News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Afrique: 50 ans d’indépendance, 50 ans de gâchis

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Mercredi 3 Février 2010 à 10:21 | Lu 851 fois



Afrique: 50 ans d’indépendance, 50 ans de gâchis
En cette année 2010, les pays africains indépendants depuis 1960 célèbrent les 50 ans de leur accès à la souveraineté internationale. Pour l’auteur du texte ci-dessous, les pays africains, surtout ceux du précarré français, il n’y a pas lieu de jubiler parce que les 50 ans d’indépendance ont été des années de gâchis.Après les pères des indépendances comme les Krumah, Nyéréré, Sékou Touré, Amilcar Cabral, Modibo Kéïta, ... qui furent des visionnaires, l’Afrique de 2010 est un concentré de tous les drames de l’humanité. Ils doivent certainement se retourner dans leur tombe (ces pères des indépendances). Faible niveau de vie, difficile accès à l’eau potable, aux soins de santé, à l’éducation.

Démocratie à géométrie variable, misère sociale indicible, chaque jour que Dieu fait, le nombre de misérables et de pauvres augmente en Afrique. Les apprentis sorciers qui adorent les courtes échelles et les esprits simplistes qui aiment endormir les peuples africains parlent de la "malédiction" du pétrole et d’autres matières premières.

Ils veulent faire prendre aux Africains des vessies pour des lanternes. Il faut leur retourner la question, pourquoi les pays évolués comme les Etats-Unis d’Amérique, l’Union européenne, les pays arabes, l’Asie ne connaissent pas cette "malédiction" du pétrole et d’autres matières premières ? Le problème de l’Afrique et surtout du précarré français c’est que c’est des pays dominés et dépendants qui n’ont pas de dirigeants visionnaires, toute leur politique économique, diplomatique, militaire, ... leur est dictée depuis Paris. La misère de l’Afrique se trouve dans la tête des Africains, sinon le continent africain est celui qui dispose de toutes les matières premières pour son développement sur tous les plans.

Qu’est-ce que l’Afrique (le précarré français) fait avec le franc CFA ? Communauté financière africaine, voilà la triste réalité. L’Afrique n’a pas été le seul continent colonisé, et c’est même sa partie francophone qui n’arrive pas à couper le cordon ombilical avec l’ancien colonisateur. La France s’est toujours débrouillée pour avoir des serviteurs fidèles et zélés comme les Eyadéma, Houphouet, Mobotu, Bongo, etc., pour défendre ses intérêts.

Malgré le décès de ces dinosaures, la France a trouvé d’autres hommes de service. Pour l’Afrique équatoriale française (AEF), Paul Biya du Cameroun tient la corde de doyen des chefs d’Etat de cette région. Quant à l’Afrique occidentale française (AOF) : "Invité à assister au défilé du 14 juillet en 1995, le président burkinabè Blaise Compaoré est considéré comme un ami fidèle de la France, essentiel à la politique de Paris en Afrique de l’Ouest depuis la mort de Félix Houphouët en 1993." (1).


Comment peut-on développer un continent selon les humeurs des bailleurs de fonds ? Les dirigeants n’ont aucune vision pour leur pays. Ces bailleurs de fonds font la pluie et le beau temps avec des projets bidons qui partent dans tous les sens, sans impact réel sur l’amélioration des conditions de vie des populations. Ces projets sont toujours à court terme, après, ils ferment boutique et c’est l’éternel recommencement. Les ONG (organisations non gouvernementales) poussent comme des champignons après une pluie d’hivernage et dépendent toutes d’aides extérieures. Or, ces derniers (les bailleurs de fonds) ne donnent jamais leurs sous pour les beaux yeux des Africains, mais c’est toujours pour perpétuer leur domination.

