News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Affaire Guy Nzouba Ndama : Lettre aux organes de presse gabonais « feuilleton Guy Nzouba Ndama et ses semblables doivent partir »

Le site de la Liberté - LVDPG - Presse Gabonaise & Internationale le Dimanche 10 Avril 2011 à 17:51 | Lu 19649 fois



Affaire Guy Nzouba Ndama : Lettre aux organes de presse gabonais  « feuilleton Guy Nzouba Ndama et ses semblables doivent partir »
Chers confrères,

Depuis quelques jours, le peuple gabonais a pris connaissance du scandale financier honteux qui a été savamment orchestré par les responsables de l’Assemblée Nationale du Gabon. Ces élus du peuple, sensés représentés dignement les citoyens gabonais, sont plus que jamais mis à découvert. En effet, la mafia qu’ils organisaient soigneusement sur le dos du peuple n’avait que trop duré. Comme le dit le proverbe : « 99 jours pour le voleur et un jour pour la vérité ».

Aussi, nous nous invitons à user des pouvoirs qui sont les nôtres car c’est avec grand regret que nous constations que les équilibres des pouvoirs selon Montesquieu semblent faillir à leurs devoirs.

Voici un abus financier de plus qui ne peut rester impuni. Par conséquent, les auteurs de cette humiliation au peuple gabonais tout entier ne peuvent se positionner au dessus de la loi. Lorsque d’honnêtes citoyens gabonais en proie à la misère causée par des comportements que nous dénonçons décident de voler pour tenter de nourrir leurs familles, ils sont jugés et condamnés pour l’impair commis. Il va s’en dire que cette même quête de justice devrait s’appliquer pour des affaires aussi grossières que la disparition « non mystérieuse » des 7 milliards 920 millions de francs CFA à l’Assemblée Nationale de notre pays.

Nous ne pouvons faire régner le silence face à une telle situation. Il est de notre devoir de nous rendre justice car, cette fois de trop, nous ne pouvons nous laisser abuser par des budgétivores indécents en liaison indescriptible avec les autres pouvoirs sensés juguler leurs passions.

Notre combat dans cette affaire qu’on aurait préféré caricaturale est noble. C’est pourquoi nous devons nous armer dans un premier temps de courage puis de talents pour dénoncer les différents moteurs et les nombreux auteurs de ces agissements irresponsables. Et dans cette lutte républicaine, nous devons accepter de payer le prix fort tout en rappelant d’avance à ceux qui s’opposeront à cette quête de justice que les médias se nourrissent des intimidations, des menaces et de toutes autres formes d’actions visant à les faire taire.

Cependant, osons rappeler clairement aux autres pouvoirs que nous déplorons leur silence presque complice tout en prenant à témoin de le peuple gabonais et l’opinion publique internationale.

La chaîne d’union n’a jamais eu pour but d’emprisonner les valeurs nobles ou d’encourager les mauvaises actions d’Hommes ignobles. De cette conception, nous pouvons affirmer que notre victoire sur le tintamarre de l’Assemblée Nationale dépendra de notre fraternité et de notre solidarité.

Faisons de ce scandale financier engendré par les responsables de l’Assemblée Nationale et encouragé par les membres du gouvernement liés à cette affaire le détonateur qui crèvera l’abcès. Le Gabon ne peut continuer à se nourrir de turpitudes honteuses protégées par de ridicules lois du secret. Or, nous savons tous que le secret est le premier ennemi de la presse donc de la liberté d’expression qui représente un vecteur indispensable pour l’avènement d’une ère démocratique.

Nous invitons tous nos confrères à se saisir de cette affaire trouble et limpide en même temps pour faire tomber les « intouchables » du régime en place qui ont décidé de naviguer paisiblement entre détournements de fonds publics, impunité et arrogance. Il est plus que temps que nous construisions ensemble le feuilleton « Guy Nzouba Ndama et ses semblables doivent partir ».

