relations amicales et de développer les relations économiques, culturelles, scientifiques et militaires entre les deux pays. En tant que haut fonctionnaire, il est chargé de faire « fonctionner » l'administration, à savoir coordonner et animer l'action des services civils qui composent la mission diplomatique dont il est le chef. L’ambassadeur est le représentant personnel du président de la République, accrédité auprès du chef de l'État étranger et nommé par le président de la République sur proposition du ministre des Affaires étrangères. Il est, dans presque la totalité des cas, un diplomate de formation particulièrement aguerrie. Selon le droit international, il est à l'abri de toute pression de l'État de résidence: c'est la fameuse « immunité » dont jouissent les diplomates.

Enfin, il constitue l'autorité suprême pour tous les services de son pays exerçant leurs activités dans l'état étranger, notamment :
- les services de coopération et d'action culturelle, dirigés par le conseiller culturel.
En cas de force majeure (de type conflit armé, guerre civile, catastrophe naturelle), l'ambassade doit protéger ses ressortissants. Donc, pour toute aide administrative, le principal interlocuteur des Gabonais en voyage et de ceux établis dans le pays demeure l’ambassadeur par le biais du consulat.

Malheureusement, Michael Moussa et Ngoyo Moussavou Bikoko n’ont rien compris de ce qui vient d’être dit. Ils sont officiellement Représentants du gouvernement Gabonais mais officieusement et dans la pratique, ils représentent le PDG et exclusivement Ali Bongo dont ils sont copains et membres du Gang des fossoyeurs et de la mafia des émergents.

2-Une mauvaise pratique de la diplomatie:

La nomination de Michael Moussa Adamo comme ambassadeur par Ali est une nomination machiavélique : “ ses objectifs n’ont rien à voir avec la diplomatie”, elle rentre dans le cadre de l’agenda machiavélique du chef de gang de la mafia émergente. Cela s’est vu avant son arrivée et après son arrivée:
- Nomination et traitement spéciale en comparaison avec ses prédécesseurs;
- Achat d’une maison $ 6,500, 000;
- Menace des gabonais ne supportant pas Ali Bongo Ondimba-PDG ;
- Division des gabonais : d’un côté, les PDGistes sont amis de l’Ambassadeur, Ali Bongo Ondimba et son émergence alors que de l’autre côté, les opposants sont devenus des ennemis. Les PDGistes ont un traitement spécial alors que les opposants et ceux qui ne supportent pas l’émergence sont laissés pour compte.

Comme ils sont copains et sont sortis de la même école émergente-mafiosisme, les ambassadeurs émergents se conduisent comme leur chef dont ils sont les griots et prosélytes. Ils font tout à leur tête et se croient les maitres de tout dans leurs missions diplomatiques.

3-Tout est exclusivement sur eux et pour eux:

A l’ambassade du Gabon aux USA, l’administration a changé: “les sœurs gabonaises et africaines” ne font plus parti du cercle intime de son excellence ami puissant d’Ali9, motif: manque de confiance.
On a pris des blanches qui ne connaissent pas le mot “congossa” pour être sûr que le travail est bien fait et le business de la mafia Ali-Michael bien géré et protegé, mais surtout qu’aucun secret ne sort.

Comme à la Présidence et dans le Cabinet d’Ali9, les dossiers très importants ne sont plus gérés par les gabonais (petits diplomates gabonais), et même, on ne rentre plus voir le représentant des affaires d’Ali Bongo Ondimba n’importe comment, même-si on est supposé être conseiller ou un des collaborateurs de son Excellence envoyé par le gouvernement gabonais. Michael Moussa devient un autre Ali Bongo Ondimba, mais aux USA .

Il n’y a rien de mal à engager des américaines étant donné que nous avons des gabonais travaillant à l’Ambassade des États-Unis au Gabon. Le seul problème est la motivation dans ce recrutement, le traitement que ces gens ont en comparaison avec les gabonais et africains qui ont servi le Gabon dans cetteAmbassade depuis des années. Combien gagnent-elles comme salaire ? et combien les autres gabonaises et les africaines travaillant dans la même Ambassade gagnent-ils? Pourquoi elles doivent être plus payées que les autres?

