News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

3 milliards de FCFA suffisent pour chasser la corruption hors du Gabon (officiel) Bienvenue au pays des rêveurs

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 19 Décembre 2012 à 06:14 | Lu 464 fois



3 milliards de FCFA suffisent pour chasser la corruption hors du Gabon (officiel)  Bienvenue au pays des rêveurs
Le président de la Commission de lutte contre l'enrichissement illicite du Gabon (CNLCEI), Vincent Lebondo Le- Mali a déclaré mardi à Paris dans un point de presse qu'il faut 3 milliards de FCFA à la Commission pour chasser la corruption hors du Gabon et sortir le pays de la zone endémique au prochain classement de Transparency International, rapporte gabonews.com.


« Le combat contre la corruption est bien organisé au Gabon, sauf qu'il nous manque suffisamment des moyens en hommes et en argent. La lutte est intense, ceux qui sont versés dans ce fléau occulte ne sont pas des enfants de chœur. Alors, 3 milliards de FCFA suffisent à la Commission dont j'ai la charge aujourd'hui, pour chasser la corruption hors du Gabon », a déclaré le président de la CNLCEI, Vincent Lebondo Le- Mali sans indiquer les actions à mener avec cette belle cagnotte.

M. Lebondo Le-Mali a reconnu tout de même les efforts fournis par les plus hautes autorités du pays pour sortir le Gabon, qui jusque là était le meilleur élève dans la lutte contre la corruption en Afrique centrale, de la zone de corruption endémique.

« Le président Gabonais, Ali Bongo Ondimba, veut d'un pays exempt de corruption. En 2003, la Commission avait un budget annuel de 25 millions de FCFA. Après, il est passé à 800 millions de FCFA. Depuis que le président Ali Bongo est arrivé au pouvoir en 2009, notre budget est passé à 1,6 milliards de FCFA . En 2013, il va atteindre 1,9 milliards de FCFCA. Notre budget est donc en constance évolution », a précisé M ; Lebondo Le-Mali.

Parlant des pressions internes ou externes à l'action de la Commission, le président de la CNLCEI a rassuré la presse nationale et internationale qu'il n y avait aucune pression ou intimidation de la part des présumés détourneurs de biens publics et même des dirigeants du pays.

« La Commission n'est pas sous les ordres de quelqu'un au Gabon. Récemment, on a auditionné et bloqué les comptes d'un ministre en fonction actuellement», a affirmé M. Le- Mali, sans citer le nom du membre du gouvernement gabonais trempé dans la corruption et l'enrichissement illicite. Depuis 2003, les Nations-unies et l'Union africaine ont décidé de lutter contre la corruption qui gangrène les économies et favorise la pauvreté dans plusieurs pays d'Afrique.

Selon les déclarations officielles de la Banque mondiale et la Banque africaine de développement, plusieurs pays africains perdent 25% de leur budget annuel du fait de la corruption.

Pour le président de la CNLCEI, il faut injecter 10% du budget annuel de l'Etat gabonais dans la lutte contre la corruption.

Créée en mai 2003, la CNLCEI a pour mission de traquer les criminels financiers au Gabon. A ce jour, 94 dossiers sont en cours d'examen. Outre la saisie de nombreux véhicules administratifs volés par des agents de l'Etat gabonais, la Commission détient des dossiers dans lesquels il y a des chiffres qui ont neuf zéros.


Gaston Ella & gabonews.ga
Gabonactu

Mercredi 19 Décembre 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 464 fois




1.Posté par NEM le 19/12/2012 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Gaston Ella,
Lorsque vous développer un sujet comme celui-là, vous devez vous investir en toute conscience et au respect de votre profession. Ici la transparence vous exige de citer le nom d'un malfaiteur, d'ailleurs connu, que vous sembler couvrir pour rien.
Il serait donc aisé, pour le respect de votre profession d'être clair dans ce que vous dites. Si "la Commission n'est pas sous les ordres de quelqu'un", le ministre actuellement en fonction dans le gouvernement gabonais doit être dénoncé et débouté parce qu'il est "trempé dans la corruption et l'enrichissement illicite" ; bien qu'il prenne l'exemple chez les "chefs qui veulent d'un pays exempt". Ah! la politique, quand tu nous tiens!
D'autre part, quel est le projet du Ministre Lebondo qui éradiquerait le fléau en question?

2.Posté par kamikaz le 19/12/2012 15:59 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Combien de personne M. Lebondo a t-il déja arrété et déclaré avec les fonds qu'il a deja reçu? Personne jusqu'a ce jour...fort est de constater qu'avec le nombre important de pilleurs de fond public qu'il ya dans ce pays et le nombre de déclaration effectuées par les jounaux étranger personne n'a encore été arretée... Donc Lebondo arrète tes mensonges à la noix et demande juste plus d'argent à celui qui t'a mis là et qui bouffe depuis son chateau du bord de mer....

3.Posté par kamikaz le 19/12/2012 15:59 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Combien de personne M. Lebondo a t-il déja arrété et déclaré avec les fonds qu''il a deja reçu? Personne jusqu''a ce jour...fort est de constater qu''avec le nombre important de pilleurs de fond public qu''il ya dans ce pays et le nombre de déclaration effectuées par les jounaux étranger personne n''a encore été arretée... Donc Lebondo arrète tes mensonges à la noix et demande juste plus d''argent à celui qui t''a mis là et qui bouffe depuis son chateau du bord de mer....

4.Posté par Feu-PDGiste-A-Mort le 19/12/2012 16:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M. Vincent Lebondo Le-Mali...encore et toujours un de ces types qui ont appris les "Banques et finances" en courant, habillés de pagne autour du cou et tout pieds nus, derrière les gazelles des Plateaux ! Mais dites-moi comment est-ce qu'un aveugle (ethniquement mal nommé depuis 2003) pourrait-il empêcher à un borgne (autorisé à voler depuis 67) de piller les comptes de l'Etat ? Ces "Bissi-Mpoughou" (qui veut dire en téké : "C'est nous le pays" ou bien "Le pays est à nous") se moquent vraiment d'eux-mêmes. S'il nous racontait plutôt une petite histoire, M. Lebondo Le-Mali, par exemple comment se fait-il qu'il faille toujours qu'un "Ngouala" occupe des responsabilités où sont manipulés les milliards du Gabon ? Qu'ont-ils de si spécial ? A quoi est-ce dû ?

5.Posté par BRO le 19/12/2012 16:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
sur quelle base ce type se permet de demander 3 milliards pour réussir sa mission, c'est un gros menteur. il a déjà dénoncer qui pour dire que un milliard est insuffisant. un moyen encore de blanchir l'argent pauvre con.

6.Posté par NESTOR le 20/12/2012 03:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cet homme manque de sérieux; il sent et respire la corruption. Il doit être révoqué de ses fonctions pour "Incompétence Notoire"; si avec un milliard il n'a même pas arrêter le moindre voleur; il ya de quoi s'inquiéter

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...