News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

À la petite Marie Catherine, engongole, kokolo, pardon…

Le site de la Liberté - gabonreview le Samedi 13 Juin 2015 à 08:28 | Lu 1528 fois

Après une petite éclipse de méditation, Ika Rosira, la muse pamphlétaire de Gabonreview, sort du bois pour s’indigner de l’éventrement à vif de Marie-Catherine Euphrasie Ntsame Ovono, petite fille de 3 ans miraculée d’une tentative de crime rituel. Résolument retournée, elle hurle son exaspération du buzz qui a suivi cette ignominie et du comportement des Gabonais qui s’en est suivi. La rage brute d’une petite gabonaise du XXIe siècle.



Le problème avec l’information quand elle fuse de partout c’est que pour différencier le vrai du faux, l’ironie de la logique, l’émotif du réalisme, «on se waze net»3. Un moment on te dit que la petite Marie-Catherine Euphrasie Ntsame Ovono (3 ans) a été agressée par des Béninois et ensuite on te dit qu’il s’agit d’un couple de Béninois, après c’est un Béninois multirécidiviste et un couple de Gabonais et, au finish, tu fini par apprendre que le gars Béninois en question n’est Béninois que de père ou que de mère mais que c’est un vrai Gabonais, né au Gabon, élevé au Gabon, devenu délinquant au contact même de la misère du Gabon… encore une énième spéculation, mais bon ! On te dira que les visites ont été interdites par le procureur pour les besoins de l’enquête et deux heures plus tard une ou deux autres personnes se vanteront d’avoir réussi à voir la petite.

L’information n’est faite que de ça au Gabon : «c’est tel, j’ai vu, j’étais là, je sais tout, je suis témoin» et ça, sincèrement, ça ne nous intéresse pas. L’origine des assaillants de la petite n’importe pas, ce qu’on sait c’est que de jeunes humains, de moins de 30 ans, ont été réduits à commettre une telle atrocité pour une ridicule somme d’argent. Notre douleur vient du fait qu’on en est rendus là, à ce degré de misérabilisme, de cruauté, d’ignominie, à prélever du sang, des cheveux et des organes sur des enfants nés récemment, pour satisfaire la mégalomanie et la folie de grandeur des gens qui pensent que la puissance, le pouvoir et l’argent résident dans des pratiques occultes. En 2015 ? On en est encore là en Afrique ? On en est encore là au Gabon !!!

Récapitulons. Une fille de 3 ans a été kidnappée, séquestrée, éventrée vivante, retrouvée de justesse, transportée à la clinique du docteur Ndelia : SOS Médecins. Et comme son nom l’indique, en urgence, elle a été sauvée par «les chirurgiens de l’espoir»5. Des héros nationaux, des mecs qui méritent une médaille du ministre de la Santé, de celui de l’Intérieur, de celui des Droits de l’Homme et de celui même qui nous sert de président actuellement. Mais ça c’est notre opinion personnelle. Pour les autorités précitées, la priorité c’est l’Arrivée du meilleur ami du ndoss5, le Roi Mohammed VI ; pour eux c’est l’organisation de festivités, de rencontres, et puis ce n’est pas l’enfant d’un grand quelqu’un6, comme on le dit si bien chez nous, c’est une petite Makaya7 et même là, parler de Makaya c’est rien, c’est encore pire : c’est le Makaya du Makaya.

Parce qu’il y a des Makaya qui voient, qui entendent, qui marchent, qui parlent, mais quand on est sourd et muet ou qu’on souffre d’un autre quelconque handicap physique au Gabon, on perçoit 75 000 francs CFA (150$) par ANNÉE, pour vivre. C’est l’aide de l’État et encore là, il faut attendre toute la journée sous le soleil de la conjoncture, traités en moins que rien, pour espérer l’obtenir. Faut dire que la petite, fille d’un couple de sourds et de muets, est un miracle en soi, puisqu’elle n’est ni sourde, ni muette. Faut aussi préciser qu’elle est vivante grâce à ceux qui l’ont sortie de là, grâce aux gens qui l’ont cherché et par l’instinct, l’esprit saint, la grâce whatever, qui les a animés, elle est vivante parce qu’ils l’ont transporté en vitesse, dans une clinique et certainement pas aux urgences de l’Hôpital général.