Récemment en France, nous avons assisté fièrement au sacre de la force du pouvoir des médias dans les épisodes « Eric Woert meurt » et « Bye Bye Alliot Marie ». Ceci pour dire que nous ne devons pas nous montrer moins intelligents ou moins courageux que nos confrères français. Nous devons nous livrer au même exercice qui certainement servira d’exemple aux individus malintentionnés ou aux petits malins qui seront tenter de vouloir dribbler le peuple ou les lois de la République.

Tout en sachant compter sur nos talents, nous déclarons ouvert le « feuilleton Guy Nzouba Ndama et ses semblables doivent partir ». Nous ne devons pas lâcher ou nous décourager car nous sommes conscients que la réalisation sera difficile du fait de la ténacité des accusés qui ne se laisseront pas faire. Mais notre gloire sera encore plus louable car nous aurons réussi à remplir notre mission et nous aurons contribué à l’instauration de bonnes mœurs dans notre paysage politique gabonais. Courage à nous.

Par Télesphore OBAME NGOMO

Source : Le Post.fr

Dimanche 10 Avril 2011
LVDPG - Presse Gabonaise & Internationale
Vu (s) 19649 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

19.Posté par mouanamoudzebi le 14/04/2011 09:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr NZOUBA est certes aux affaires de l'Etat depuis des années peut-être 80, mais à Koula-moutou vous verrez que c'est le seul qui n'a pas de grands bien, et même à Libreville il n' a pas ce que d'autres ont pu amasser en 10 ou 15 ans malgré les 30 ans passés aux côtés de Albert Bernard Bongo puis El Hadj Bongo et ensuite Omar Bongo Ondimba.
donc les voleurs, ils sont là commencez par ceux là d'abord avant de vous attaquer à Mr Nzouba commencer par ordre de vol du plus nanti aux moins y compris chez les Bongo Ondimba en passant par Joséphine Kama Dabany epouse bongo, née à nouveau Patience Dabany. Je suis pour la restitution des biens de l'Etat mais faites le en fonction des vols du plus grand voleur au plus petit c'est mieux.
Nous on attend les épisodes du feuilleton, ici au Gabon la communauté Internationale ce sera le peuple, parceque les dirigeants ont juré de servir les intérêts de la france et non du peuple donc nous le peuple Gabonais va se convertir en communauté Internationale, parceque trop c'est trop, 5000 déguerpissements au lieu de 5000 logements l'etat n'achète que des grosses Vx et Prado pendant que l'eau devient rare, j'epère que les images de Gbagbo vous ont touché? un jour viendra, "mouana à bogha" donc le peuple finit tjrs par comprendre

18.Posté par letsar3 le 13/04/2011 12:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
du respect pour vous j'en ai eu et j'en aurait toujours car je suis éduqué
votre Nom je l'ai précedé de Mr mieux je l'ai écrit consciemment en majuscule quand celui d'ali etait en minuscule confere mes réactions en ligne

voila le but de mes interventions si vous n'avez pas perçu je voulais savoir pourquoi Nzouba il n'a volé plus que personne ?
Nzouba détourne de l'argent comme tout le monde pourquoi lui devrait etre viré
le boon sens aurait voulu qu'on commence vers le haut
l'article que je vous ai proposé est le résumé d'un proces qui a eu lieu et ou quelqu'un a été condamné ali bongo y a été nommé comme trafficant d'or . etant donné que vous vouliez la tete des truand je vous en suggerais d'autre et non pas des moindre
meme si je suis pas membre du parti des masse et soutien d'ali je sais que chez vous quand on veut la tete d'un autre on procede comme vous l'avez fait essayer de passer quelqu'un pour le responsable des maux du gabon en général on passe par la presse privé ecrite et aujourdhui par internet ce que voous avez fait et ce qui me dégoute d'ou le pitié
moi je demande la tete de personne si ce n'est celle de tous les pdgistes
ils administrent le pays depuis 40 ans le constat d'échec est là essayons d'autre gabonais
si on chasse Nzouba on mettra un autre Pdgiste voleur

17.Posté par Télesphore OBAME NGOMO le 13/04/2011 11:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Letsar3,

je crois que je suis resté courtois et respectueux avec vous. Aussi, je sollicite que cette attitude puisse primer non pas forcément pour moi mais pour les lecteurs qui nous lisent.

