News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Afrique Centrale : Libreville, Malabo, le mariage d’intérêts

Le site de la Liberté - Source : Koaci le Dimanche 25 Juillet 2010 à 14:34 | Lu 1532 fois



Afrique Centrale : Libreville, Malabo, le mariage d’intérêts
Le divorce tacite d’hier d’entre Ali Bongo Ondimba et Théodoro Obiang Nguema Mbazongo est désormais relégué au calendre grec. Un ciel dégagé de tout nuage en raison des intérêts du moment. Ali Bongo Ondimba souhaitant s’attirer les faveurs d’un des soutiens financiers d’un pan de son opposition, et Théodora Obiang, entend lui, bénéficier du soutien d’un voisin aux relations conflictuelles, dans le schéma de succession à la tête de la Guinée Equatoriale par son fils, Thédorino, qui ne faisant plus mystère de ses ambitions de succéder à papa, qui vient de le nommer vice président du parti au pouvoir, du déjà vu chez le voisin, hier pas en odeur de sainteté.

Les deux chefs d’Etats voisins ayant besoin de voir aboutir sans trop de difficultés leurs ambitions politiques réciproques, l’heure est donc à l’apaisement, et à l’enterrement de la hache de guerre. Ali Bongo Ondimba peut donc se frotter les mains de voir amoindrir la force de frappe de ses farouches adversaires qui bénéficient officieusement du soutien de Malabo, au nom d’un accord politique passé par partis politiques interposés, le parti démocratique gabonais (PDG) au pouvoir et le parti démocratique de guinée équatoriale (PDGE) également au pouvoir. Deux formations politiques, qui, à la faveur du dernier congrès ordinaire du PDGE organisé à Malabo, ont décidé en somme, de défendre les intérêts de chacun dans les deux pays, en d’autres termes, à arrêter de se donner des coups par adversaires politiques.

L’échange de bon procédé qui en découle, oblige notamment Ali Bongo à mettre au bénéfice du fils de l’autre, ses réseaux et son soutien personnel, dans le processus de marche vers le présidence de la république, une épreuve qu’il a su passer avec succès, en bravant tous sur son passage, hostilités politiques et autres principes du verdict des urnes, à en croire son opposition politique qui ne cesse de crier au hold up électoral. Des ingrédients d’accession à tous les prix, dont le pouvoir de Malabo n’entend pas s’en priver.

Les sommets des Etats en Afrique centrale particulièrement, étant devenus une affaire de familles, telle des dynasties, qui ont décidé de seul dealer avec l’Elysée, au mépris des aspirations profondes des populations. Le Cameroun dans la même logique, vient de gagner la salle d’attente, dans laquelle se trouve déjà tapis dans l’ombre un nommé, Karim Wade.

Dans sa stratégie de conquête du pouvoir, Théodorino Obiang a été porté mercredi dernier à la tête de la fédération des jeunes du PDEG au pouvoir, avec rang et prérogatives de vice président du parti. Disons simplement, vive la françafrique, pour que vivent les intérêts supérieurs de la France dans ses ‘’anciennes’’ colonies.

Dimanche 25 Juillet 2010
Source : Koaci
Vu (s) 1532 fois




1.Posté par Antiquité (l'authentique) le 25/07/2010 16:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Aux analystes de Koaci,

Je ne suis pas du tout d'accord avec vous. La politique nous réserve toujours des surprises jusqu'au dernier moment. Aujourd'hui, dire que les présidents Bongo et Obiang ont enterré la hache de guerre, me semble prématuré.
Il est évident qu'Ali Bongo a besoin de soutien, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays. Sa quête de légitimé peut pousser "baby zeus" à faire les yeux doux à Malabo pour les raisons que nous connaissons tous. N'oublions pas le dossier Ile de Mbagnié : Comment notre "super président" va t il gérer cette sensible affaire sans pour autant créer d'animosité?
Donc attendons comment les choses se dessineront.

2.Posté par MBA ASSOUME le 25/07/2010 18:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette petite rencontre n'entame en rien le "soutien" d'Obiang Nguéma à ses frères du Gabon. Au contraire, son souhait le plus ardent est de voir au Gabon un frère avec qui le Mvett sera le point commun des fous rires autour d'un verre de malamba. Obiang n'a pas vraiment besoin d'Ali Bongo pour introniser son fils à la tête de l'Etat équato-guinéen. Tout comme Ali Bongo n'a pas eu besoin de lui pour faire son coup d'État électoral. Diplomatiquement, Ali Bongo a tout simplement su forcer la main à Obiang pour organiser cette petite rencontre.

3.Posté par arcade ndong mba le 25/07/2010 19:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
nous allons vite en besogne en parlant de succession de teodorino en Guinée Equatoriale. le pouvoir en Guinée Equatoriale est détenu par Armengol Mba Nguema et Antonio Mba Nguema, respectivement Ministre de la Défense et Delegue general à la securité, tous deux frères du Président Obiang. Ces sur ces deux personalités que repose la force d'Obiang. toute la mascarade affichée provient de la cuisine; la mère de téodorino veut forcement que son fils se positionne, malheureusement c'est impossible car toutes les forces de securités sont aux mains des propres frères du Président Obiang, qui boudent d'ailleurs teodorino à cause de son insolence et arrogance; pire il ne sait ni lire ni ecrire et ne peut formuler correctement une phrase. le président Obiang a un fils ainée qui s'appelle hugo, 51 ans, il est colonel dans l'armée. on n'entend pas trop parlé, mais demeure le fils le plus respecté. concernant le congrès de Malabo, je peux vous rassurer que ce n'est qu'une strategie d'obiang pour apaiser son épouse car il est conscient qu'il ne peut céder le pouvoir à un fou. Aussi, il faut noter que le pouvoir en Guinée est Militaire et téodorino n'a aucune sympathie avec ses oncles.

