News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Ali Bongo Ondimba, l'autre Président se déclare serein avant le sommet de New York sur Mbanié

Le site de la Liberté - LVDPG - News : Source : AGP le Mercredi 23 Février 2011 à 07:53 | Lu 954 fois



Ali Bongo Ondimba, l'autre Président s’est déclaré serein, lundi à Paris, à trois jours de l’ouverture du sommet avec son homologue Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, consacré au litige territorial de l’île Mbanié, sous l’égide du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon.

‘’C’est serein que je me rends à New York (…)’’, a déclaré Ali Bongo qui a quitté Libreville vendredi dernier pour New York via Paris.

‘’Nous sommes tous deux invités par le secrétaire général de l’ONU. Nous allons d’abord pour l’écouter et je réagirai par rapport à de nouvelles propositions qui pourraient être faites’’, a déclaré Ali Bongo Ondimba, à l’issue d’un entretien avec son homologue français Nicolas Sarkozy.

Ali Bongo a indiqué que la position du Gabon sur le différend frontalier n’a pas changé et sa souveraineté sur cette portion de terre ne souffre d’aucune contestation. ‘’Nous estimons et nous avons toujours estimé être dans notre bon droit’’, a martelé Ali Bongo Ondimba, répondant aux questions de la presse sur le perron de l’Elysée.

Avant de quitter Libreville, Ali Bongo a consulté les forces vives de la nation (politiciens, religieux, intellectuels etc.), afin de recueillir leurs avis sur le litige frontalier opposant son pays à la Guinée Equatoriale à propos de l’île Mbanié et des îlots Conga et Cocotier.

Située à 36 km de l’aéroport de Libreville, l’île Mbanié n’est distante de la pointe terrestre la plus proche des côtes gabonaises que de 16 km alors que le point le plus proche du côté de la Guinée-Equatoriale se situe à 66 km.

Le Gabon s’appuie sur une convention cadre entre la France (ancienne puissance coloniale du Gabon) et l’Espagne (ancienne puissance coloniale de la Guinée Equatoriale) signée en 1900 octroyant à la France la souveraineté des trois îlots, devenus territoires du Gabon au moment de l’accession de ce pays à la souveraineté internationale.

L’acte juridique signé le 12 septembre 1974 à Bata par les présidents Omar Bongo Ondimba et Macias Nguema Biyogo, a réaffirmé la souveraineté du Gabon sur les trois îlots, dont Mbanié, potentiellement riche en pétrole et en poisson.

Selon M. Rossatanga Rignault, ‘’le Gabon ne peut accepter que sa souveraineté sur l’îlot soit l’objet du différend et souhaite que la Cour internationale de justice (CIJ) de La Haye tranche sur la validité des ces conventions.

Celles-ci réaffirment l’appartenance à la Guinée-Equatoriale des îles Corisco et Elobey, tandis que les îles Mbanié, Conga et Cocotier sont bel et bien propriétés du Gabon qui estime n’avoir aucun différend territorial avec son voisin dans la mesure où les conventions ne souffrent d’aucune ambigüité.


Mercredi 23 Février 2011
LVDPG - News : Source : AGP
Vu (s) 954 fois




1.Posté par sorcier le 23/02/2011 09:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous fatiguez déjà les gens avec l'île Mbanié. on demande d'instaurer la dmocratie au Gabon et d'ouvrir les consultations sur ça, rien à faire. quand il s'agit de l'argent, on fait semblant d'inviter les gens.

le Gabon a connu des booms pétroliers, qu'est ce que Bongo a fait de cet argent? seulement le voler pour lui et sa familles. lors du débat pendant la présidentielle, ALI Bongo déclare qu'il remercie Dieu pour la b[providence] pour l'avoir mis à l'abri du besoin.