4-L’Ambassade du Gabon aux USA, une agence des affaires :

Il n’y a pas de doute, et même les PDGistes partageront mon avis, Michael Moussa est plus businessman avec le titre d’Ambassadeur qu’Ambassadeur décrit ci-dessus. Il traitre ses propres affaires et s’occupe des affaires du maitre du Gang de l’émergence. Il fait le lobbying, gère tout projet et tout contact important.

5- Aucun Gabonais ne peut bénéficier d’un contrat sous son administration:

Les gabonais entrepreneurs comme André Bouassa et d’autres, y compris certains PDGistes griots de l’émergence, ne peuvent plus rêver avoir un coup de pouce de Michael Moussa pour des projets au Gabon. Michael Moussa comme son copain Maître de la mafia Ali9 manage tout. Il ne faut pas surtout donner aux gabonais de la diaspora des opportunités et cela par peur et par jalousie. Ali Bongo Ondimba et son système des agences mange tout et même les miettes, Moussa Adamo fait pareil aux USA. Ils ont tout le pouvoir et aussi tous les moyens, alors, ils ne pensent pas à donner aux gabonais en dehors de leur mafia les opportunités d’entrée d’argent.

6-Michael Moussa et son Ali9 ne seront pas pardonnés:

En tant que Gabonais et aussi les autres gabonais avec moi, nous ne pardonnons pas Michael Moussa et Ali9 d’avoir tout confisqué. Ils ont confisqué: la démocratie, les opportunités d’affaires, l’administration et bien d’autres domaines. En tant que l’un des notables gabonais a l’étranger, Ali Bongo et Michael Moussa doivent savoir qu’ils ont dépassé les bornes et que la nature leur réserve des surprises très amères.

Qui vivra verra!

Vive le Gabon, vive la démocratie et vive la victoire du peuple. Que Dieu bénisse le Gabon

Vendredi 5 Octobre 2012
Andre Bouassa
Vu (s) 4981 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

57.Posté par Les affaires de Gaboma le 20/10/2012 14:27 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Andre Bouassa, tu es un Icon pour la diaspora. Love you frangien....Moussa vas avec ton Ali le biafrais au Nigeria. Leon Obame, dehors, nous t'attendons.

56.Posté par Nietszche le 16/10/2012 22:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
North Carolina man convicted in assault on Gabon’s ambassador

A North Carolina man has been convicted in the District of punching a foreign ambassador and knocking him down, authorities said.

Leon Obame, 44, of Raleigh, was found guilty Thursday of assault on a foreign official in connection with an attack on the ambassador of Gabon, said the U.S. Attorney’s office for the District of Columbia,

The attack occurred Dec. 9, 2011, during a demonstration at Gabon’s embassy, then in temporary quarters in the 1600 block of Connecticut Avenue, the prosecutors’ office said.

Attacks on foreign diplomats here are extremely rare, and U.S. Attorney Ronald C. Machen Jr., called them serious crimes that are not to be tolerated.

“Those who engage in these kinds of attacks will be held fully accountable,” he said in a statement.

A posting on the Web site of the Gabonese-American Council on Human Rights and Good Governance said Obame was a “long-time foe of the powerful Bongo family” that has ruled the nation since 1967. Gabon is in western Central Africa.

Obame had also been charged with arson and with damage to property occupied by a foreign government in connection with two 2009 fires at the embassy, which is on 20th Street NW. The jury failed to reach a verdict on those charges, prosecutors said.

Obame, who pleaded not guilty to all the charges, has been in custody since his arrest, the prosecutor said.