4.Posté par Ngone le 25/07/2010 21:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous semblez donc cautionner le fait que dans nos pays l'état soit une histoire de famille ? Brusquement cela me donne la nausée. Ce qui est dénoncé au Gabon ne peut être traité "gentiment" en GE. L'Afrique a besoin de mettre un pied dans la modernité. Soit on parle de démocratie, soit on opte officiellement pour un régime villageois en 2010.

A Mba Assoume, vous êtes de mauvaise foi.

5.Posté par MBA ASSOUME le 26/07/2010 01:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Ngone

Oui, dans mon petit commentaire du post 2 j'étale effectivement ma "mauvaise foi" en affirmant que Obiang Nguéma n'a pas besoin d'Ali Bongo pour forcer son fils à la tête de la Guinée Équatoriale. Cette réaction, de ma part, s'explique par le fait que je circonscris véritablement ma lutte contre le régime autoproclamé Bongo-PDG à l'intérieur des frontières du Gabon. Je n'ai pas assez d'énergie à consacrer aux cas semblables qui se déroulent hors nos frontières. Mon commentaire, peut-être maladroit, voulait juste montrer le rôle insignifiant que peut jouer Ali Bongo dans la préparation de l'éventuelle succession d'Obiang Nguéma par son fils Théodorino Nguéma Obiang. Je ne peux lutter contre une monarchie chez moi au Gabon et en cautionner une autre de l'autre côté de la frontière. Les faits sont certainement têtus et nous les observons tous. Depuis quelques années, Théodorino Nguéma Obiang est mis au devant de la scène politique de la Guinée Equatoriale avec la bénédiction de son père et du PDGE. La succession monarchique se prépare, s'organise et se précise davantage en Guinée Équatoriale, comme ce fut le cas au Gabon devant nos yeux. Au Gabon, malgré la nomination d'Ali Bongo au ministère de la Défense nationale et sa désignation comme vice-président du PDG, nous pensions à tort qu'il n'était pas capable de prendre le pouvoir dans notre pays. Mais hélas, le biafrais a réussi son coup d'État électoral. Nous constatons les dégâts aujourd'hui. Le même cas de figure se dessine depuis des années en Guinée Équatoriale. Affirmer que monsieur Obiang Nguéma n'a pas besoin d'Ali Bongo pour imposer son fils à la tête de la Guinée Équatoriale ne signifie pas cautionner la monarchie étatique que je combats de toutes mes petites forces au Gabon. Ma faiblesse est que je ne peux pas lutter sur deux fronts à la fois. Comme les gabonais depuis la dernière élection présidentielle 2009, les équato-guinéens, eux-mêmes, doivent se charger de mener la lutte contre la monarchie étatique qui s'implante chez eux. Je m'attaque résolument voire uniquement à Ali Bongo (ou au clan PDG ) dès lors que son action politique participe la pollution de la vie des Gabonais; que ce soit à l'intérieur ou l'extérieur du Gabon.
Cependant, je ne cracherais pas sur un éventuel soutien d'Obiang Nguéma pour mettre Ali Bongo hors d'état de nuire. Tous les moyens sont bons pour chasser Ali Bongo du pouvoir !

6.Posté par Evivi le 26/07/2010 14:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Arcade ndong Mba je te te conseille de suivre la réponse d'Obiang Nguema concernant la candidature de son fils Teodorino (42 ans):

http://www.dailymotion.com/video/xbqo1s_interview-teodoro-obiang-nguema-gui_news

7.Posté par LeGaboma le 26/07/2010 15:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MBA ASSOUME est pourtant bien claire!

8.Posté par Mezzah le 26/07/2010 19:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne sais et ne comprends pas ce qu'on reproche à MBA ASSOUME.

9.Posté par Ngone le 26/07/2010 20:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Mezzah,
Mba Assoume a reconnu sa mauvaise foi et a éclairé sa vision que je ne partage pas. Ma vision des choses est plus large et ce que je dis c'est qu'on ne peut dénoncer un fait chez nous et le comprendre et le cautionner de l'autre coté de la frontière. Mba m'explique que sa priorité c'est combattre ce qui se passe chez nous. C'est son droit.

10.Posté par MBA ASSOUME le 27/07/2010 00:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Ngone

Vous êtes obnubilé (e) par la notion de "mauvaise foi". Tout dépend du sens que vous donnez à cette expression que chérissez tant. Moi, je m'abstiens à vous trouver de qualificatif parce que je ne connais pas votre bilan politique dans la lutte contre les monarchies qui s'installent inexorablement à la tête de nos États en Afrique subsaharienne. Pourriez-vous me guérir de ma "mauvaise foi" puisse que vous semblez détenir le remède? Je dis bien que je ne cautionne aucune monarchie étatique quel que soit le pays. Je condamne avec la plus grande énergie que me reste encore l'action d'Obiang Nguéma Mbazogo Théodore qui prépare depuis des années sa succession, par son fils Nguéma Obiang Mbazogo Théodorino, à la tête de l'Etat Equato-guinnéen. Je dis bien, je condamne. Et, j'appelle tous les partisans du changement véritable à condamner publiquement le stratagème mis en place par le chef de l'État actuel Equato-guinéen. J'espère que, cette fois-ci, du moins, notre compatriote Ngone pourra enfin bien dormir.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...