J'ai pris acte de vos informations, la bienséance voudrait qu'avant de plonger dans une quelconque analyse, il faudrait au moins s'assurer de la véracité des informations fournies. Est ce en ayant une attitude responsable ou professionnelle que je vous fais pitié?

Par ailleurs, je suis bien surpris que vous qui avez tant d'informations, vous ne puissiez pas vous même vous livrer dans ce travail de rédaction. Pourquoi toujours attendre ou exiger des efforts des autres quand vous même vous vous sentez concernés?

Je vous laisse le soin de nous abreuver de vos talents de rédacteurs comme vous avez su le faire dans votre sens de l'irrespect.

Enfin, je ne comprends pas dans quelle posture vous décrire. Voici une affaire de détournements de fonds publics que je mets sur la place publique en sollicitant que justice soit faite au peuple gabonais, vous me parlez de poste. Donc, si je vous suis bien, je ne devrais pas demander des comptes sur cette affaire parce qu'Ali Bongo aurait aussi détourner des fonds publics selon vous?

Lestar3, je suis un homme cohérent. Je ne peux vouloir une chose et son contraire.

J'attends alors avec impatience votre prochaine réaction en espérant surtout vous lire non pas pour demander aux autres de faire un travail d'écriture que vous pouvez faire mais pour dénoncer comme moi les injustices offertes aux peuple gabonais.

Avec tout mon respect, Télesphore OBAME NGOMO

16.Posté par letsar3 le 13/04/2011 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le probleme du gabon c'est vous et vos amis Mr OBAME NGOMO vous faites un papier pour décredibiliser un type je vous file des arguments pour décrédibiliser ali bongo le chef des malhonnetes vous signez "no comment" moi j'aurais voulu que vous fassiez un papier aussi pour demander le départ d'ali bongo
mais vous choisissez de vous murez dans "no comment " qui est certainement un hommage a patience dabany qui a fait fermé en son temps la banque luxembourgeoise au Gabon poour montrer votre devotion au pilleur qui peuvent vous donner un poste
vous etes tristes vous faites trstement pitié

15.Posté par letsar3 le 12/04/2011 17:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr OBAME NGOMO no comment ça veut dire quoi ? vous reconnaissez que les pdgistes sont des voleurs ou bien que je suis un debile ?
vous allez faire article pour demander le départ d'ali bongo vu qu'il est impliqué dans du traffic d'or ?
avec tout mon respect vous me faites rigoler
parceque sinon je pleure quoi
je me demande ce qui fait courir des gens comme vous quel bonheur il y a t'il à faire son bonheur sur la misere de ses freres
pourquoi vous cherchez autant les postes au PDG je parie que la personne qui vous a payé pour sabotage vous a promis un poste
si ça marche

14.Posté par Télesphore OBAME NGOMO le 12/04/2011 11:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
No Commente!

Avec mon respect, Télesphore OBAME NGOMO

13.Posté par letsar3 le 12/04/2011 10:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr NGOMO

vous etes vraiment un bon pdgiste opportuniste et prenant les gabonais pour des cons vous voulez des preuves du vol des pdgiste ben en voilà et apres ne vous debinez pas

primo le prix d'un pajero au gabon est de 42 millions sachant que le salaire du president de la république est de 10 millions comment expliquer la présence d'autant de 4x4 dans notre capital quelles sont les salaires de ses gens qui ne possedent aucune entreprise et qui s'achetent ses voiture

