News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Afrique - France : Les télégrammes Américains devoilent les clauses secretes de la Françafrique

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre pour tous : Source : Jeune Afrique le Samedi 4 Décembre 2010 à 14:30 | Lu 3506 fois

Certaines "clauses secrètes" des anciens accords de défense liant la France à plusieurs pays africains ont été décrite aux diplomates américains par des conseillers de Nicolas Sarkozy. De nouveaux télégrammes diplomatiques américains obtenus par Wikileaks et dont le contenu a été révélé par le quotidien français "Le Monde" samedi, rendent publiques ces échanges.



Afrique - France : Les télégrammes Américains devoilent les clauses secretes de la Françafrique
Certaines clauses secrètes d'accords conclus dans les années 60 entre la France et ses ex-colonies africaines ont été évoquées devant des Américains afin de justifier leur révision, selon des mémos américains de WikiLeaks, rendus publics samedi par Le Monde.

"Les accords avec le Cameroun et le Gabon contiennent des dispositions absurdes, obligeant la France, sur demande, à intervenir en cas de troubles dans ces pays", rapporte ainsi un télégramme américain, citant Rémy Maréchaux, ancien conseiller Afrique de Nicolas Sarkozy.

Lors d'un entretien avec un diplomate américain, le même conseiller souligne le caractère "ridicule" dautres clauses secrètes accordant à la France le monopole des ressources naturelles dans certains pays. "Imaginez-vous, lance-t-il, que nous puissions invoquer notre accord avec le Togo pour lui ordonner de bouter la Chine hors de "notre" pays?", aurait-il ajouté.

Quand les Etats-Unis veulent profiter de la fin annoncée de la "Françafrique"

La rupture de la politique française en Afrique, affichée depuis 2007 par le président français Nicolas Sarkozy, a été bien accueillie par les Américains qui y ont vu une possibilité d'accroître leur influence sur le continent, montrent d'autres télégrammes diplomatiques.

"Les Français accueillent favorablement l'extension de la présence américaine en Afrique comme moyen de contrebalancer lexpansion régionale de la Chine", note un mémo. La nouvelle politique française "peut donner aux Etats-Unis des occasions détendre leur influence en Afrique sans rencontrer de résistance ni dinterférence de la France", relève un autre télégramme.

Aujourd'hui, "la France est un de nos plus puissants alliés en Afrique", résume un mémo datant du 25 janvier 2010 de l'ambassade américaine à Paris à la secrétaire d'Etat Hillary Clinton.


Samedi 4 Décembre 2010
LVDPG - Média Libre pour tous : Source : Jeune Afrique
Vu (s) 3506 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

11.Posté par Bernard N I le 07/12/2010 18:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour, j'ai fait un copier/coller pour tous ceux qui voudront bien lire et comprendre pourquoi nos illusions Etatiques sont baffouées par le colon et le fait que nous soyons maintenus dans des situations de servitudes avancées.
""Un Etat est déclaré souverain quand sa politique ne souffre d'aucune influence extérieure. Cette souveraineté de l'Etat s'exprime par l'octroi de quatres fonctions dites "régaliennes", issues de l'ancien droit Romain, essentielles pour appliquer la politique d'un gouvernement :

1) Assurer la défense extérieure par la diplomatie et la défense du territoire

2) Assurer la défense intérieure et le maintien de l'ordre public, avec par exemple les forces de police

3) Définir le droit et rendre la justice

4) Détenir la souveraineté économique et financière en émettant de la monnaie, notamment par le biais d'une banque centrale.

Ces fonctions régaliennes sont l'attribut de l'Etat : elles ne peuvent en aucun cas devenir l'apanage d'une autre administration ou gouvernement. C'est justement là tout le problème des fonctions régaliennes en France, par rapport à l'Europe par exemple. Il est très important de comprendre pourquoi la préservation de ces fonctions régalienne est primordiale, et le lien intrinsèque qui existe entre ces mêmes fonctions et la légitimité même d'un Etat.

