News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Acte de naissance d’Ali Bongo : Le coup de massue des archives de Nantes

Le site de la Liberté - source : gabonreview le Samedi 20 Juin 2015 à 08:13 | Lu 4895 fois

Les manifestants gabonais qui attendaient dans l’allégresse le verdict des archives coloniales de Nantes concernant la naissance à Brazzaville du président de la République, dont l’acte de naissance est querellé, ont dû déchanter. Nantes confirme la naissance d’Ali Bongo dans l’ancienne capitale de l’Afrique équatoriale française (AEF). Comme un coup de hache qui vient trancher sur la polémique.



Acte de naissance d’Ali Bongo : Le coup de massue des archives de Nantes
Le fantasme de Nantes s’est réalisé et n’a pas été aussi jouissif que l’espéraient tous ceux qui croyaient que les archives coloniales de cette ville de France ne contenaient pas le Graal tant recherché : l’acte de naissance d’Ali Bongo. Donnant suite à une démarche entreprise par un collectif de Gabonais emmené par Daniel Mengara, leader du mouvement Bongo Doit Partir-Modwoam et Porte-parole des «Gabonais politiquement engagés en Amérique du Nord», le Service central de l’État civil de Nantes a produit, ce 19 juin, un extrait d’acte de naissance indiquant qu’Ali Bongo est né à Brazzaville en 1959, ainsi que l’a toujours soutenu la version officielle.

De nouveaux doutes ont cependant été soulevés par le fait que le document produit n’est pas la reprographie d’un original, mais un «extrait délivré selon procédé informatisé». Si d’aucuns lui reprochent de ne pas être signé «par un des géniteurs au moins (père ou mère) ou un éventuel déclarant» ou encore de ne pas comporter «le nom et prénom du père, sa date de naissance et sa profession ainsi que sa signature», le document fourni par les archives de Nantes est cependant conforme à la demande de Daniel Mengara qui, le 10 juin dernier, écrivait : «L’extrait d’acte de naissance sans indication de filiation d’Alain Bongo ou Alain Bernard Bongo qui sera délivré par Nantes aura des informations suffisamment pertinentes pour nous permettre de répondre à toutes les questions que nous nous posons depuis, au moins, 2009». Et voilà : Nantes a livré un «extrait d’acte de naissance sans indication de filiation», tel que l’attendait Mengara.

Les observateurs incisifs pouvaient d’ailleurs s’attendre à la production de ce document. En mars dernier en effet, Me Éric Moutet, avocat d’Onaida Maisha Bongo Ondimba, qui avait saisi le procureur de la République de Nantes sur l’état civil du président de la République, avait laissé entendre que «le parquet [de Nantes] semble confirmer l’existence d’un acte, bien qu’il en refuse la communication en l’état». C’est sans aucun doute le document soupçonné par cet avocat qui vient d’être livré à Daniel Mengara et aux membres de la communauté gabonaise qui manifestaient devant le Service central de l’État civil de Nantes.

Initié par Luc Bengone Nsi durant le contentieux électoral de 2009, remis à l’ordre du jour et amplifié par le livre de Pierre Péan, «Nouvelles Affaires africaines – Mensonges et Pillage au Gabon», l’acte de naissance d’Ali Bongo aura fait couler beaucoup d’encre et de salive ces derniers temps. Au centre du débat politique depuis la sortie de l’ouvrage de Péan en octobre 2014, il laissait sous-entendre l’incapacité du chef de l’Etat à se porter candidat à sa propre succession lors de la présidentielle de 2016. Ainsi, après avoir longtemps fantasmé sur l’infécondité des archives de Nantes, qui ne pourront désormais plus se dédire sur le sujet, l’opposition gabonaise va devoir réviser sa rhétorique.

«Ils sont eux-mêmes allés à Nantes. Ils ont fait des pressions comme l’a dit le Pr Mengara. Ils ont eu gain de cause et ont reçu une réponse, contraire à ce qu’ils espéraient. Ce débat sur l’acte de naissance a même plombé l’ardeur au travail de l’administration de l’Emergence, allant jusqu’à créer le doute chez certains ministres. On espère qu’il est définitivement clos», estime un haut cadre de la Présidence de la République, joint au téléphone.

Invoquées depuis des années et perçues comme l’ultime recours, comme le lieu de la vérité incontestable, les archives coloniales de Nantes viennent donc de se prononcer. On ne saurait penser qu’elles pourront prochainement se désavouer. Ceci devrait en effet mettre un terme à la controverse autour de l’acte de naissance d’Ali Bongo… à moins d’un improbable rebondissement. Sur les réseaux sociaux gabonais où nombreux ont reçu l’information comme une douche froide et où la polémique prend d’autres tournures, un cercle dénommé Cohérence Démocrate qui se place au centre et appelait début-juin à la révision de la constitution dans le sens voulu par l’opposition, «invite désormais tous les acteurs politiques et la société civile au débat constructif. Discutons de la constitution, de la gouvernance. Le débat d’idées sur l’amélioration des conditions de vie des populations gabonaises.» Chiche !