deuxio Mr ali bongo possede une ferrari de 350000 euros soit 240 millions de F cfa avec quelle revenue se l'est il offert
il a offert a son ex epouse inge bongo une maison au USA d'une valeur de 5 millions de dollars soit 3 milliard de franc cfa confere internet et le nouvel obs
peux tu m'expliquer où il a eu autant d'argent certainement les bénefice de VIGILE SERVICE ET CIGALI
M NGOMO il faut arreter de prendre les gens pour des cons je vous dis
Mr eric benquet homme de main de Louembet acheter pour pres de 375000 euros des parts de 3A télésud soit 250 millions de fca confere 3A télésud où a t-il eu autant d'argent en produisant un groupe de rap c'est ça ?
Mr NGomo très peu de pdgiste peuvent justifier ce qu'ils possedent car ils possedent tellement alors qu'ils n'ont que leur salaire et les salaire de la fonction publique sont connues officiellement
Mr OBAME NGOMO je surveille votre réponse la prochaine

et je vous livre cet article je sais que vous direz que c'est de la merde

L’information est passé inaperçue début novembre : la condamnation à quatre ans de prison ferme et à 50 000 euros d’amende d’un pied nickelé de la françafrique, Olivier Bazin.

L’affaire remonte à l’été 2002. Selon l’accusation, Olivier Bazin, fils d’un gros chef d’entreprise du BTP de Vienne (Isère), consultant pour certains mais surtout mercenaire et« aventurier du jeu africain » (La lettre du continent, 29 mai 2003), se disait « mandaté par Ali Bongo pour vendre d’importantes quantités d’or ». Il avait alors organisé des transactions à Paris durant lesquelles de l’or était échangé contre des espèces, par l’intermédiaire d’un avocat, Stéphane Boulin (Billets d’Afrique, novembre 2004).

Au cours de la procédure, Bazin a reconnu avoir organisé une demi-douzaine de transactions, chacune d’un montant de 100 000 euros contre 10 kg d’or, avec une commission de 5% à Me Boulin. A deux reprises, ces transactions ont dérapé. Les acheteurs, hommes d’affaires et industriels parisiens, se voyant dévalisés en sortant du cabinet de Me Boulin et quelques jours plus tard, dans le cabinet d’un autre avocat, Me Guillaume Rebut. Si Bazin a toujours nié le vol, le tribunal correctionnel de Paris a jugé ses dénégations « bien peu convaincantes » et son implication parfaitement « établie ». Son complice, Pascal Peyrac, a été condamné à 30 mois ferme, assortis également d’un mandat d’arrêt, tandis Me Boulin est rayé du barreau. Durant un temps, les enquêteurs avaient pensé qu’ Olivier Bazin avait cherché à doubler la famille Bongo, en gardant l’argent des transactions pour lui avec l’aide d’hommes de main. Curieusement, cette piste n’a pas été évoquée à l’audience. Autre bizarrerie, le tribunal s’est montré très peu curieux sur la provenance de l’or, jugeant qu’il« importait peu de savoir si l’or objet des transactions a ou non existé » (AFP, 4 novembre).

« Colonel Mario »

Bazin alias « Colonel Mario » n’est pas tout à fait un inconnu dans le marigot françafricain. Familier du pouvoir tchadien, il cogérait à N’Djaména un casino et deux boîtes de nuit. Il a passé une bonne partie du printemps 2003 à Bangui, dans le sillage des troupes tchadiennes qui ont permis au général Bozizé de renverser Patassé : il était chargé d’obtenir pour le clan Déby des places dans les filières du diamant et du bois centrafricain. Échec. Ces places-là étaient trop bien tenues. Bazin est donc reparti, via Paris, « en compagnie de deux diamantaires d’Anvers » (Billets d’Afrique, juillet 2003). En 2007, on le retrouve dans l’affaire du vrai/faux coup d’État au Cameroun avec Robert Dulas, employé de la société militaire privée Secopex, ex-conseiller spécial de Robert Gueï en 2000, chargé des Affaires étrangères du président ivoirien, dans le cadre d’une affaire de soi-disant coup d’État, basée sur les salaires exorbitants de certains militaires. Sur le fond, il semble que l’affaire soit liée à une lutte autour d’un pactole lié à une vente « légale » d’armes destinées à la douane camerounaise.