La population de l’Afrique subsaharienne est très jeune (50% ont moins de 15 ans) et ces jeunes se moquent éperdument des relations entre le chevalier et le cheval qu’entretiennent leurs dirigeants avec la France. La France est pratiquement en train de se tirer une balle dans le pied car le ressentiment de ces jeunes envers la France est très grand et profond. Et comble de l’ironie et du cynisme, la France ose proclamer 2010, année de l’Afrique (cinquantenaire des indépendances oblige), et on va les voir (les dirigeants du précarré) tous autant qu’ils sont, aller se pavaner à l’Elysée (palais présidentiel français).

L’Afrique est vraiment le "continent malade" de l’humanité (...). "Cependant, alors que la crise financière jette le doute sur le libéralisme économique, le champ des possibles politiques semble s’ouvrir. Les peuples protestent (grèves, manifestations dynamiques du monde associatif, etc.) tandis que les pouvoirs issus de la démocratisation des années 1990, tendent à se crisper. Coups d’Etat (Mauritanie, Guinée), détournement des élections (Gabon, Ouganda), manipulations constitutionnelles destinées à pérenniser des pouvoirs impopulaires (Niger, Burkina Faso, Congo Brazzaville, etc.) demeurant fréquents" (2) "Quel mouvement, quel dirigeant sera capable de mettre à profit l’énergie populaire et les atouts du continent afin que celui-ci devienne vraiment acteur de son destin ? Après des siècles de domination, l’Afrique saura-t-elle devenir indispensable à elle même ? ". (3).

Notes: 1 - Lire Bruno Jaffré : Métamorphoses du Président Blaise Compaoré. Le Burkina Faso, pilier de la "Françafrique", monde diplomatique, janvier 2010. - (2) Lire manière de voir le monde diplomatique bimestriel n°108 décembre 2009-Janvier 2010.

© Le Pays : Hamadou DEM

Mercredi 3 Février 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 851 fois




1.Posté par sebdepog le 03/02/2010 20:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très bonne analyse. Mais l'auteur oublie juste de mentionner la part de responsabilité des Africains dans nos malheurs. A mon avis, cette part de responsabilité est aussi importante que celles des Occidentaux.

Par ailleurs, c'est la situation de l'ensemble de l'Afrique qui est peu enviable. Si nous nous focalisons sur les relations avec Paris parce que nous sommes francophones, il faut dire que les pays anglophones connaissent les mêmes difficultés (blocage politique au Zimbabwe, guerre civile post-électorale au Kenya il y a 3 ans, guerre civile en Sierra Leone et au Liberia dans les années 90, l'Ouganda prise en otage par Yoweri Museveni, etc.). Mêmes difficultés chez les Lusophones (guerre civile même pas éteinte en Angola, au Cabinda notamment, coup d'Etat sanglant en Guinée Bisau, il y a peu).

Et que dire de la partie arabe? Khaddafi, Ben Ali, Bouteflika et Hosni Moubarak scotchés à vie au pouvoir, crimes contre l'humanité au Darfour, Soudan.

Même l'Afrique du Sud, que l'on croyait à l'abri de ce genre de soubresauts, n'est pas en reste: éviction de façon très peu démocratique de l'ancien président Thabo Mbeki, violence endémique, chasse à l'homme contre les étrangers (une xénophobie exacerbée par le chômage), crise du Sida, etc.
Bref, c'est toute l'Afrique qui va mal.

2.Posté par St.Michael le 03/02/2010 22:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Excellent article et je partage l’avis de sebdepog que les africains ont une part de responsabilité du début jusqu’à ce jour.

Ce qui m’amène à faire le constat suivant :
On parle de la FRANCAFRIQUE et non de la FRANCAMERIQUE alors que l’Amérique aussi a été colonisée.

Nous ne pouvons pas changer l’histoire, mais nous pouvons nous servir de l’histoire pour orienter notre futur.
Au Gabon par exemple, nous oublions encore que s’il faut choisir entre l’amour et le Respect, il vaut mieux aller pour le Respect car l’amour peut se donner gratuitement mais le respect se mérite.