Nous voulons la démoncratie: limitation de mandats, biométrie, départ de mborantsuo, révision de la CENAP etc. voilà ce qui est urgent pour les Gabonais, l'ïle Mbanié, on verra après. y a pas urgence.

si les gens ont fait des prêts d'argent dans le monde entier pour prétendre les rembourser avec l'argent issu de l'exploitation des ressources liées à l'île mbanié, ils n'avaient qu'à repondre de leur actes devant ces créanciers. dans tous les cas, l'affaire mbanié ne trouvera pas d'issue avant 20 ans.

2.Posté par Israel le 23/02/2011 13:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@sorcier,
Excellente analyse. Peu sont des gabonais qui comprennent que dans cette affaire, il s’ agit pour le pouvoir d’ éluder les vrais problèmes auxquels il doit faire face.
C’ est de la pure distraction. Car, comment comprendre que lorsque toute la nation entière demande un vrai débat sur les questions politiques urgentes, le docteur en droit brille par l' insolence et l' arrogance, en prenant des décisions seul. Mais lorsqu’ il s’ agit d’ un différend dans lequel des spécialistes( juristes,géographes,historiens) doivent intervenir, le même docteur invite toutes les forces vives de la nation comme s’ il doutait de la paternité de l’ ilot au Gabon. C’ est cela du folklore, de l' amateurisme ou de l' incompétence.
Par ailleurs, s' il tente déclarer la guerre à la GE, il la fera seul. Car en dehors de sa famille et la France, personne n' a véritablement profité des ressources pétrolières du Gabon. En tout cas, je ne soutiendrais pas celui qui se servira du même pétrole pour proroger une monarchie qui maintient les 90% dans la pauvreté.
AINSI PARLE ISRAEL.


3.Posté par Germain Mba le 23/02/2011 14:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi je meurs d'envie de voir comment ce biafrai là et ses deux vallèts que sont Mba des bois et Mamboundou "le saint" reussir ou machiavel Bongo Ondimba a mordu la poussière

4.Posté par BOUTELESI le 23/02/2011 21:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L´Île Mbanié même combat que la presqu´ile de bakassi c´est à dire pas de solution . L´ONU n´a jamais trouvé de solution au différend qui oppose le Cameroun au Nigeria sur la paternité de la presqu´ile de Bakassi il en sera de même pour le litige qui met au prise le Gabon à la Guinnée Equatoriale sur l´île Mbanié . Bongo et sa cour ont geré et dillapider des milliards de cfa pendant plus de 40ans occultant le devéloppement du gabon ( construction des infrastructures universitaires , hospitalieres , routieres etc....) , c´est pas le pétrole de Mbanié qui va permettre de réaliser ce qui n´a pas été fait en 40 ans . Bongo 2 ne sait pas quoi faire de la situation socio politique actuelle au gabon prefere faire de la deversion avec l´affaire Mbané heureusement que cela prend fin dans 3 jours .

5.Posté par Marrick Edy MOUSSAVOU THIAM le 24/02/2011 01:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chers amis de la diaspora, je suis de tout cœur avec vous pour l'espoir que vous nourrissez et que tout les gabonais nourrissent de voir le pouvoir changer de tête et de nom au Gabon. Mais il convient de reconnaître que notre peuple est amorphe, sans vision, sans audace. Ne vous fatiguez plus à vouloir lancer un mouvement insurrectionnel au Gabon. Omar Bongo Ondimba a fait tout le travail en amont en inculquant au gabonais que bien que partageant le même territoire, il y a ceux du nord, du sud, de l'est et de l'ouest, il a instauré une méfiance sans précédent entre nous, Peuple gabonais, faisant croire aux uns qu'un certain groupe de telle région ne mériterait pas d'accéder au pouvoir parce qu'ils sont "mauvais, barbares", sur quels critères, lui seul sait au fond de sa tombe. Et naïvement comme des moutons de panure, on a cru. Il a fait ce que nous appelons théoriquement: Diviser pour mieux régner. Ce qui fait qu'aujourd'hui peu importe le diagnostic que tout le monde peut faire du climat social actuel du Gabon, les gens veulent toujours se rabattre sur les considérations ethniques. Il parait même qu'il y a des associations du genre TSF, ce qui fait en sorte que lorsqu'un individu de ce groupe ethnique que toutes les autres combattent tant apportent une dynamique, les autres font un boycotte et refuse de suivre par mauvaise foi.