1. Une préservation indispensable

En effet, les fonctions régaliennes sont et doivent demeurer l'apanage de l'Etat souverain, qu'importe le régime qui soit en place (république, royauté,etc...). Les quatres fonctions régaliennes régissent les quatres domaines d'expression de la politique d'un pays : la perte de ces fonctions signifient l'abandon clair et net de toute politique de l'Etat dans ce domaine.

Pour la défense extérieure, l'Etat doit déterminer la meilleure politique pour les citoyens et le rayonnement du pays à l'étranger. Il existe moult politiques possibles, et il n'est pas question ici d'en privilégier une par rapport à une autre. Mais il faut comprendre que l'Etat, qui normalement est le mieux qualifié pour guider le peuple vers le "Bien Commun", ne peut abandonner cette fonction à une autre instance : la politique extérieure du pays serait rythmé et subie par le peuple, ce qui est précisément l'opposé du but recherché...

Pour la défense intérieure, il s'agit de régir le "vivre ensemble" de la Nation, de privilégier "l'agir ensemble" en maintenant l'ordre public et une saine vie commune par le biais d'organismes spécifiques à l'Etat : police, gendarmerie,etc... Ces mêmes organismes n'ont aucun pouvoir décisionnel : ils ne sont que les agents exécutants de la volonté de l'Etat : en aucun cas, ces organes ne doivent prendre la place de l'Etat car il en résulterait un désordre public, ce qui est également l'opposé du but recherché....

Pour l'exercice du Droit et de la Justice, il s'agit pour l'Etat de déterminer les "règles" à respecter et les sentences à appliquer au contrevenant. Toute société repose sur des bases de vie commune, pas seulement la Cité : la famille, première société, nécessite quelques règles de base pour subsister et s'épanouir. Il faut donc, pour que ces Lois soient cohérentes et rythment une politique visant l'épanouissement d'un peuple, que l'Etat en soit le seul organe décisionnel : quel autre instance connait mieux le peuple que l'Etat ? Chaque peuple est unique, par son histoire et sa culture, par la multitude des citoyens qui le compose : appliquer des lois à un ensemble de peuple est donc une véritable abhérration juridique et législative. Il en résulterait une inadéquation des lois à la réalité de la Nation, ce qui détruirait progressivement toute réelle politique dans le pays...

Pour l'exercice de la maîtrise financière et économique du pays, il s'agit pour l'Etat de développer la propriété de chaque citoyen, qu'elle soit financière ou intellectuelle. Permettre un réel épanouissement des capacités économiques du pays, c'est pouvoir influer sur sa monnaire, sur l'économie et sur les finances par divers moyens propres à chaque système économique (capitalisme, corporatisme,etc....). Déléguer et abandonner entièrement cette fonction reviendrait à vouer sa politique à l'échec : la recherche du "Bien Commun" du peuple exige la subsistance du peuple, le développement de la propriété de chaque citoyen : un Etat où les citoyens finissent plus pauvre qu'à leur naissance n'appliquent pas une bonne politique économique.

2. Le lien entre fonctions régaliennes et légitimité

Il faut comprendre que si ces fonctions régaliennes sont remises en cause, c'est l'Etat même qui est remis en cause. L'application de la politique de l'Etat nécessite l'approbation de l'ensemble des citoyens ou, tout du moins, leur sentiment que l'Etat fait ce qu'il y a de mieux pour leur développement. Malheureusement, l'incompétence d'un grand nombre de gouvernement de ces quelques 30 dernières années a remis en cause ce sentiment de confiance entre le peuple et les politiques, entre les citoyens et l'Etat : peu de citoyens français se reconnaissent et font confiance à la politique du gouvernement français.