Maintenant quoi ? Maintenant que la petite a été sauvée, une enquête est ouverte. La pseudo police scientifique va certainement réussir à conclure que tout ceci relève d’un crime de sang, terme que nous suggère d’employer celui qui nous sert de président de la République, va-t-on prendre conscience de la gravité de ce fléau ? va-t-on reléguer les crimes rituels aux simples faits divers, en faire le buzz du moment et attendre qu’on retrouve un nouveau corps pour scander son horreur, sa peine, sa douleur et sa rage en proposant des solutions absurdes, comme rétablir la peine de mort, faire de l’œil pour œil, dent pour dent ou pire encore proposer qu’on s’en prenne aux enfants des Libanais ou qu’on fasse subir cette abomination à un gosse de Blaise Pascal, comme si c’était les Français et les Libanais qui étaient responsables de ce drame ?

Il ne s’agit pas d’un simple drame familial. Il s’agit d’un drame sociopolitique, à la fois social et politique. Quels programmes ont été mis en place pour prévenir ces horreurs ? Y a-t-il des spots de sensibilisation diffusés à la télévision et à la radio comme ils le font pour promouvoir la Can 2017, la paix des Bongo Ondimba et de leurs acolytes ? On nous parlera de l’Association de lutte contre les crimes rituels (ALCR), proche du Monseigneur Basile Mve, et donc de l’église catholique. Combien de quêtes dans les paroisses catholiques ont été destinés à constituer un fonds d’urgence pour venir en aide aux victimes et à leurs familles ?

Qui dans ce pays a mobilisé les troupes pour recueillir des fonds pour l’organisation des obsèques. On a cru que Sylvia Bongo Ondimba, en organisant la fameuse marche contre les crimes rituels au Gabon, avait pris conscience de la tragédie que vivent ces pauvres familles, mais bien au contraire, c’était encore là une production de la série : Nous les Bongo, jouée en exclusivité nationale et internationale depuis plus de 50 ans. Vont-ils reloger la famille qui a vécu cette horreur ? Vont-ils les aider financièrement ? Y aura-t-il un processus de prise en charge psychosociale pour les membres de cette famille et la petite victime, ou simplement vont-ils rembourser les frais d’opération et d’hospitalisation de la jeune miraculée nationale ? Ou bien le fait qu’elle leur vole la vedette depuis quelques jours va se résorber pour leur permettre de reprendre le pas sur la conscience collective des gaboma ?

En 2013 pendant qu’on pensait que SACRI s’occuperait de collecter des fonds, de sensibiliser l’opinion internationale, d’organiser des conférences à l’étranger à travers son réseau de membres, que l’ALCR s’occuperait de faire la même chose au niveau national et que les deux associations de gabonais pourraient se concerter et travailler ensemble, leurs ego personnels ont pris le pas sur la cause et ont rendu une bataille qui devraient être livrée contre la mal, en petites guerres intestines. Ils ne nous rappellent leur existence que lorsqu’un drame est publié et crée le buzz sur la toile grâce à des images d’horreur. Sinon il y a Jonas Moulenda, qui devient de plus en plus célèbre et incontournable pour les amateurs de faits divers et de scandales à la Lanlaire vibe8 mais en moins impoli.

Il alterne allègrement entre les accidents, les meurtres, les agressions sexuelles et les rumeurs qui circulent au Gabon. Lorsqu’il n’y a pas de crimes rituels à souligner avec des photos macabres, on a quand même droit à des vidéos ciblées. Il a le mérite d’avoir une constance, une méthodologie et de la matière. Il est bien plus admirable que les associations dont on n’entend parler que lorsqu’il y a une nouvelle victime d’un crime rituel et quasiment jamais en dehors. On aura pourtant beau leur expliquer que le poids d’un organisme, d’une association ou d’un parti politique réside dans sa capacité à avoir des membres qui participent continuellement à la cause et que la lutte doit continuer chaque jour et non s’arrêter pour reprendre en cas de crimes flagrants.