They said the assault charge carries a maximum penalty of three years.


source :
http://www.washingtonpost.com/local/crime/north-carolina-man-convicted-in-assault-on-gabons-ambassador/2012/10/12/7ea4a96c-14ce-11e2-ba83-a7a396e6b2a7_story.html

55.Posté par Détournement des milliards au gabon devant les élus du peuple le 13/10/2012 16:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ça fait depuis 3 ans que BONGO fils est au pouvoir par les berets rouges qui ont pris l'assaut au palais de la democratie en 2009.

Voici ce qu'il a géré comme budget au gabon :
2009 : 2096 milliards de CFA
2010 : 2100 milliards de cfa
2011 : 2300 milliards de cfa
2012 : 2700 milliards de cfa
2013 : 3200 milliards de cfa

Budget d'investissment de la république gabonaise

2009 : zéro milliards de cfa, l'argent du budget a servi a payer
l'enterrement de bongo et de sa femme
2010 : 756 milliards de cfa
2011 : 850 milliards de cfa
2012 900 milliards de cfa
2013 : 1100 milliards de CFA

Evolution de la dette gabonaise
2009 : 300 milliards de cfa
2010 : 400 milliards de cfa
2011 : 425 milliards de cfa
2012 : 490 milliards de cfa
2013 : 500 milliards de cfa

Evaluation des dépenses d'investissment en 4 ans de mandature

Tentative de création d'une compagnie aerienne 100 milliards ont été détournés sur ce dossier
Participation au capital d'Eramet en 2010 : 400 milliards de CFA
Projet CAN 2012 : 400 milliards de CFA (financer pendant 4 ans sur les budgets de 2007 à 2011).
Projet des routes : 300 milliards de cfa (300 km de routes bitumées)
Projet hopitaux (agondje, owendo et lambarene) 110 milliards de cfa
Projet d'électrification 150 milliards de cfa
Projet des logements 300 milliards de cfa (voté chq année dans le budget du ministère de l'habitat)
Projet d'eau potable 0 milliard de cfa
ZES de NGOK 103 milliards de cfa
Projet de construction et renovation des hopitaux 60 milliards de CFA
Projet de construction des salles des classes et de renovation des universités 33 milliards de cfa
Projet palais de la cours constitutionnelle 30 milliards de cfa
Projet dépenses CNAMGS 100 milliards de cfa
Projet raffinerie de port gentil : 700 milliards de cfa
Projet usine de manganese : 300 milliards de cfa
Projet création des agences : 300 milliards de cfa
Projet du port de Mayumba : 50 milliards de cfa
Projet pont de Mayumba et de Kango : 30 milliards de cfa
Projet achat des 4x4 aux fonctionnaires en 3 ans : 400 milliards de cfa
Financement occulte du parti democratique gabonais en 3 ans : 200 milliards de cfa (200 representations du pdg sur la scene nationale et internationale).
Affaire CIRDI en 2010 120 milliards de cfa (verdict du Centre international de règlement des différents relatifs aux investissements)
Achat d'un appartement sompteueux à Paris par acrombessi 65 milliards de cfa
Projet olam à oyem : 70 milliards de cfa
Don au japon en 2010 : 1 milliards de cfa
Don en somalie : 1 milliards de cfa
Prêt de la BAD pour financement des 3 universités : 157 milliards de cfa (détournés)
Excédents pétroliers de 2008 : 600 milliards de cfa (détournés).


Il faut noter que les sommes affichées dans certains projets sont partagées entre l'état gabonais 30 % et les bailleurs internationaux 70 % des sommes!

Ce qui nous amène à faire ce bilan, c'est la campagne médiatique du gouvernement de l'emergence ces derniers temps.
En réalité il y a un véritable détournement de fonds publiques sur les budgets d'investissements de ces 3 dernieres années au GABON.
Sur un total de 2600 milliards d'investissements en 3 ans, il n'y a que 900 milliards de cfa qui ont été réellement utilisés. La différence a été détournée par Ali Bongo Ondimba et son réseaux mafieux.

