Connectez-vous S'inscrire
Gabonlibre.com  : Actualité Gabonaise, africaine et internationale, le gabon dans le web,  politique, société, économie, faits divers, la voix du gabon, la voix du peuple gabonais, gab-news, gab-economie, gab - politique

Campagnes CPM Afrique


Actualité Gabonaise, Africaine & Internationale...
Notez

Ail : Que contient l’ail ?


L’ail constitue une excellente source de vitamines du groupe B, minéraux et oligo-éléments. Si on le consomme généralement en petite quantité, le bulbe de cette plante potagère offre de bonnes concentrations en substances bénéfiques à la santé. Comme l’ail et l’oignon, il contient notamment des composés sulfurés dotés d’effets protecteurs vis-à-vis des cancers.



Ail : Que contient l’ail ?
L’ail ne comprend qu’environ 60 % d’eau, contre 90 % en moyenne pour la plupart des légumes frais.

Il doit l’essentiel de son apport énergétique à ses glucides, composés d’une majorité de fructosanes, des glucides complexes dérivés du fructose.

Ses protéines, relativement abondantes, affichent une concentration particulière en acides aminés soufrés (cystéine, méthionine).

L’ail est très riche en vitamine B6. Il apporte également d’autres vitamines du groupe B (exceptée la vitamine B12, absente des végétaux) et de la vitamine C. Il contient aussi de petites quantités de bêta-carotène (provitamine A), de vitamine K et de vitamine E anti-oxydante (tocophérols).

Il renferme différents composés antioxydants, notamment des flavonoïdes et des polyphénols.

Comme les autres membres de la famille des liliacées (oignon, échalote, poireau), il comporte des composés sulfurés (contenant un ou plusieurs atomes de soufre) qui se forment lorsque l’ail est coupé. Responsables de son odeur et de sa saveur, ils seraient également dotés d’effets protecteurs sur la santé.

Il offre une richesse exceptionnelle en minéraux et oligo-éléments, notamment en calcium, phosphore, fer et sélénium.

Ses fibres sont relativement abondantes : plus de 2 g aux 100g. Elles sont composées de pectines, de substances mucilagineuses, de celluloses et d’hémicelluloses.

D’une façon générale, les vitamines, composés antioxydants et fibres contenus dans les fruits et les légumes jouent un rôle protecteur majeur pour la santé. De nombreuses études ont démontré qu’une consommation élevée de légumes et de fruits pouvait réduire le risque de développer une maladie cardiovasculaire, un cancer ainsi que d’autres maladies[1]-[2].

L’ail contient notamment différents composés antioxydants : des flavonoïdes[3], de la vitamine E (tocophérols) et des composés sulfurés qui contribueraient largement à ses bénéfices pour la santé.

Il affiche également une concentration élevée en sélénium, oligo-élément dont les propriétés anti-oxydantes ont largement été démontrées.

Dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée et d’un mode de vie sain, la consommation régulière d’ail contribuerait donc efficacement à la prévention des maladies, notamment des cancers et des maladies cardiovasculaires.

Comme tous les membres de la famille des liliacées (ail, oignon, échalote, ciboulette, poireau), il serait doté d’effets protecteurs particuliers vis-à-vis des cancers de l’estomac et de l’intestin.[4],[5]


Le Programme National Nutrition Santé recommande de consommer chaque jour au moins 5 portions (de 80 g minimum) de fruits ou de légumes et de profiter au maximum de leur variété saisonnière. L’ail est disponible toute l’année ; l’ail nouveau aux mois de juin et juillet.

L’ail complète efficacement nos apports nutritionnels, contribue à la prévention des maladies, et n’a aucune incidence sur la valeur calorique des repas. S’il s’utilise plutôt en petite quantité, sa consommation régulière est recommandée.

Nom commun : ail.
Nom scientifique : Allium sativum.
Famille : liliacées.

L’ail serait originaire d’une large zone s’étendant de la mer caspienne à la frontière de la Chine et du Kazakhstan, où plus de 150 espèces sauvages du genre allium ont été recensées.

Les premières traces écrites évoquant sa culture remontent à l’époque sumérienne (2500 avant notre ère), mais il aurait été consommé bien plus tôt comme épice ou remède.

Il était connu des Égyptiens, des Grecs et des Romains pour sa saveur comme pour ses vertus médicinales. Ces peuples contribueront à son succès dans le reste de l'Europe.

Les Gaulois instaurèrent son usage en France. Et celui perdura depuis dans notre gastronomie.

L’ail gagnera le continent américain au XVe siècle, mais n’atteindra l’Amérique du Nord qu’au XIXe.
L’ail est aujourd’hui cultivé partout dans le monde. La Chine en est le premier producteur. En France, il est surtout cultivé dans le Midi.

On dénombre actuellement plus de 700 variétés.

La légende préconisant son usage contre les vampires daterait du Moyen-Âge.





Samedi 9 Mars 2013 - 00:00
Gabonlibre.com
Lu (s) 942 fois



Gabonlibre.com


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 25 Mars 2014 - 08:03 Le champignon, un trésor pour notre santé

Santé | A Savoir | Nutrition | Business | Science | Histoire


Infos Du Jour...
Nos Sites...Créé par Onalex
Afrik53
Onalex - Revue Eco
Divertissement sur Gabonlibre