Mes chers frères et sœurs, c'est difficile de difficile d'entendre de telles choses mais c'est la triste réalité que tous les gabonais connaissent, mais que chacun feint d'ignorer.
Il ne sert à rien d'appeler le peuple gabonais à la révolte sur ce site, d'abord parce que internet est un mythe au Gabon, beaucoup de gabonais ne connaissent pas son existence (ce site) et parce qu'ils vont difficilement dans des cybercafés et quand ils y vont, c'est pour se mettre sur des sites de rencontre. Ensuite parce que selon moi pour qu'il y est un véritable mouvement insurrectionnel, il faudrait que le Peuple soit pleinement impliqué, or au Gabon les gens vaquent à leurs occupations, c'est l'indifférence totale. Cette attitude montre clairement que les gabonais ont choisi de vivre comme ils vivent en ce moment ils ne sont pas dérangés par le pouvoir actuel, c'est pitoyable de voir un peuple qui a l'occasion de changer la donne et qui se résigne. C'est vrai qu'il n'est pas bon d'être pessimiste, mais comment ne pas l'être lorsqu'on voit la nonchalance, l'immaturité du Peuple gabonais. Arrêtons de penser que nous pourrions faire comme en Égypte, Tunisie et peut être bientôt en Libye, car ils sont spontanés, on n'a pas eu besoin d'aller chercher les gens dans leurs maisons pour qu'ils se manifestent massivement comme nous avons pu le voir. Je suis en Égypte et je sais de quoi je parle, les gens se sont sentis directement concernés et se sont impliqués profondément. Tant que le Peuple ne fera rien il n'y aura rien et peu importe les manifestations que la diaspora fera dans les différents pays où elle se trouve, si le Peuple au Gabon ne bouge pas, il n'y aura rien et mon avis l'ultime option sera la capitulation encore une fois la minorité (les bongo) l'emportera sur la masse (le Peuple) c'est cela le Gabon.
Pour je propose que tout parte de la classe estudiantine de l'UOB et des autres écoles, que j'appelle le sous bassement, et que les autres forces que j'ai appelé les briques s'y associent pour faire un effet boomerang, je trouve inapproprié qu'un mouvement insurrectionnel prennent naissance au centre ville comme c'était prévu le 21 février, il doit commencer au portail de l'uob par exemple et migrer vers la ville, parce que je prévoie que le nombre de participants s'accroissent du fait de la traversée des quartiers situés entre l'uob et le point de chute. Pour finir, arrêtons de tirer trop en longueur, les programmes d'appel à l'insurrection ne devraient pas s'étendre sur plusieurs jours à l'avance. Prenons l'exemple du mouvement du 21 février que je qualifie comme un échec, il avait été annoncé plus de 10 jours d'avance, c'est trop, on a eu le temps de se gonfler. Soyons spontanés.
Chers frères et sœurs si nous laissons tomber cette fois ci, nous sommes perdus à jamais.

6.Posté par Vésuve le 24/02/2011 08:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La Communauté gabonaise des Etats-Unis encourage tous les Gabonais à faxer ce tract à tous les hôtels de New York qu’ils peuvent trouver. Ils recommandent aussi à tous de garder ce tract pour désormais l’utiliser partout dans le monde où Ali Bongo pourra se rendre. Il s’agit désormais de traquer le montre partout où il se rendra désormais et de toujours noyer les hôtels de ce tract en vue d’exposer le despote à l’humiliation mondiale.
Nous pressentons que le dictateur loge dans cet hôtel à New York”

Four Seasons – New York
57 East 57th Street,
New York, New York, U.S.A. 10022
Tel. 1 (212) 758-5700
Fax. 1 (212) 758-5711

voila l'adresse du tract
https://www.bdpgabon.org/wp-content/uploads/Areyouhosting.pdf

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...