News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Ali Bongo inaugure un institut de pétrole et de gaz samedi à Port-Gentil

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 18 Janvier 2014 à 06:19 | Lu 883 fois

Ali Bongo Ondimba inaugure ce samedi à Port-Gentil (capitale économique) le tout nouvel institut de pétrole et de gaz du Gabon (IPG) dont la vocation est de former les gabonais qui prendront les commandes du secteur pétrolier national, a annoncé vendredi le porte parole de la présidence de la République, Alain Claude Bilie By Nze.



L’institut a été créé suite à une réclamation persistante de l’Organisation gabonaise des employés du pétrole (ONEP), le principal syndicat du secteur pétrolier au Gabon.

La formation qualifiante et les diplômes délivrés par l’institut permettront aux compagnies pétrolières de trouver sur place une main d’œuvre qualifiée. Cela permettra à l’Etat d’accélérer son programme de « gabonisation » des emplois dans ce secteur clef de l’économie du pays.

Plusieurs postes de responsabilité sont occupés par des expatriés suscitant la colère des nationaux qui ont multiplié les grèves ces dix dernières années.

La formation sera dispensée par des experts de l’Institut français du pétrole (IFP) et ceux de l’Université des sciences de Masuku (USTM).

Samedi 18 Janvier 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 883 fois




1.Posté par King le 18/01/2014 12:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est bien

2.Posté par fernand vaz le 19/01/2014 06:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le problème avec cette école c’est la main mise de TOTAL et shell Gabon. Ces deux sociétés mafieuses, après avoir empêché le Gabon d’être un ELDERADO, en détournant les ressources financières qu’elles avaient généré au debut de l’exloitation pétrolière (Affaire ElF Aquitaine ou le Gabon s’est vu privé de 20 000 milliards de francs cfa pendant 25 ans d’exploitation pétrolière), voilà c’est maintenant quand les gisements arrivent en maturité qu’elles veulent maintenant créer une école spécialisée dans les métiers du pétrole.
même la cote d’ivoire, le cameroun et à plus forte raison le ghana qui produisent moins de 6 millions de tonnes de pétrole par an ont des écoles de pétrole avant le gabon qui produit 12 millions de tonnes par an.
Les écoles pétrolières du ghana ou du cameroun coutent moins d’un million de cfa par an. Au gabon, ça commence à 2 millions à ISI GABON et ça va jusqu’à 5 millions à IPG de Port Gentil.
Les barrières qui ont êmpéché les gabonais de rentrer à l’Institut francais du pétrole ont été transportés à IPG par Total Gabon : si vous avez plus de 30 ans, vous ne pouvez plus intégrer IPG et non plus si vous n’êtes pas parrainé par une société pétrolière vous n’arriverez jamais dans les métiers du pétrole.
Le principe d’un Mastère Spécialisé est de permettre aux étudiants et aux salariés de suivre une spécialisation. Au Gabon malgré la faible démographie, on instaure les barrières retrogrades à tous les niveaux pour faciliter l’arimage d’une caste d’individus. même en france, à l’instar des concours, l’état francais francais a mis en place des gardes fous, qui permettent aux enfants des classes défavorisés d’intégrer des grandes écoles.
20 % des éffectifs de HEC /ESSEC/POLYTECHNIQUE/LA CENTRALE/SUP X/SUP ELEC/SUP de CO/ sont réservés aux enfants issus des classes défavorisés sur examen de dossier.
Polytechnique de MASUKU à franceville n’a jamais admis le mode d’accès par examen de dossier pour permettre à une catégorie d’élèves d’accéder aux postes d’ingénieurs.
En france pour rentrer en Mastère Spécialisé ou en MBA, vous pouvez soit avoir un niveau BAC+3/4, soit un niveau bac+5.
Au gabon pour rentrer à l’IPG, vous devrez forcément avoir un niveau BAC+5 sinon vous êtes personnes non grata. pire dès que vous avez 30 ans, vous êtes déjà à la retraite chez TOTALE.

En gros, les dirigeants actuels du Gabon sont des vrais monstres.

3.Posté par nivaquine le 20/01/2014 03:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
S'il y a quelque chose que j'ai compris sur le fond, c'est que c'est le PID (provision pour investissement diversifié) qui a maintenant financé après 63 ans d'exploitation pétrolière au gabon, la construction d'une école dans le domaine du pétrole. Or ce fond qui a été détourné par les autorités gabonaises pendant 63 ans (300 milliards par an selon le rapport annuel financier de Total gabon et de SHELL gabon) , n'a jamais servi au peuple gabonais. Sa gestion est opaque!

Les gabonais éclairés demandent à ALI BONGO d'expliquer à la population gabonaise l'utilisation de ce fond au gabon depuis 1976 ?
si vous multipliez même 200 milliards de cfa de PID par an, par 50 ans seulement, il s'agit des années lumières de francs cfa volatisées dans la fumée.
Il est le cas de l'affaire ELF ou les initiés savent que c'est 200 mille milliards de francs cfa volatisés en fumé par la françafrique!

Revenons à nos moutons, le Gabon et l'ALGERIE ont commencé à exploiter leur pétrole en 1955.
L'Algérie avait crée son école de pétrole en 1972, dénommée Institut Algérien du pétrole ( http://www.iap.dz/fr/ ), cette école forme dans tous les métiers du Pétrole (Conception mécanique des barges pétrolières, Raffinage, Pétrochimie, Forage, Exploration, Géophysique, Ingénierie en bitume des routes!, etc ...).

L'IPG se borne à la production pétrolière. C'est encore une honte par ce que vous n'avez aucune stratégie.
Le NIGERIA dans le cadre du local content (les initiés savent ce que c'est), fabrique désormais les barges pétrolières sur son sol, en sus de la maîtrise de tous les services pétroliers par les nationaux. Renseignez vous auprès du directeur de shell ou de total on vous dira que le Nigéria a déjà la maîtrise sur son sol de l'industrie pétrolière. Le Gabon devra encore attendre 50 ans, quand le PID sera géré par les gabonais eux même, pour maitriser cette technologie.
Pour être rentable, l'argent du PID devra directement alimenter le FGIS (fond gabonais d'investissement stratégique). Cette structure et celle de l'ANGT, sont de bonnes choses pour le Gabon.Il faut savoir rendre à césar ce qui est à César.
Nous demandons aux autorités gabonaises de modifier le contrat ou les statuts de création de l'IPG, afin de permettre aux couches défavorisées d'intégrer cette école à hauteur de 20 % des effectifs et que le reste devrait se faire par concours.
Si l'ANBG octroie des bourses pour cette école c'est une première dans l'histoire du gabon, à condition que la direction de l'ANBG, du Ministère du pétrole et peut être de l'éducation nationale, ne viennent encore placer leurs enfants comme jadis. un petit bémol, le gabon a envoyé récemment des étudiants en afrique du sud, en algérie et au ghana pour faire des études pétrolières. Vous savez qui a t-on envoyé la bas ? certes ce sont des gabonais, mais ils n'ont pas respecté les règles du jeu, qui voudraient que désormais, au mois de décembre de chaque année, l'ANBG fasse une forte communication sur ces bourses pétrolières. Si vous sortez une annonce sur www.anbg.ga et que le delai de dépot des pièces c'est à une semaine, on appelle ça de la petite combine retrograde.
En effet, ces bourses doivent pour 50 % être attribuées aux meilleurs élites gabonaises, 30 % pour la chaîne des politiciens et 20 % aux enfants défavorisés.
Le gabon avancera, tampis pour les petits roitelets.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...