Tenez je mets qui conque au defis, il n'y a aucun projet de fourniture d'eau à Libreville dans le programme de l'emergence. Pourtant depuis la mort de Bongo père les gabonais n'ont pas d'eaux chez eux (depuis 4 ans). Cette situation est faite expressement car cela devrait être une priorité sur les budgets Mais on préfère injecter 247 milliards en 2013 pour construire un centre commercial au port mole que de fournir de l'eau au Gabon. C'est ça l'intelligence des conseillers de l'emergence!

On dilapide l'argent sur des projets non prioritaires au gabon ...

Nous allons forcément vous juger tôt ou tard.

bongo.albertbernard@yahoo.fr !

54.Posté par JEVOUSEMERDE le 10/10/2012 23:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un vendeur de beignets Ambassadeur? ali bongo le putschiste va tout nous montrer, kiakiakiakiaaaa!

53.Posté par Pour Un Gabon Fort le 10/10/2012 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le malheur de Léon Obame fait le bonheur de M. André Bouassa:

Une fois de plus, de part l’un des récents articles publiés dans certain site internet pro-opposition, et dont le titre est: ‘’Ambassadeur Michael Moussa Adamo, M. Léon Obame - Ambassade du Gabon aux USA/L’heure du Procès’’, les échos qui nous parviennent des USA nous laissent ‘’Bouche B’’ par rapport à l’honnêteté intellectuelle de nos compatriotes pseudo-néo-opposant de la diaspora à la recherche d’une éphémère renommé et d’une gloire retentissante de pétard mouillé sur internet alors que le vrais combat politique est ici au Gabon.

Que nous révèle donc le énième article de notre Bien-aimé André Bouassa, allias Ex-Pasteur Éveillé, Fondateur-Président Directeur Général de l’UPG Amérique du Nord, Entrepreneur en Chef de la Diaspora Gabonaise:
- Que le malheur des uns fait le bonheur des autres;
- Que la propension à croire une chose n'est pas une preuve de l'existence de cette chose;
- Qu’il ne faut pas prendre des vessies pour des lanternes;
- Que l’homme est un loup pour l’homme;
Car M. Bouassa nous démontré à suffisance qu’il rate encore une belle occasion de se taire, que Léon, l’Ambassadeur et l’Ambassade sont son fond de commerce, et que pour servir ses propres ambitions, il est sans foi, ni lois, ni scrupule, ni respect à la dignité et à la respectabilité d’autrui, à la charité du CHRIST et que de surcroît, il a définitivement peu de respect des autorités américaines et gabonaises.

Pourquoi pareille conclusions? Tout simplement à cause du titre de l’article en lui même et de son contenu paragraphe après paragraphes.

En effet, pour ceux d’entre nous qui suivent l’actualité, ce n’est nullement le procès de l’Ambassadeur Michael Moussa Adamo, ni celui de l’Ambassade du Gabon aux USA. Ce procès est bien en réalité celui de M. Léon Obame poursuivit par la justice américaine, d’une part pour son agression avérée contre l’Honorable Compatriote Incarnant la Continuité de la Souveraineté de la Nation Gabonaise aux Etats-Unis d’Amérique, à savoir notre Ambassadeur à Tous et poursuivit d’autre part pour sa participation avérée dans les actes de vandalismes et d’incendies perpétrés contre le patrimoine gabonais aux USA, à savoir les biens mobiliers et immobiliers de notre pays. Si aux yeux de M. Bouassa, ces faits sont à minimiser selon ses conceptions d’opposant pour tout gabonais autant soit peu soucieux des caractères sacrés des Symboles de la République Gabonaise ces actes sont intolérables et se n’est pas seulement lorsque l’opposition d’aujourd’hui sera éventuellement la majorité présidentielle de demain que nous devrions tous finalement respecter les Institutions de notre pays.
Par ailleurs, pour l’Etat Américain qui a l’obligation de protéger les diplomates et les représentations diplomatique accréditées sur son territoire, cela est d’une importante gravité car assimilable à des actes et actions terroristes nécessitant une tolérance zéro. D’ou les refus successifs de liberté sous caution essuyé par le prévenu. C’est autant vous dire combien de fois notre cher compatriote, frère, ami, papa, et tonton, Léon Obame risque une peine lourde et que l’on ne peut pas souhaiter pareille décision judiciaire même à ses pire adversaires/ennemis lorsque l’on se réclame du Peuple de DIEU.