Cette perte de confiance s'accompagne indubitablement d'une remise en cause de l'application de la politique du gouvernement, qu'elle soit bonne ou mauvaise d'ailleurs. Il y a donc une perte de légitimité du gouvernement français aux yeux des français : le principe de "Majorité" ne fonctionne plus et les français l'ont compris. Il existe de nombreux exemples de remise en cause de la politique gouvernementale :

- pour la défense extérieure : la remise en cause de l'envoi de l'armée en Afghanistan est l'exemple typique d'un refus de la politique extérieure du gouvernement. L'octroi d'une partie de la première fonction régalienne de la France à l'OTAN a donc engendré une perte totale de liberté politique de la part de la France, ainsi qu'une incompréhension de la part du peuple...

- pour la défense intérieure : la remise en cause de l'organe d'application des lois, notamment la police, soulève un grave problème : si les lois ne sont plus appliquées correctement, c'est toute la politique de l'Etat qui tombe à l'eau. Or, force est de constater qu'en France, il existe quelques "zones de non-droit", où les policiers souffrent réellement par manque de moyens et de personnels pour faire appliquer les lois. De même, les révoltes anti-policières à Grenoble, à Villiers le Bel & Co remettent en cause tout l'Etat français....

- Pour le Droit et la Justice : l'inflation normative de l'Etat, exemple typique de l'incompétence des organes législatifs, induit une inégalité flagrante des citoyens vis à vis de la justice et du Droit : la politique de l'Etat n'est plus rythmée par la recherche du "Bien Commun", mais par la répercution médiatique des lois... Alain Madelin dénonçait cet état de fait : "Si nul n'est censé ignorer la loi, tout citoyen est un délinquant en puissance. C'est se moquer du monde : personne n'est censé se reconnaître dans cette accumulation de lois. Qu'est devenue l'égalité devant la loi ? Il y a ceux qui savent se débrouiller avec des conseillers efficaces, et les autres, les simples citoyens, qui se perdent dans le labyrinthe des formulaires et des règlements."



Conclusion :

Les fonctions régaliennes sont les instruments de l'Etat souverain : elles doivent permettre la bonne application de la politique d'un gouvernement. Cependant, ces outils doivent rester l'apanage de l'Etat, et ne doivent souffir d'aucune délégation à une autre instance que l'Etat. En effet, cette délégation induit inévitablement une politique bancale et brouillonne du gouvernement qui, si elle est conjointe à une incompétence flagrante des politiciens, remet en cause toute la légitimité d'un gouvernement."""

Bonne lecture.

10.Posté par Omerta le 07/12/2010 17:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ la pensee gabonaise

Le probleme avec la Chine, n'est pas sa fiabilite comme vous l'aviez dit, mais plutot, le fait que celle-ci est un Etat voyou comme le sont les autres puissances!
Oui mais la chine abuse et surtout qu'elle n'est pas loyal à mon gout. Elle se fou des retombées negatives de ses actions. La preuve regarde la situation au darfour.

Votre dernier paragraphe est porteur de lumière. Justement le problème des africains c'est l'UNION et un véritable partenariat. Je ne sais meme pas si le Gabon a des accords militaires aves ses voisins comme ceux qu'il pretend avoir avec sa femme la France.

9.Posté par Lemaçon le 06/12/2010 22:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous avons publié les photos des maçons du Gabon
lien ci dessous
Aidés nous à les identifier

http://www.facebook.com/photo.php?fbid=108488905890067&set=a.108488759223415.13492.100001868757869&notif_t=photo_comment&pid=71455&id=100001868757869

8.Posté par la pensee gabonaise le 06/12/2010 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Monsieur Omerta