Extrait du document livré par les archives de Nantes. © Facebook
Extrait du document livré par les archives de Nantes. © Facebook

Samedi 20 Juin 2015
source : gabonreview
Vu (s) 4895 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

74.Posté par Bouka Rabenkogo le 26/06/2015 11:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour couper court à tous débats, qu’Ali Bongo lui même, en homme responsable et valide de son état, part aux Services des Etats Civils d’Outre-Mers et des Colonies de Nantes, récupérer l’original de son Acte de Naissance afin de le brandir aux yeux des Gabonais et de l’opinion internationale, pour taire et clore un fois pour toute le "débat". Un point, un trait. Si Ali Bongo ne le fait pas dans une quinzaine de jours. Alors nous conclurons définitivement qu’Ali Bongo est un étranger installé à la tête de notre pays pour continuer à préserver le pillage de ses ressources par la France Mafieuse. A dans quinze (15) jours (jeudi 15 juillet 2015).

73.Posté par Makaya le 26/06/2015 01:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Lengomas
c'est interessant ce que vous dites. Pouvez-vous developper svp? Vous, en tant que parent biologique d'ali bongo, devez maintenant parler car c'est le moment ou jamais de retablir la verite sur votre histoire familiale.
En delivrant cet extrait de naissance fabrique de toute piece, la France n'est pas seulement entrain de bafouer ouvertement le droit des gabonais a acceder a la democratie sans guerre civile, mais elle est aussi entrain de re-ecrire l'histoire du Gabon et du Biaffra. Au-dela, elle re-ecrit l'histoire de votre propre famille car elle vous interdit a jamais le droit de considerer ali bongo comme votre fils, frere, neveu et oncle. C'est tout un pan de votre histoire et aussi de votre futur familiale qui est entrain de vous etre renie par la France.
C'est le moment de venir retablir la verite en publique, meme sous anonymat. car apres il sera trop tard. Les revisionistes francais auront tout ecrit dans des livres qu'ils erigeront en science et verite absolu pour l'encastrer comme tel dans les cranes e nos enfants, et ce de generations en generations.

72.Posté par Makaya le 26/06/2015 01:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Lengomas
c'est interessant ce que vous dites. Pouvezvous delevopper svp? Vous en tant que parent biologique d'ali bong, devez maintenant parler car c'est le moment ou jamais de retablir la verite sur votre histoire familiale.
En delivrant cet extrait de naissance fabrique de toute piece, la France n'a pas seulement entrain de bafouer le droit des gabonais a acceder a la democraitie sans guerre civile, mais elle est aussi entrain de re-ecrire l'histoire du Gabon et du Biaffra. Au-dela, elle re-ecrit l'histoire de votre propre famille car elle vous interdit a jamais de considere ali bongo comme votre fils, frere, neveu et oncle. C'est tout un pan de votre histoire et aussi de votre futur familiale qui est entrain de vous etre renier par la France.
C'est le moment de venir retablir la verite en publique, meme sous annymat. car apres il sera trop tard. Les revisionistes francais auront tout ecrit dans des livres qu'ils erigeront en science et verite absolu pour l'encastrer comme tel dans la tel de nos enfants et ce de generations en generations.

71.Posté par Bouka Rabenkogo le 25/06/2015 12:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est pour cela qu'ils l'on liquidé, parce qu'il les avaient tous imprévisiblement lâché pour le faire remplacer par le biaffrai Ali Bongo son présumé fils. Omar Bongo était devenu au même titre que René Radembino Coniquet, très dangereux pour le système mafieux franc-maçonnique. Ils avaient osés se réappropriés les vertus du Vieux Léon Mba Minko "Gabon d'Abord". Bongo et Coniquet venaient de lâcher la franc-maçonnerie et signer leurs arrêts de morts. Etant tous les deux, vénérables grands maîtres, dépositaires et complices du système opaque établi par la France pour avilir, toujours garder le Gabon et les gabonais en autarcie depuis 1953. C'est à dire après que la puissante France soit copieusement chassée de l'Algérie. Nous avons dits que nous ne voulons plus d'une telle France et que nous établirons de nouvelles relations de coopération, intelligentes avec la nouvelle France. Dans la Liberté, le Respect et l'Amour réciproque. Ce sont là, les nouveaux termes pour ce millénaire. Autrement: "Nous ne l'accepterons plus". A bon entendeur, "Merci".
En réaction à: https://www.facebook.com/conscience.gabonaisedefrance/videos/103946076285900/?fref=nf

70.Posté par LENGOMAS le 25/06/2015 10:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ma tante nous a réunis. Elle nous a dit que ça devait finir par arriver.Comme elle l'a toujours pensé, Ali Bongo est bien le fils qu'elle a adoptée en 1964 dans la région du Biafra.Maintenant que les français lui ont donné un acte de naissance sans le nom de la mère ou même celui de son défunt père adoptif Owerri,je demande a toutes personnes de bonne foi de lui dire que sa mère Evi, habite désormais Enugu mais que sa sœur vit Umuahia.