Dans l’article du PDG de l’UPG USA-Canada, nous sommes surpris/déçus/étonnés/émus de constater que seulement 1/5 de ses propos sont réservés à notre tristement célèbre Léon Obama et de son procès. Cela témoigne du peu de considération de l’auteur par rapport à son condisciple et des larmes de crocodile qu’il verse par rapport à son funeste sort. L’essentiel est pour lui de profiter des malheurs d’autrui pour se faire une renommé éphémère et une gloire retentissante de pétard mouillé sur internet.
Par contre, à proportion variable, 4/5 de ses propos sont exclusivement réservés à sa haine inconsciente/consciente contre les autorités américaines/gabonaises. Pour le PDG de l’UPG USA-Canada, la justice américaine, les enquêteurs, et les témoins assermentés de ce procès sont à la solde des dirigeants gabonais et par conséquent il ne devrait donc pas avoir confiance au verdict qui sera rendu. Nous sommes donc très surpris/étonnés/émus de lire que le prévenu, qui est son plus haut représentant aux USA, gagnera son procès. Allez donc savoir et ou comprendre d’ou lui viennent pareilles élucubrations, affabulations, illusions, hallucinations, errements, égarements, amalgames, confusions et contradictions de tous genres.

Pour le PDG de l’UPG USA-Canada, amalgames, confusions et contradictions de tous genres font parti de son univers au point qu’il croit avoir la preuve absolue que ses élucubrations, affabulations, illusions, hallucinations, errements, et égarements de langages sont absolument fondés, alors que la propension à croire une chose n'est pas une preuve de l'existence de cette chose.
Pour lui, le personnel d’Ambassade ne doit pas être de nationalité étrangère et ne doit surtout pas être des femmes blanches alors que les textes réglementaires, portant nomination, affectation, et attribution des fonctions au sein des représentations diplomatiques et consulaires en république gabonaise, nous dissent que le personnel local peut être de nationalité gabonaise et/ou étrangère sans distinction d’ethnie, de genre, de race, de religion et de croyance, que les emplois a pourvoir son du seul ressort des autorités hiérarchiques compétentes.
Pour lui, le rôle d’un Ambassadeur doit se limiter aux strictes relations diplomatiques classiques alors que même durant la guerre froide les Ambassadeurs ont toujours accordé une place de choix aux relations d’affaires et aux échanges commerciaux. A l’ère de la globalisation/mondialisation tous les ambassadeurs du monde entier pratiquent agressivement une diplomatie des affaires et du développement économique de leur pays respectif. Ne sait-il pas que depuis l’antiquité, l’origine des consulats est étroitement liée à la prolifération des échanges économiques transfrontaliers, que la diplomatie commerciale est une arme économiques redoutable, et revêt donc un intérêt géostratégique évident. Allez donc savoir et ou comprendre d’ou lui viennent pareilles élucubrations, affabulations, illusions, hallucinations, errements, égarements, amalgames, confusions et contradictions de tous genres.
Pour lui qui a toujours été incapable de débaucher les PDGistes des USA, il est finalement convaincu que ses efforts maladroits sont voués à l’échec face à leur loyauté, leur engagement politique, et leurs humbles convictions d’hommes et femmes de bonne volonté. Il ne lui reste plus que comme ignoble tactiques/stratégies insipides/insidieuses de ternir autant que possible leur respectabilité/discipline en semant le doute, le scepticisme, la suspicion, les fausses confessions et fausses confidences de tous genres à leur endroit dont lui seul en serait le dépositaire exclusive dûment patenté et mandaté. L’objectif avoué étant de semer la zizanie, et la discorde au sein de cette redoutable machine électorale qui leur a toujours infligé des K.O. électoraux.