En 2007, c’est dans l’affaire du cercle de jeux parisien Concorde que le nom de Bazin est cité. « Cette affaire, où se côtoient la finance prédatrice et le grand banditisme, révèle les agissements de toute une faune pittoresque : du paisible retraité, Roland Cassonne qui, dans sa somptueuse propriété provençale, tond sa pelouse avec un gilet pare-balle et un pistolet chargé à la ceinture, au monsieur sans histoire, Marcel Ciappa, hospitalisé pour une fracture, exécuté par deux faux médecins, en passant par le banquier suisse, François Rouge – cela ne s’invente pas – acquéreur de la banque de la loge P2, l’ex-gendarme hâbleur du GIGN, vedette des médias, Paul Barril soi-même et enfin le cerveau, directeur artistique d’établissements de jeux et de restauration, Paul Lantieri, en fuite. Rajoutons la fusillade contre des caïds arabes dans un bar marseillais et d’autres ingrédients dont on trouverait l’accumulation caricaturale dans un scénario. La réalité dépasse la fiction »(Billets d’Afrique n°165, janvier 2008). D’après la justice, l’un des clans du Cercle, le couple Paul Lantiéri- François Rouge, avait fait appel à Bazin et Barril pour menacer leurs rivaux qui les avaient évincés de la gestion de la « poule aux oeufs d’or ». Olivier Bazin lors de son audition de première comparution : « J’ai proposé à Rouge de m’occuper de ses problèmes au cercle pour obtenir son entremise dans des opérations avec l’Angola », (Backchich Info).


12.Posté par St.Michael le 11/04/2011 16:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Télesphore OBAME NGOMO,

Je ne sais pas ce qui t’arrive…Tu retrouves soudainement tes facultés d’analyse et le courage d’un gabonais digne. J’ai toujours été intransigeant quand tu venais défendre (2009-2010) le coup d’état électoral d’Alibongo sans condamner les crimes à ciel ouvert des innocents désarmés à POG le 04/09/09.

Là, avec ton article édifiant et des réponses aux égarés de la dernière espèce qui te provoquent et font l’amalgame des sujets, je dois dire que tu as récupéré 45% du crédit de tout ce que tu as perdu avec St.Michael surtout quand tu as inconsciemment et tristement appelé Alibon ‘ton seigneur’.

Avec l’honnêteté intellectuelle, j’approuve ton article et tes reponses intelligentes. Tu es sur la bonne voie… mais ….Je t’observe car tout être humain peut être imprévisible.

You may want to stay the course, my dear brother…You are moving towards true enlightenment of your consciousness.

AMO is the president elected…Amen!

11.Posté par Télesphore OBAME NGOMO le 11/04/2011 13:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Fils du Coin,

Je ne vois pas le rapport entre le texte en présence et l'auto proclamation de Mba Obame André. Mais comme je n'ai pas l'habitude de fuir les questions, je m'offre alors le plaisir mais surtout l'honneur de vous donner mon point de vue.

Mba Obame André est un citoyen respectable à respecter. Ses prises de position n'engagent que lui. Et je laisse la justice gabonaise faire son travail. Je ne doute pas un seul instant de la lucidité qui l'habite et qui l'a conduit à agir de la sorte.

Je pense que son acte n'est pas banal et qu'au delà du simple acte posé, il voulait exprimer quelque chose. Je n'encense pas cet acte dans la mesure où il suscite une confusion totale dans le paysage politique de notre pays et il met en cause la stabilité.

Pour ma part, je continue d'affirmer que le seul président du Gabon est Ali Bongo Ondimba.

J'espère avoir clairement et simplement donné mon point de vue sur la question qui semblait attirer votre curiosité.

Avec mon respect, Télesphore OBAME NGOMO

10.Posté par St Pierre le 11/04/2011 13:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je crois que Telesphore a raison car en toute chose,il faut un commencement,si Nzouba tombe,des disaines et des centaines de têtes tomberaient après lui.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...