Le probleme avec la Chine, n'est pas sa fiabilite comme vous l'aviez dit, mais plutot, le fait que celle-ci est un Etat voyou comme le sont les autres puissances!
On ne resout pas nos problemes en diversifiants les partenaires, meme si cela entraine la presence d'une confrontation de plusieurs expertises. Ce a quoi nous devons chercher dans la recherche de partenaires, c'est le en tout temps, la maitrise et la determination du jeu economique pour nous a travers les dispositions legales de droits contenues dans nos Constitutions et des principes reglementant le droit international entre Etats,... Le respect mituel, des principes de "souverainete", des clauses, des contrats, doit etre de rigueur entre partenaires, sinon, il annulation de contrat! Si les choses avaient ete ainsi, on aurait deja eu beaucoup qui ne viendraient plus faire les plus fins et les plus malins chez-nous! Mais puis que nous sommes corrompus, n'avons de rspects meme pour soi-memes, alors on se ferait toujours "enculer" de la sorte! Ne vous etonnez pas que ceux-ci ne font pas ce qu'ils veulent en Lybie, meme si je n'admire pas souvent les methodes khadafiennes qui frisent souvent l'irresponsabilite, mais elles sont quoiqu'elles en soient effectives!

Les moyens de pression? Nous les avons aussi: nos ressources enormes qui suffiraient par un refus de leur exploitation anarchique, a creer une penurie et une recession economique grave en occident! Mais pour y parvenir, il faudrait une union africiaine au dessus des interets personnels, des ego-centrismes, des barrieres frontalieres... Pour que cela arrive, il faudrait que ce soit d'abord un reve comme pour Martin Luther King que que je declare egalement comme lui: " i have et dream"!

7.Posté par Omerta le 06/12/2010 08:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Bernard N I

C'est justement ce qui s'est passé lorsque nos ancetres ont vendu nos terres aux colons contre du whisky, du sel, de l'huile, des miroirs, des vêtements... Ils ne savaient pas lire et encore moins écrire. Ils ont juste fait une croix au bas du document sans savoir qu'ils emprisonnaient leurs descendances par la même occasions. Tous ces accords doivent être revus... La france n'est plus le partenaire idéale pour aucun pays en afrique. Et ils le savent!

@ tous

L'Afrique doit se chercher de nouveaux partenaires. Seulement, le problème avec la chine cest qu'ils ne sont pas fiables... l'inde est encore entrain de tituber et on se demande s'ils vont tenir longtemps. La russie veut juste reprendre sa place d'autre fois et damer le pion sur les USA... du coup, l'Afrique est mal baré si elle ne s'unie pas RÉELLEMENT!

6.Posté par Bernard N I le 05/12/2010 15:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En fait lorsqu'on se met à réflechir après avoir lu de telles révélations, on se dit que ces personnes qui avaient signées de telles clauses en 1960, certainement qu'elles ne devaient savoir ni lire ni écrire. Elles avaient juste appris à signer, ou à faire une croix au bas d'un document, c'est ce qui explique cela.

5.Posté par Lendoye André le 04/12/2010 22:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'ingérence des pays occidentaux est scandaleuse et donne l'impression d'un plan prétabli. OBAMA qui fait le bruit doit se rappeler qu'il est président parce que le parti démocrate a annulé les élections dans 2 états favorables à hilary sous prétexte que celles-ci ont été organisée dans un cadre que les partisans d'hilary ne comprennent pas à ce jour.
Qu'est ce que ladite communauté aurait dit si la CEI avait déclaré GBAGBO vainqueur et que la cour pour OUATARA. Ils devaient demander le respect des institutions. Hameçon le poisson t'a vu.
L'europe se croit comme au bon vieux temps, nous africains savons qu'il n'y a plus rien là bas. Si on veut l'argent, on part en Chine, au Brésil ou en Inde. De toutes les façons, l'argent se trouve aujourd'hui dans les pays emergents.