Caricaturant l’adage qui dit qu’il y a 364 jours pour le voleur et un jour pour le gendarme, on pourrait dire en lissant les deux derniers paragraphes de cette article que la divine providence offre aux lecteurs l’occasion inouïe de constater par eux même encore une fois pour toute la duplicité de l’un de nos célèbres opposant virtuel.
Le PDG de l’UPG USA-Canada, à travers ses propres mots, nous fait tout simplement l’effarante révélation sur les vraies causes et motivations de son encrage dans l’opposition.
En effets, il nous faits savoir qu’il est un opposant aigri parce’que malgré sa qualité d’Entrepreneur en Chef de la Diaspora Gabonaise, les autorités gabonaises ne lui accordent aucun contrat. Sa haine si forte qu’il leurs souhaites tous les malheurs du monde, lui l’honnête l’homme d’église.

Bref, il nous révèle en exclusivité mondiale à travers ses propres mots, qu’il fait bel et bien parti de cette fibre d’éternelles croquemitaines mangent mil et opposant de circonstance économique.

Pour le PDG de l’UPG USA-Canada, et ses condisciples croquemitaines mangent mil, l’objectif avoué dans la publication de leurs articles est de ternir l’image d’autrui afin de créer une renommé éphémère et une gloire retentissante de pétard mouillé sur internet pour flatter leur ego par rapport aux autres néo-opposants en éternelles compétions de leadership aux USA.

À force de lire leurs sempiternelles déclarations qui se succèdent et se ressemble: même si par essence nous sommes tous à un moment donné le tonneau vide de quelqu’un, on est cependant tous d’accord que les tonneaux vides sont ceux qui font le plus de bruit. On en a la preuve vivante et parfaite à travers ce énième article de l’opposition politique de la diaspora.

Ces écrivaillions aigris et pseudo-néo-opposant aux verbes haineux, belliqueux, et bellicistes ont le droit:
- d'exister et de s'exprimer...
- de croire qu'ils existent et qu’ils s'expriment...
- de croire que leur expression est très utile, voire salutaire...
- de croire qu'ils sont spécialistes en tout...

Mais obnubilé par leur égo surdimensionné, ces écrivaillions aigris et pseudo-néo-opposant aux verbes haineux, belliqueux, et bellicistes, excellent dans la surenchère et la ramènent à tout propos, persuadés eux mêmes et tentant de persuader les autres qu'ils détiennent le savoir, la vérité absolue, et les solutions idoines dans quasiment tous les domaines et tous les maux du Gabon.

Ces écrivaillions aigris et pseudo-néo-opposant aux verbes haineux, belliqueux, et bellicistes, restent fidèle à eux même à savoir: indécrottable dans leurs haines fratricides, leurs élucubrations, leurs affabulations, leurs illusions, leurs hallucinations, leurs errements, leurs égarements, leurs amalgames, leurs confusions et contradictions de tous genres.

À force de trop bien vouloir faire les choses, ces écrivaillions aigris et pseudo-néo-opposant aux verbes haineux, belliqueux, et bellicistes, finissent par toujours détruire le peu de crédibilité que l’opinion nationale et internationale s’efforcent de leur attribuer.

Que DIEU Bénisse le Gabon et son Peuple.

Pour Un Gabon Fort

52.Posté par Les affaires de Gaboma le 08/10/2012 13:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai parle avec l'auteur de l'article. Ol dit qu'il attend la fin du proces pour les details avec les documents.

51.Posté par Larévolte le 07/10/2012 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ l'auteur de cet article,

J'ai parcouru votre artcle sans trouver la réponse à votre question-information-affirmation dont je vous cite:
"Pourquoi l’Ambassadeur Michael Moussa Adamo et Ali Bongo Ondimba-PDG seraient-ils prêts à perdre ce procès et pourquoi notre plus haut représentant aux USA vivrait le sort le plus dur de sa vie et cela au delà du procès Leon Obame?"