Pareil pour l’affaire des dons, et le voyeurisme des gabonais. Une enfant est hospitalisée, et elle devient un animal de foire ? On doit tous la voir, y en a même qui se précipitent pour dire qu’elles veulent tout faire pour avoir le statut de marraine de la petite comme si ces gens, bien qu’handicapés n’avaient pas dans leur entourage immédiat des personnes susceptibles d’être plus indiqués pour être les parrains et les marraines de leur enfant, juste parce que ce serait bien de pouvoir se présenter avec le «grade» de marraine ou de parrain de la petite qui a survécu.

Même pas honte ! Ce n’est pas parce qu’ils ne peuvent ni parler, ni entendre qu’ils n’ont plus de cerveaux, qu’ils ne sont pas intelligents, ces parents-là, ou qu’ils ne sauront pas gérer leur argent, il faut remettre l’argent à X, à Y, à Z… Comment on fait pour voir la petite ? C’est la question qui tue. Ça ne les intéresse même pas un peu de rencontrer les parents pour les épauler, aller manger ou boire un verre, ou simplement les encourager et leur montrer qu’il n’y a pas que des monstres au Gabon, non, c’est la petite qu’il faut voir. LAISSEZ GUÉRIR L’ENFANT D’AUTRUI ! Ce n’est pas un bébé éléphant ou un bébé singe ! C’est un bébé humain de surcroît, un peu, non, s’il vous plait, un peu de dignité.

Mais bon voilà quelques précisions, une jeune enfant a été agressée sauvagement par 3 jeunes adultes à des fins fétichistes. Elle a été secourue. Elle a survécu. Ses parents sont sourds et muets. Ils perçoivent individuellement 75 000 francs du gouvernement chaque année grâce aux mesures prises par notre État pétrolier, forestier, minier dirigé par les Bongo Ondimba et Cie depuis plus de 50 ans. Ils vivent dans des conditions de misère extrême qui font d’eux des victimes idéales, puisque depuis que cette histoire de crimes rituels a commencé, c’est toujours aux enfants des pauvres qu’ils s’en prennent.

Now, maintenant, on le récupère quand notre pays ? Oui bien on continue d’enrichir l’entreprise Haãgen Dasz pour protester contre le pillage du Gabon ?

——————————————————————————

1 Engongole : pardon en Fang

2 Kokolo : pardon en Myene

3 On se waze net: expression gaboma pour dire qu’on sera dépassés

4 Les chirurgiens de l’espoir : nom de la page facebook des docteurs qui ont sauvé la petite Marie Catherine

5 Ndoss : le grand patron en gaboma

6Un grand quelqu’un : quelqu’un d’important en gaboma

7 Makaya : quelqu’un de petite condition, de pauvre

8 Lanlaire vibe : expression pour désigner la série de vidéo de Landry Ada Obiang Sophie



Samedi 13 Juin 2015
gabonreview
Vu (s) 1528 fois




1.Posté par @dibale le 13/06/2015 11:24 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qu''attend la cour pénale internationale pour arrêter le biafrais Ali bongo et ses tueurs eventreurs qui ne mangent plus les porcs epic,les gazelles,les lions,les pantheres toute couleurs confondues etceteri etcetera mais lmangent plutôt les humains

2.Posté par rogeber le 13/06/2015 11:35 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voilà une fillette éventrée par des tueurs du pouvoir qui ont été envoyé s pour récupéré je ne sais quoi qui puissent leur rendre puissant!Diantre!Ils cherchent le pouvoir.Je ne comprend pas que depuis qu''ils cherchent ce pouvoir,ils n''arrivent à le

3.Posté par tenane le 13/06/2015 11:47 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qu''''''''''''''''attend Hollande pour se prononcer sur les crimes rituels au Gabon.Des gens qui tuent et vaquent tranquillement à leus occupation dans un pays ou îl ya soit disant un président garent de la sécurité des personnes et je s biens?

4.Posté par tenane le 13/06/2015 11:49 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qu''''''''''''''''''''''''''''''''attend Hollande pour se prononcer sur les crimes rituels au Gabon.Des gens qui tuent et vaquent tranquillement à leus occupation dans un pays ou îl ya soit disant un président garent de la sécurité des personnes et je s biens?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...