Nous avons tous lu l'article de l’ignoble Ping (représentant du Gabon à l’ONU), il n’a échappé à personne que Ping veut plaire à la France et non essayer de mériter un respect de la communauté internationale pour ce qu’il est (Human Being).

Nous avons aussi reproché les fils/filles dignes du Gabon de ne pas avoir un langage franc avec la mafia française, car chacun cherche à plaire Sarkozy oubliant ceci ‘’We don’t know the key for success but the key for failure is to try to please people’’.

Pour conclure, je réitère ma vision sur l’independance qui risque de me rendre impopulaire (who cares… I do not aim for popularity I aiming for respect and greatness) :
1-La fête du 17 Août 19960 doit être éradiquée au Gabon et remplacée par le 04 Septembre 2009 la date de la Résistance, la date du Refus de la perpétuité de l’esclavage, la date du Rejet de la monarchie bongoist, la date du Réveil des consciences, la date du Début de la Liberté et de l’Indépendance Véritables.

2-Quand l’axe du mal AliBenbongo/pdg-franmcafrique sera chassé hors des frontières gabonaises, c’est cette date qui devrait être la date de l’indépendance du Gabon d’ABORD.

3-Ceux qui continueront à aller défiler sous les pieds ‘malsains’ du biafrais le 17 Août auront la confirmation qu’ils sont dans un comma irréversible de la pandémie bongoist ‘Mind Dysfunction disease’.


Getting freedom and Being free is a God Will when he gave up His only Begotten Son. We were born free creatures and our Nation will be free since it is GOD words and not mortal human steer. Amen.

3.Posté par yacelio le 03/02/2010 22:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ben au lieu de se pleindre des initiatives d'autrui éternelement, apprenons que :LE TIGRE .E REVENDIQUE PAS SA TIGRITUDE MAIS IL BONDIT SUR SA PROIE, on peut bien proposer, inviter les francais à une cérémonie chez nous !!! bien organiser en fanfare et presse !! du genre bwete elone chasse ou pêche !!! pourquoi avoir une reaction épidermique si votre voisin fait une fête chez lui il ne vous interdit pas d'en faire autant ! invitons des visages pâles à nos fêtes par nous organisées!

4.Posté par St.Michael le 03/02/2010 23:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ yacelio,

J’ai lu un peu partout sur ce site où les compatriotes te rappellent que tes posts sont ambigus et t’ont à maintes reprises invité de clarifier ton raisonnement.

Here is another patent example where when more knowledge and less judgment are required, you come up ineptly and unfortunately with more judgments and less knowledge.

C’est ça la maladie bongoist> ’’Mettre la moindre intelligence résiduelle au service de la folie meurtrière’’.......

I think you hold your own therapy to be healed from this ‘Mind Dysfunction Disease’…We pray for you as well. Amen.

5.Posté par yacelio le 03/02/2010 23:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je ne suis à la solde ni de l'OPPOSITION ni PDG avoir son opinion ne veut pas dire être au service d'une opinion ou courant de pensée ! réduire le gabon à deux camps c'est la pire des dictatures ,je suis un citoyen qui à le droit d'avoir sa propre opinion ! et j'ai mon propre programme en temps que citoyen présidentiable !! je ne suis pas dans votre extrémisme fanatique !d'ailleurs j'accepte bien que vous ayez vos point de vue et je n'ai pas en en faire un dramme !!!

6.Posté par St.Michael le 03/02/2010 23:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ yacelio,

Personne ne dispute ta liberté et la position que tu voudrais bien prendre. Les compatriotes t’ont seulement mis devant un miroir pour que tu exprimes mieux et librement tes idées qui peuvent peut être profiter à la libération du Gabon.

Penses tu que certains ne te lisent pas entre les lignes ???

Don’t take it personally my dear friend. It’s just a reflexion of how other see you.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...