4.Posté par GABONAIS POUR LES GABONAIS le 04/12/2010 20:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la vérité est ailleurs soyez vigilants gabonais, ne perdez pas de vue l'objectif le peuple gabonais, pas des individus, bourrés aux as, AMO ABO du pareil au même avec les mêmes intérêts. Les quelques hommes font des groupes qui s'approprient tous et le peuple creuve

3.Posté par Bernard N I le 04/12/2010 20:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au Gabon, la France a le monopole sur nos ressources naturelles et tout le reste.
Nous sommes au 21ème siècle et nous avons des dirigeants et des citoyens qui acceptent d'être des esclaves à vie?
Nous avons des présidents qui essaient tant bien que mal d' échapper à cet état de chose, et nous voyons des gabonais qui viennent sur ce site parler de ce qu'ils ne peuvent même pas imaginer en nous relayant les messages subliminaux des médias occidentaux.
MUGABE que certains s'amusent à citer, pendant plus de 20 ans n' à jamais été traité de dictateur par la communauté internationale; il a suffit qu'il fasse la réforme concernant la rédistribution des terres pour qu'ils soit diabolisé, mis sous embargo, que l'on ait bloqué tout les fonds de son pays pour précipiter à la chute de l'économie de ce pays qui dans les années 80-90 était une référence.
L'Angleterre en parlant du Zimbabwé la désigne dans les tabloïds anglais du nom de Rhodésie pour signifier l'esclavage qu'elle pratiquait et faire comprendre à la face du monde que les pays africains demeurent des colonies.
Avez vous déjà entendu dans les médias concernant les USA, qu'ils sont désignés comme étant des anciennes colonies anglaises? Pourtant les USA, sont bel et bien des anciennes colonies (13)!!! Pourquoi, dans le cas de l' Afrique cette appelation d'anciennes colonies perdure? Tout simplement parce que notre condition n' a pas changée et qu' aujourd'hui, laissez ceux qui veulent rompre ces relations déshumanisantes y arriver.
Dans quelques années voyez vous ,l' Afrique du Sud sera à son tour diabolisé car elle est dans l'obligation d'assurer la même démarche entreprise par Mugabé, c'est pourquoi cette dernière n'a pas pu condamner Mugabé puisqu'elle sera bientôt confrontée aux mêmes problèmes celui d'une redistribution des terres et quand cela arrivera esperons que nous n'aurons pas un Congo Kinshassa bis à cause du diamant et autres.......
Concernant la Côte d' Ivoire, les milieux français des affaires à Paris dans certains cercles refusent Gbagbo au pouvoir parce que les bénéfices de 2000%, ils n'arrivent plus à les faire.
Leurs affaires ne marchent plus aussi bien que par le passé, et ceux sont eux-mêmes qui l'avouent. Ramener à tout prix ce pays sous leur entière domination comme ils font avec le Gabon, les Congo, l' Angola etc;;; est leur priorité.

2.Posté par Temoin le 04/12/2010 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Avec les nouveaux gisements petroliers decouverts aux larges des cotes Ivoiriennes et l'implantation de la Chine en Afrique, on comprend a present pourquoi la France, l'UE, les Etats Unis, L'ONU, la Belgique, l'Angleterre sont tous au support d'Allasane au mepris des lois Ivoiriennes.
J'espere que la foudre s'abattra sur ces pays et qu'ils iront de catastrophes en catastrophes naturelles.
Lorsque Gbagbo disait que Allasane etait le candidat de l'etranger, il savait de quoi il parlait et cette mafia qui s'acharnait sur lui depuis 2002 est a present devoile.
Gbagbo a le soutien de l'armee. l'ONU viendra t'elle installer de force Allasane?
Le reveil de la conscience africaine a pris naissance avec le cas de la Cote d'Ivoire et les Africains fatigues de l'exploitation de leurs ressources par ces puissances qui supportent des dictateurs ou veulent des pantins a leur solde au pouvoir se leveront pour faire face a cette mafia occidentale qui doit piller les ressources africaines afin de faire vivre ces citoyens.
A bas la France! A bas l'U.E.! A bas l'Angleterre! A bas l'occident! A bas Obama!

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...