Vous nous expliquez le rôle ou les attributions d'un ambassadeur acrédité auprès d'un pays, mais vous ne nous dites pas les raisons pour lesquelles l'Ambassadeur d'Alain Bongo affecté aux Etats-Unis d'Amérique va perdre le procès et perdre sa place d'ambassadeur. Qu'est-ce qui vous fait dire ou penser qu'il va perdre le procès? Votre article nous laisse avec la soif, une soif encore plus intense qu'au début de la lecture. Pouvez-vous mieux nous édifier par rapport au sujet que vous avez abordé? Vous nous avez défini le rôle d'un ambassedeur mais tout le monde connaît les attributions d'une telle personalité même si les pseudo-ambassadeurs gabonais affectés dans différents pays ne remplissent pas convenablement et efficacement leurs rôles et ignorent même ce qu'ils sont en réalité. Nous attendons la suite...qui peut-être va mieux nous édifier...


50.Posté par Ali le bandit le 07/10/2012 13:57 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A l'allure ou vont les choses, le Gabon sera sans Ambassade un jour aux USA.
Les americains n'aime pas les terroristes comme Ali Bongo.

49.Posté par Ali le bandit le 07/10/2012 13:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ceci pour nous racounter d'autres compte de fees sur Amo.

48.Posté par Ali le bandit le 07/10/2012 13:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
UNITE est loin de l'eternet. Il reviendra lundi.

1 2 3 4 5 » ... 6
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Diaspora Gabonaise | Diaspora Africaine | Diaspora Marocaine | Immigration | Diaspora - Infos Utiles | Diaspora - Evènement | Diaspora Camerounaise | Diaspora Togolaise







Facebook
Twitter
YouTube
Dailymotion

Créer ou Consultez vos Mails

Google

Publicite Afrique





Infos Du Jour...

Cette vitamine réduit les douleurs de l'accouchement

0 Commentaire - 22/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Gabon /société : Jeunesse mendiante…

0 Commentaire - 22/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Le Cappe en grève illimitée dès mardi 21 octobre ?

0 Commentaire - 21/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Franc-maçonnerie: Ce que les magazines ne vous disent pas

3 Commentaires - 21/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Libye : les combats font rage à Benghazi, 75 morts

0 Commentaire - 21/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Gabon : petits ajustements pour grande échéance

0 Commentaire - 21/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Gabon : Ntumpa Lébani, entre Ali Bongo et Dieu

3 Commentaires - 20/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Le Gabon, en précampagne électorale évidente

2 Commentaires - 20/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Ebola : la psychose s’installe aux Etats-Unis

0 Commentaire - 20/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Ebola-Espagne : la première malade hors d’Afrique est guérie !

0 Commentaire - 20/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Opportunités & Infos Pratiques

Stoppez Votre Ejaculation Précoce Dès ce Soir!

0 Commentaire - 25/09/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

“Je Pensais que J’étais Stérile…

0 Commentaire - 25/09/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Découvrez la Méthode EXACTE pour Perdre 3 à 5 Kg par Semaine.

1 Commentaire - 29/08/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Enfin! Découvrez La Méthode Pour Récupérer Votre Ex

0 Commentaire - 24/08/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Comment grossir des seins naturellement ?

0 Commentaire - 06/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Courses Hippiques : Le filtre gagnants : La Méthode à 5 euros …

0 Commentaire - 24/09/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...



Divertissement sur Gabonlibre

Bon wend en tous Top de la music Africaine...

Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel... - 11/10/2014 - 0 Commentaire| Lu (s) 482 fois |

Music : Tour 2 Garde Feat Bebi Philip - La Pression

Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel... - 22/03/2014 - 0 Commentaire| Lu (s) 1157 fois |