69.Posté par zedicus le 24/06/2015 10:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n'y a qu'une manière de riposter contre l’ingérence, la corruption, le floue entretenu par l'administration et le gouvernement français en ce qui concerne la politique étrangère française au Gabon. Oui, le monde entier est conscient que le Gabon un petit pays d'Afrique centrale qui croupit dans la misère, la précarité, les crimes les plus odieux portant gravement aux libertés essentielles de l'homme. Je penses aux crimes économiques du régime Bongo, les crimes rituels, la corruption, la brutalité des forces de sécurités nationales sur les populations civiles. François Hollande ce Président à l'apparence d'un démocrate n'est rien d'autre qu'un petit corrompu avec la peau blanche, à la limite, à entendre son petit discours au Congo au sommet de la francophonie, donner des leçons à Kabila fils sur les notions de démocratie et de bonne gouvernance, à mon humble avis, cet type est peut être Président en France, mais il a un cerveau de moineau en ce qui concerne la démocratie si l'on se place du point de vue du niveau de démocratie des Etats africains ironiquement appelé anciennes colonies françaises. Hollande est un Président corrompu et il ne mérite aucun estime de la part des gabonaises et des gabonais. En maintenant des chefs d'Etats comme ils les aiment, on comprend pour quoi le choix porter sur bongo fils, car, c'est le reflet du niveau de démocratie française dans son approche de la notion de démocratie. Nous n'avons rien attendre de la France, la révolution doit commencée ici au Gabon. Aussi, pour faire pression à la France, seul la mise à mal de leurs intérêts et les enlèvements de leurs ressortissants, pratiquer le prélèvement d'organes à des fins fétiches. En effet, au lieu de de faire les prélèvements sur nos populations, il serait mieux d'en faire sur les ressortissants Français,car on gagnerait plus de pouvoir si les organes proviennent des ressortissants d'une puissance coloniale. Je dis vive Boko haram, vive l’État islamique, vive akni et d'autres groupes armés qui luttent contre la domination occidentale dans notre continent.

68.Posté par Gabonais d''''orgine le 23/06/2015 08:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bjr chers(e) compatrotes, la France est rentré dans l'histoire de faux et usage de faux dococuments en délivrant un tel document comme pour authentifier la parité de celui que je n'ai pas envie de citer le nom. Mais qu'a cela ne tienne, l'opposition doit maintenant se positionner sérieusement étant que ce type veut s'éterniser au pouvoir pour continuer à piller les biens de notre beau pays que dieu nou laigué. Bifrai tu vas dégager en 2016, tu devrais te retirer de l'echequier politique gabonais.

67.Posté par mentlentume le 22/06/2015 17:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
a toi JAMES BEKALE je suis du avis que toi ces gents la , depuis qu'ils ont commencé a critiquer ALI BONGO sur ses origines est ce que le GABON c'est arrêté?? moi la question que je me pose est celle de savoir si ce sont ses origines ou bien les ACTES qu'il a posé pour le GABON???? LES SOIENT DISANT OPPOSANTS qui est GABONAIS DE SANG PARMI EUX ?? tous autant qu'ils sont on connait leurs ORIGINES donc arrêtez de distraire les paisibles gabonais nous voulons voir le GABON AVANCER vos idées stériles n'ont plus de place dans ce GABON donc si vous croyez que les GABONAIS vont vous suivrent ??? zéro plus que vous perdez votre précieux temps a critiquer ALI BONGO, il ne fait que poser les ACTES donc ne vous étonnez pas de sa VICTOIRE CACHE en 2016 mangoongo ma dibooko

66.Posté par Bouka Rabenkogo le 22/06/2015 14:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Madame Ntsame, cet appel était destiné aux internautes et surtout à ceux de facebook (VIRTUELS) qui ont tendance à critiquer l'approche stratégique de l'opposition et du Front Uni pour écarter du pouvoir Ali Bongo, le système et son association d'apatrides mafieux.

65.Posté par Ntsame le 22/06/2015 12:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais Mr Rabenkogo, qui a decrete le rassemblement pour lequel vous vous etes deplace? qui l'a annonce? l'info a t-elle circulee dans les quartiers? non. Vous savez bien que les gabonais repondent aux appels a mobilisation de l'oppososition, et je ne me souviens pas que celle-ci est fait un communique dans ce sens. Bref, desole de savoir qu vous vous etes deplace inutilement, mais ne jeter pas la pierre sur tout le monde a cause de cette pseudo manif. Si meme la personne qui l'avait decrete n'a pas pris la peine de se deplacer, cela donne un apercu du serieux de l'evenement et de son auteur.

1 2 3 4 5 » ... 8
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...