News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Ali Bongo : "... je fixerai le SMIG à 150 000 FCFA/mois...". Va t - il tenir sa promesse ?

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Samedi 24 Octobre 2009 à 16:27 | Lu 2043 fois



Ali Bongo : "... je fixerai le SMIG à 150 000 FCFA/mois...". Va t - il tenir sa promesse ?
Le président non élu du Gabon, Ali Bongo Ondimba, avait promis lors de sa campagne électorale en août dernier de fixer le Salaire minimum garanti à 150 000 F CFA/mois. Une telle promesse est-elle tenable devant les difficultés évidentes qui pointent à l’horizon sur le front social ?

L’échéance économique est déjà là. Il va falloir préparer le budget 2010. Le Fonds monétaire international (FMI) avait souligné en mai dernier, lors d’une mission, que « l’exercice 2009 a d’ores et déjà été difficile en raison de l’effondrement des prix pétroliers, de la réduction du prix du manganèse ainsi que de la crise dans le secteur du bois ».

En conséquence, il avait « mandaté à Libreville une délégation spéciale afin de baliser avec le gouvernement un plan d’action pour 2010 ». Deux écueils doivent être surmontés. La masse salariale et les piètres performances du secteur non pétrolier.

Ali Bongo Président non élu aura-t-il les moyens politiques de réduire la masse salariale ? Le voudra-t-il seulement au risque de passer pour le porte-malheur qui aura réduit les possibilités de redistribution ?

Alors qu’il a promis d’améliorer l’accès aux services de base, le nouveau président non élu doit compter avec la réduction des possibilités d’investissement du gouvernement.

Ali Bongo fut indexé à un moment d’être un réfugié nigérian, venu au Gabon lors de la guerre du Biafra puis adopté par Omar Bongo, ce qui avait conduit sa mère Joséphine Kama Dabany (Patience Dabany) à monter au créneau pour soutenir qu’il était bien son fils, né à trois kilos, au Congo.

Ali Bongo n’a encore pas, bien évidemment, l’habilité du père, ni son expérience. « Dans toutes les fonctions que j’ai occupées, je me suis toujours comporté en rassembleur et j’ai toujours tenu compte de la représentativité des uns et des autres. Je n’ai pas cherché à m’entourer exclusivement de membres du clan, de la tribu, ou simplement d’amis », a-t-il déclaré dans un entretien accordé à l’hebdomadaire Jeune Afrique.

Des mots qu’il va falloir mettre en application pour commencer à éradiquer les maux qui minent depuis des années le Gabon. Ali Bongo a grand intérêt à rassembler au delà des clivages et appartenances de tous ordres, en attendant d’apprendre l’art si subtil de la direction des hommes au Gabon. va t - il réusir ? l'avenir nous le dira

LVDPG

Samedi 24 Octobre 2009
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 2043 fois




1.Posté par St. Michael le 24/10/2009 21:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a nuance car il avait bien precisé: SI J'ETAIS ELU PAR DES GABONAIS.
Maintenant qu'il n'a pas été élu par les gabonais. Il a été imposé par la france et maintenu par les berets rouges. Donc pas de compte à rendre à qui que ce soit.
Il faut le pousser à la sortie par tous les moyens.

May God hear our prayer.

2.Posté par delaudasse le 24/10/2009 22:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ne rien accepter....
150 000 euros... à la charge des employeurs... et pour la fonction publique il faut que la masse salariale n'augmente pas (FMI) donc il faut supprimer des fonctionnaires... C'est dans les textes...
Au fait vous avez vu Ben ALi!!! ça ne sert en rien les partis quand le dictateur contre les urnes, l'armée et la CC.

3.Posté par Mezzah le 25/10/2009 01:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mes chers compatriotes,

Je ne suis spécialiste des questions économiques, j’ai la certitude que nos frères qui se sont intéressées de près à ces choses nous en diront un peu plus.

Le bon sens m’oblige à faire des observations simples et évidentes. Il existe dans notre pays des petites et moyennes entreprises (PME) à qui on ne peut demander d’augmenter de façon exponentielle la masse salariale des collaborateurs. Le faire est synonyme d’une banqueroute assurée. On ne peut non plus demander à l’Etat de faire un effort dans ce sens, les mêmes causes produisant les mêmes effets.

Je suis halluciné par l’amateurisme de ce pouvoir non élu, M. le Premier Ministre actuel a été quand même ministre des PME, il devrait avoir une maîtrise quasi parfaite de ces choses. Ne pas réagir ou corriger le tir est une insulte à la nation.

Je suis désolé de leur donner des conseils, ils devront s’embourber dans un bourbier où aucun d’entre eux ne pourra être repêché.

4.Posté par la gabonaise le 25/10/2009 02:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il va licencier la moitié des travailleurs gabonais, donc le reste pourra percevoir ce smig!

5.Posté par delaudasse le 25/10/2009 09:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Demander l'augmentation aux dirigeants des PME? C'est la rôle de l'Otage Ministre des PME...
Avec la baisse des recettes de l'état pour le début 2009, il va chercher l'argent où ? certainement pas dans la cagnotte de la famille qui elle est alimentée par des recettes qui y sont versées sans être portées au compte de l'état... Et ce cher Monsieur Dossou que devient il?

6.Posté par CHOCOLINE le 25/10/2009 21:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui les Dossou et les Naki et autres profiteurs sont où?
May God bless our country and set us free

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...